En 2013, les habitants du village de La Roche, en Lozère, constatent d'étranges phénomènes : dans l'une des maisons de la cité, les meubles, parfois très volumineux, se déplacent tout seuls et soudainement, de plusieurs mètres. Les ampoules éclatent. Des nuées d'oiseaux tombent du ciel. Les policiers et les pompiers ne peuvent que constater la réalité des événements. Quelques mois plus tard, des scientifiques appelés en renfort fournissent l'explication : la maison est située sur une faille tellurique qui provoque un champ électrique, à l'origine de tous ces événements étranges. Ici, la science a réussi à fournir une explication, mais ce n'est pas le cas partout... Voici 5 autres lieux pour se faire peur en France.

Les millions d'ossements des catacombes

Les catacombes de Paris
Les catacombes de Paris

Elles ont beau être très connues et visitées, les catacombes de Paris n'en restent pas moins impressionnantes. Entre le XVIIIe et le XIXe siècle, la capitale française a dû faire face à un grave problème de salubrité publique : depuis des centaines d'années, les cadavres s'entassaient dans les cimetières, ce qui favorisait les maladies. La décision a donc été prise d'évacuer tous ces restes humains et de les entasser dans les anciennes carrières qui courent sous la ville. En tout, ce sont plus de 6 millions de corps qui sont déplacés, et que vous pouvez découvrir à l'occasion d'une balade souterraine depuis la place Denfert-Rochereau.

Les fantômes "sympas" du château de Fougeret

Si l'idée de passer une nuit dans un château hanté vous fait peur, dites-vous que les propriétaires de celui de Fougeret, à Queux dans la Vienne, le font tous les soirs, et qu'ils ont même appris à vivre et communiquer avec les spectres qui rôdent dans les pièces. Il y a Alice, une jeune femme décédée d'une maladie dans les années 20, ou cette petite fille qui passerait son temps à courir dans les couloirs. En tout cas, les propriétaires ont décidé de ne pas se laisser impressionner. Ils ont bien raison : après tout, ils sont chez eux ! Le château est ouvert aux visites.

Le phare le plus hanté de France : Tévennec

Le phare de  Tévennec
Le phare de Tévennec

106 ans. C'est le temps qu'il aura fallu pour qu'un gardien se décide à accoster à nouveau sur le rocher qui abrite le phare de Tévennec, au large de la pointe du Van, dans le Finistère. Il faut dire qu'il y avait de quoi hésiter... Erigé en 1875, le phare a rapidement eu la réputation de rendre ses gardiens fous en quelques mois, lorsqu'il ne provoquait pas une mort violente. En 2016, pour la première fois depuis son automatisation en 1910, le président de la Société nationale pour le patrimoine des phares a décidé de passer 60 jours dessus. Il a été héliporté le 29 février... Courageux !

La maison qui saigne de Saint-Quentin

Si vous êtes né aux alentours des années 80, vous avez peut-être été traumatisé par un épisode de l'émission de télévision "Mystère", dédié à la "maison qui saigne" de Saint-Quentin, dans l'Aisne. Les faits se déroulent en 1986. Un couple se plaint d'entendre régulièrement, dans la maison, des bruits et des phénomènes étranges : vaisselle cassée, portes qui claquent, mobilier déplacé. Quelques jours plus tard, ils constatent la présence de taches rouges sur les murs, tâches qui grandissent et se multiplient, même après le nettoyage. La gendarmerie, appelée pour constater les phénomènes, est formelle : les tâches rouges sont bel et bien du sang. Selon la rumeur, la maison aurait ensuite été détruite, et l'on aurait retrouvé, sous ses fondations, un cimetière nazi. En réalité, le couple a revendu la maison, et les nouveaux propriétaires ne se sont jamais plaints de rien, hormis des curieux qui viennent frapper à leur porte pour visiter la maison.

Le château de Trécesson, au coeur de la Bretagne légendaire

Le château de Trecesson
Le château de Trecesson

On retourne en Bretagne, au coeur des légendes et des mythes, à deux pas de la forêt de Paimpol, souvent associée à celle de Brocéliande. Le château de Trécesson n'est pas seulement l'un des plus impressionnants édifices médiévaux de la région, c'est aussi l'un de ceux autour duquel tournent le plus de légendes. On raconte notamment qu'une dame blanche hanterait ses tours, fantôme d'une jeune femme morte au XVIIIe siècle. D'autres histoires évoquent un curé sans tête qui rôderait dans la campagne aux alentours et des joueurs de cartes fantomatiques qui occuperaient l'une des chambres. Pour vous faire une petite idée de la réalité des phénomènes, vous pourrez participer à des visites guidées.

Envie d'une petite frayeur ?
Envie d'une petite frayeur ?