L'automne est sur toutes lèvres : couleurs changeantes, balades en forêt, soupe de potiron, cueillette des champignons et fête d'Halloween, on a comme l'impression qu'il n'existe plus qu'une (et non pas quatre) saisons à ce moment précis de l'année. En voici la raison.

Pour comprendre pourquoi l'automne est aussi obsédant, une sociologue du Dartmouth College, dans l'État du New Hampshire aux États-Unis, a réalisé une étude très sérieuse concernant ce phénomène particulièrement répandu d'addiction à l'automne.

La perception de l'automne serait liée, selon la chercheuse, à une construction sociale établie dès l'enfance, un conditionnement spécifique qui laisserait entendre que des choses excitantes seraient en passe de se produire à cette époque de l'année.

La rentrée des classes
, la chasse aux fournitures scolaires et plus largement la construction de liens d'amitié seraient des éléments déterminants de notre goût prononcé pour l'automne.
Autre raison, plus terre-à-terre : l'automne est une période réconfortante, un changement profond et soudain, où l'on cherche à se réchauffer avec des couvertures, des soupes et des pot-au-feu, à l'inverse des salades et des glaces de l'été. L'ère du cocooning, en quelque sorte...

Enfin, cette saison représenterait une prise de conscience de l'importance des gens que l'on aime, une période jalonnée d'événements importants, comme des anniversaires, des fêtes et célébrations cruciales.

Ce que la sociologue oublie d'ajouter, c'est que l'automne est tout simplement la plus belle saison d'un point de vue esthétique...

>> L'article du Huffington Post

Pourquoi est-on obsédé par l'automne ? (les raisons scientifiques)
Pourquoi est-on obsédé par l'automne ? (les raisons scientifiques)