Avec l'été, terminées les raclettes et autres fondues savoyardes ! Place à une gastronomie de saison, un peu plus légère et rafraichissante. De la Méditerranée à la côte Atlantique, de Nice au Pays basque, tour d'horizon des plats qu'on consomme les pieds dans le sable, en profitant du clapotis des vagues.

La tapenade d'olives noires (Provence)

La tapenade d'olives noires
La tapenade d'olives noires

C'est à Marseille, à la fin du XIXe siècle, que la tapenade a été inventée. Son nom vient de son principal ingrédient, la câpre, "tapena" en occitan. On y trouve également des filets d'anchois, de l'ail et des olives noires. Fraiche et facile à réaliser, la tapenade se déguste en canapé, ou simplement étalée sur une tranche de pain. Elle se cuisine également sans anchois, en fonction des goûts de chacun.

La pissaladière (Nice)

La pissaladière
La pissaladière

En niçois, "pissaladiero" signifie "tarte à l'oignon avec des anchois et des olives noires". Et vu que le mot est tout de même beaucoup plus pratique, il n'y avait aucune raison de ne pas l'adapter à la langue française. Concrètement, on peut rapprocher la pissaladière d'une pizza où la tomate est remplacée par une pâte d'anchois et de sardine. Sans surprise, on accommodera facilement le plat avec un vin rosé de Provence. La préparation est assez longue (comptez deux heures) mais la recette est facile.

Les canistrelli (Corse)

Les canistrelli
Les canistrelli

Il ne s'agit pas ici de manger, mais plutôt de grignoter quelques biscuits secs, spécialités de la Corse : les canistrelli. Ces petits gâteaux traditionnels sont consommés par les bergers de l'île depuis le Moyen Âge. On les fabrique avec un peu de farine, du sucre et du vin blanc, et éventuellement des raisins secs, de l'anis ou du citron.

L'axoa (Pays basque)

L'axoa
L'axoa

On quitte la Méditerranée pour le Pays basque, et plus précisément le Labourd, où l'on déguste l'axoa (prononcez achoa). Il s'agit d'un émincé de boeuf ou de veau, accompagné de poivrons, d'épices et d'oignons et, selon les recettes, d'un peu de piment d'Espelette. Le plat est traditionnellement servi les jours de foire. Assez complexe à réaliser, chaque chef a sa recette, et aucun axoa ne ressemble à un autre.

La gardianne de taureau (Camargue)

La gardianne de taureau
La gardianne de taureau

Un plat à base de viande de taureau ? On ne peut pas faire plus camarguais que ça. Après avoir marinée dans du vin rouge, la viande est cuite pendant plus de 4 heures dans une cocotte-minute. Etant donné le goût assez fort du taureau AOC, le plat est meilleur accompagné d'un vin corsé de la région, de Nîmes ou du Gard. A consommer en regardant cavaler les chevaux de Camargue !

On profite de l'été !
On profite de l'été !