Parapente, base jump, deltaplane, sky surfing, ski extrême... Les occasions de pratiquer un sport qui donne des frissons ne manquent pas. Si l'expérience vous tente, il n'est pas toujours facile, en revanche, de convaincre votre partenaire de faire le grand saut. Et pourtant, la seule ivresse qui vaille, c'est celle que l'on partage... Voici quelques astuces pour tenter de persuader votre moitié de se lancer dans l'aventure.

C'est sans risque !

Bon, c'est un petit mensonge... La plupart des sports extrêmes comportent une part de risque, sans quoi ils ne seraient pas extrêmes. Cela dit, la part des accidents est extrêmement faible : moins de 0,007% des sauts en parachute en France se soldent par un problème grave. La très grande majorité des accidents se produisent à l'atterrissage et n'ont pas de conséquences importantes (entorses, contusions...). Si vous faites appel à des professionnels, il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

C'est une expérience unique !

Et ça, personne ne pourra dire le contraire. La vie est courte et les occasions d'en profiter à fond ne sont pas si nombreuses. Il ne s'agit pas de passer tous ses week-ends à faire le casse-cou, mais d'essayer au moins une fois pour se donner une idée de la sensation que ça fait.

On pourra dire qu'on l'a fait !

Une expérience de sport extrême comporte deux moments de vrais plaisir : l'instant T, quand l'adrénaline envahit tout le corps ; et le moment où l'activité se termine et qu'on se rend compte que "ça y est, on l'a fait". C'est l'expérience des premières fois : on célèbre à la fois l'instant et le passage.

C'est quelque chose qui restera toujours !

Que votre couple batte de l'aile et que vous finissiez par vous séparer, ou que vous restiez ensemble toute la vie, une chose est sûre : c'est un souvenir que vous ne regretterez pas, et que vous ne considérerez jamais comme du temps perdu.

Les méthodes "incitatives"

Si les techniques précédentes n'ont pas fait leur effet, il reste toujours la bonne vieille méthode du "t'es pas cap". Ce n'est pas une technique très propre, mais elle fonctionne. Dans le même ordre d'idée, un bon gros caprice peut parfois porter ses fruits. A n'utiliser qu'en dernier recours.

Ca plane pour moi !
Ca plane pour moi !