Il est loin le temps où les zoos n'étaient que des ménageries dans lesquelles les animaux s'entassaient comme des bêtes de foire. Aujourd'hui, les parcs animaliers, en France, remplissent des missions de protection et de sauvegarde de l'environnement, et se soucient du bien-être de leurs pensionnaires. Le zoo de la Palmyre, en Charente-Maritime, n'échappe pas à la règle et participe à de nombreux programmes de sauvetage des espèces menacées. Mignons, rares ou fascinants, voici 4 de vos nouveaux amis.

"J'ai vu le Vietnam, c'était horrible, mec..."
"J'ai vu le Vietnam, c'était horrible, mec..."

En plus d'appartenir à l'une des espèces les plus sympathiques de la planète, ces petites bêtes ont les yeux bleus ! Le lémur aux yeux turquoise est d'ailleurs le seul primate dans le monde, en dehors de l'espèce humaine, à avoir des yeux de cette couleur. Malheureusement, l'animal, qui vit principalement à Madagascar, fait partie des animaux les plus menacés. Le zoo de la Palmyre participe à un programme de sauvegarde international de l'espèce, l'AEECL, qui vise à sa réintroduction en milieu naturel.

Grandement menacé, le lycaon n'en perd pas le sourire
Grandement menacé, le lycaon n'en perd pas le sourire

Comme toutes les espèces de loups, le lycaon, ou loup peint (en raison de sa fourrure tachetée), est grandement menacé. Les 5500 animaux qui évoluent en liberté (contre 500 000 au début du XXe siècle) vivent principalement en Afrique centrale, subsaharienne et australe. Très sociable, il vit en meutes hiérarchisées qui peuvent compter jusqu'à 40 individus.

Le cercopithèque Roloway, pas très galant...
Le cercopithèque Roloway, pas très galant...

Voici une espèce qui fera plaisir à ces messieurs, puisque le cercopithèque Roloway vit en groupe d'une quinzaine d'individus, femelles et enfants, dominés par un seul mâle. Si l'on ne connait pas exactement le nombre de ces primates qui vivent en liberté, au Ghana et en Côte-d'Ivoire, on sait qu'ils sont néanmoins gravement menacés. En dehors des programmes de sauvegarde internationaux, auquel le zoo participe, peut-être serait-il temps pour eux d'embrasser le XXIe siècle et d'entrer dans l'ère de la parité homme-femme ?

Flagrant délit de roulage dans la neige
Flagrant délit de roulage dans la neige

Plus grand des carnivores terrestres avec ses 600 kilos, l'ours polaire est aussi séduisant que dangereux, et la douceur de son pelage n'a d'égale que la férocité de ses coups de griffe. C'est aussi l'une des victimes du réchauffement climatique et de la fonte de la banquise, son environnement naturel. La population mondiale compte entre 20 000 et 25 000 individus.

Bonus : le Georges de Caunes (Vidéo INA)

Sans doute l'animal le plus étrange du zoo de la Palmyre : le journaliste Georges de Caunes, père d'Antoine, a passé quinze jours dans une cage du parc en 1988 et 1990 pour observer les humains du point de vue des animaux, sous l'étiquette Homo Sapiens. Pas de crainte à avoir pour cette espèce-là : elle est loin d'être en voie de disparition.

Drôles, mignons ou étonnants
Drôles, mignons ou étonnants