Pour Stendhal : "la vue d'une belle-mère est consolante". Et c'est vrai qu'on les adore, nos belles-mamans... Oups ! Au temps pour moi, on me signale dans l'oreillette que la vraie citation est en fait : "la vue d'une belle mer est consolante". Du coup, ce week-end, on laisse la vieille à la maison et on file à Biarritz, Deauville ou n'importe où, pourvu qu'on soit loin, très loin, les pieds dans l'eau. Et pour donner le change, voici le guide des petites excuses qui vont bien !

Parce que vous êtes malade

Le typhus, le choléra, la rage, la lèpre : ce ne sont pas les horreurs qui manquent pour simuler une indisposition. Le gros avantage de cette technique, c'est qu'elle peut servir plusieurs fois, avec ses rechutes, ses périodes de rémission, ses espoirs, ses déceptions. Pour plus d'efficacité, optez pour une maladie extrêmement rare dont on ne pourra pas vérifier les symptômes : la stratégie la plus efficace consistera à rester le plus flou possible sur le mal qui vous ronge. Personne ne sait ce que c'est, mais une chose est sûre : c'est très grave et ça frappe toujours le samedi, éventuellement le vendredi soir...

Parce que vous êtes en mission pour le Gouvernement

Comme souvent, plus c'est gros, mieux ça passe. Si vous prétextez un simple voyage d'affaire, votre belle-mère risque de voir venir l'entourloupe (elles ont une sorte de sixième sens pour ça, faites-nous confiance...). Optez plutôt pour une histoire invraisemblable : vous avez 24 heures pour empêcher le retour sur Terre d'Adolf Hitler et stopper une inversion des pôles. Certes, vous provoquerez une petite déception en ratant la dinde du samedi soir, mais ce n'est rien à côté de la fierté que ressentira votre belle-mère d'avoir un gendre ou une bru si héroïque. Attention tout de même : si vous sauvez le monde tous les week-ends, au bout d'un moment, elle risque de se douter de quelque chose.

Parce que vous l'aimez secrètement

Prenez votre air le plus sérieux, passez la voir quelques jours plus tôt, seul(e), avec des fleurs et prononcez lentement ces mots, avec conviction : "belle-maman, je vous aime". Si tout se passe bien, elle comprendra que vous êtes complètement taré(e) et vous aurez la paix au moins pendant quelques années. Si tout se passe mal, en revanche, vous risquez de finir la nuit avec elle... C'est peut-être l'occasion de se réconcilier, non ?

Parce qu'elle vous déteste

On a bien cherché les inconvénients, mais cette méthode n'a que des avantages. L'idée, en gros, c'est de s'inspirer des pires défauts de votre belle-maman et de les reproduire, en pire. Critiquez la cuisine, la propreté, demandez-lui quels sont ses projets pour l'avenir, multipliez les réflexions désobligeantes, parlez-lui de son âge, de son poids, évoquez les moments intimes de votre couple, interrogez-vous sur l'éducation qu'elle a donné à ses enfants... En plus de passer un excellent moment, quelques mois de ce régime devraient suffire à ce que vous ne soyez plus jamais invité. A vous les belles plages du sud de la France !

Parce que vous êtes mort

C'est une version plus radicale de la première excuse. Avantage : en dehors d'un retournement de situation improbable, vous aurez la paix pendant le reste de votre vie. Inconvénient : vous pouvez dire adieu aux cadeaux de Noël...

Ce week-end, c'est sans elle
Ce week-end, c'est sans elle