A partir du 16 avril, le musée de Vernon, à côté de Giverny (Eure), rend hommage aux femmes qui ont fait l'impressionnisme. A côté des figures connues, Mary Cassatt ou Berthe Morisot, le visiteur découvre les oeuvres plus intimes, mais tout aussi fascinantes, d'artistes restées dans l'ombre de leurs homologues masculins.

Elles s'appellent Éva Gonzalès, Louise Breslau ou Marie Bracquemond et, comme les hommes, elles s'interrogent sur la couleur, la lumière et la composition. Si leurs oeuvres sont restées plus confidentielles que celles de Monet, Manet ou Van Gogh, ce n'est pas parce qu'elles sont moins intéressantes, mais parce que la condition féminine à la fin du XIXe siècle cantonne la femme à l'espace intérieur. C'est ici qu'elles puiseront leurs thèmes et modèles, en peignant des scènes de la vie intime, des portraits et des gestes du quotidien.

Le musée Vernon profite du festival Normandie Impressionniste, qui présente des expositions dans toute la région, pour rendre hommages à ces artistes talentueuses et pionnières. L'exposition est organisée avec le soutien du Musée d'Orsay et de plusieurs collectionneurs privés.

"Portraits de Femmes", au musée de Vernon. 10h30-18h, du mardi au dimanche. 12 rue du Pont, 27200, Vernon.

>> Le site du festival "Normandie Impressionniste"

L'Hortensia ou les deux soeurs (1894). Berthe Morisot. Musée d'Orsay.
L'Hortensia ou les deux soeurs (1894). Berthe Morisot. Musée d'Orsay.