Etre Français et ne rien y connaitre en vin, c'est un peu comme être Italien et ne pas savoir faire une pizza : pas grave du tout. Mais quand même, on aime bien impressionner les copains avec nos petites phrases bien senties, même quand on ne comprend pas soi-même ce que l'on est en train de raconter. Pour passer pour le plus fin des oenologues, suivez le guide ! (L'abus d'alcool est dangereux pour la santé : à consommer avec modération !).

1/ Oh ! Il a une belle robe !

Fonctionne aussi avec les chevaux et les travestis.

C'est vrai qu'il a une belle robe !
C'est vrai qu'il a une belle robe !

2/ Il a de délicieuses notes minérales !

Exactement ! Comme l'eau de Volvic, le sel de Guérande et l'essence Sans Plomb 95.

Et une gorgée pour papa !
Et une gorgée pour papa !

3/ C'est un pavillon Violet de Château Margot de 1985, ou alors je ne m'y connais pas...

Toujours une bonne idée ça : essayer de deviner l'appellation et la date d'un vin après l'avoir gouté. Après tout, il n'y a que 3000 vins différents en France, qu'on multiplie par ces 30 dernières années, ce qui nous donne une bonne chance sur 90 000. Ça se tente !

Avec un peu de chance...
Avec un peu de chance...

4/ J'ai connu une Polonaise qu'en prenait au p'tit déjeuner. Faut quand même admettre : c'est plutôt une boisson d'homme...

A défaut de passer pour un oenologue chevronné, vous démontrerez que vous êtes un cinéphile averti...

Ils ont arrêté la production, y en a qui sont devenus aveugles...
Ils ont arrêté la production, y en a qui sont devenus aveugles...

5/ Il a une lippe intéressante !

N'hésitez pas à inventer des mots ! C'est le meilleur moyen de montrer à votre interlocuteur que vous vous y connaissez mieux que lui. Honteux et confus, il devrait bafouiller quelques plates excuses avant de quitter les lieux : vous avez gagné !

Tout est dans l'allure
Tout est dans l'allure
Règle n°1 : fermez les yeux, ça fait plus sérieux
Règle n°1 : fermez les yeux, ça fait plus sérieux