Ils ne sont pas nés de la dernière pluie, ni même de celle d'avant : les plus vieux monuments de France ont contemplé les siècles et les époques. S'ils nous permettent de relativiser la brièveté de nos existences, ils nous engagent surtout à l'émerveillement devant les capacités humaines. Pour un voyage à travers les âges, suivez le guide...

1/ La grotte de Lascaux (-18 000)

Dans le Périgord, la grotte de Lascaux est surnommée la " chapelle Sixtine de l'art pariétal ". Découvertes par hasard en 1940, les peintures qui s'y trouvent datent, pour certaines, de plus de 20 000 ans. A cause d'erreurs de conservation lors de sa découverte et de l'extrême fragilité des oeuvres, la grotte ne se visite pas. Une réplique a été réalisée à quelques kilomètres.

2/ Carnac (Ve millénaire avant J-C.)

Si l'on sait que les alignements de menhirs de Carnac datent probablement d'il y a plus de 6000 ans, on ne sait pas réellement, en revanche, qui en est à l'origine, ni pourquoi ces 3000 gigantesques pierres ont été dressées. Les alignements peuvent se visiter librement entre octobre et mars.

3/ Le cairn de Barnenez (Ve millénaire avant J-C.)

Erigé au début du Ve millénaire avant J-C, le cairn de Barnenez, dans le Finistère, est le plus ancien bâtiment réalisé en France à être parvenu jusqu'à nous. Il s'agit probablement d'une sépulture ayant une forte dimension symbolique.

4/ La Table des marchands à Locmariaquer (IVe millénaire avant J-C.)

Toujours en Bretagne, dans le Morbihan, la " Table des Marchands " est une tombe préhistorique construite au début du IVe millénaire avant J-C. Elle a vraisemblablement été utilisée pendant plusieurs siècles, puis abandonnée avant d'être redécouverte au XIXe siècle.

5/ L'obélisque de la Concorde (XIIIe siècle avant J-C.)

L'obélisque de Louxor, qui orne aujourd'hui la place de la Concorde, à Paris, a été offert par l'Egypte à la France en 1830. A l'origine, il décorait le temple d'Amon, à Louxor, depuis le XIIIe siècle avant J-C. Il pèse 222 tonnes et mesure 23 mètres de haut.

6/ La Tour Magne à Nîmes (IVe siècle avant J-C.)

Son nom sonne comme un jeu de mots, " la Tour magnanime ", mais c'est un hasard : " Magne " fait ici référence au mot latin " magnus " qui signifie " grand ". Transformée au Ier siècle après J-C., elle s'élève à plus de 32 mètres.

7/ Le mausolée de Glanum à Saint-Rémy-de-Provence (Ier siècle avant J-C.)

Erigé à la mémoire de Caïus et Lucius César, petits-fils de l'empereur Auguste, le mausolée de Glanum est l'un des mausolées romains les mieux conservés au monde. Il s'élève sur trois étages finement ouvragés dont les détails représentent des scènes historiques et mythologiques.

8/ Le temple d'Auguste et de Livie à Vienne (Ier siècle avant J-C.)

Edifice représentatif du style grec, le temple d'Auguste et de Livie, à Vienne, est dédié à l'empereur et à son épouse. Après la chute de l'Empire romain et jusqu'à la Révolution française, le temple a été transformé en église. Il a ensuite servi de " temple de la Raison ", de musée, de tribunal et de bibliothèque.

9/ L'amphithéâtre des Trois Gaules de Lyon (Ier siècle après J-C.)

Construit au début du Ier siècle, l'amphithéâtre des Trois Gaules, sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon, servait à accueillir des jeux, ainsi que les serments de fidélité à l'Empire romain des différentes tribus gauloises.

10/ La tour de Vésone à Périgueux (Ier siècle après J-C.)

La tour de Vésone tire son nom de Vesunna, le toponyme gallo-romain de Périgueux, dans le Périgord. Elle faisait partie, à l'origine, d'un ensemble plus vaste qui formait un temple. Son architecture exprime le mélange des influences celtes et romaines.

A Nîmes, la tour Magne est l'un des plus vieux édifices de France
A Nîmes, la tour Magne est l'un des plus vieux édifices de France