Arcachon

Week-end à Arcachon

Située sur les rives du bassin du même nom, Arcachon est une station balnéaire réputée depuis le XIXe siècle pour ses plages et ses établissements thermaux. De nombreux artistes français, comme le peintre Toulouse-Lautrec, y venaient en été pour se ressourcer et trouver l’inspiration. Aux alentours, les sites naturels sont pléthore, de la dune du Pilat à la réserve ornithologique du Teich, en passant par les pins du Cap Ferret.

À découvrir à Arcachon

tag_photos_new
La dune du Pilat
La dune du Pilat
À quelques kilomètres au sud d’Arcachon, la dune du Pilat est la plus élevée d’Europe : 110 mètres de hauteur. Plus d’un million de visiteurs foulent ses pentes chaque année, venus découvrir l’histoire entourant le lieu, classé « Grand site national » depuis 1978. Les plus aventureux peuvent s’élancer en parapente (toute l’année sur réservation) depuis le sommet et découvrir les environs, notamment la forêt de pins côté terre, depuis un nouvel angle. (Photo : NoraDoa)
tag_photos_new
Le banc d'Arguin
Le banc d'Arguin
Le banc d’Arguin est situé à quelques centaines de mètres au large de la dune du Pilat. Classé « Réserve naturelle nationale » depuis 1972, il accueille de nombreuses espèces d’oiseaux comme la sterne caugek ou la pie de mer. Les visiteurs munis de jumelles pourront observer nager au large des dauphins, des phoques gris ou encore des tortues luth, qui viennent pondre leurs œufs sur le banc. L’accès se fait uniquement en été par bateau depuis Arcachon ou la dune du Pilat. (Photo : iMAGINE)
tag_photos_new
Le Cap Ferret
Le Cap Ferret
Le Cap Ferret marque l’entrée du bassin d’Arcachon. Longtemps fréquentée par les seuls pêcheurs et ostréiculteurs, la presqu’île devient une station balnéaire luxueuse au début du XXe siècle, attirant les célébrités : Le Corbusier, Jean Cocteau, Jean Anouilh… En vous baladant parmi les pins, vous pourrez découvrir de belles villas isolées, comme la villa Marie Jeanne ou la villa Madeleine, toutes centenaires. (Photo : iMAGINE)
tag_photos_new
Le château Deganne
Le château Deganne
À Arcachon, le château Deganne jouit d’un emplacement privilégié : situé à moins de 100 mètres de la plage, il fournit une vue imprenable sur le bassin. Construit en 1853 par le maire, Adalbert Deganne (1817-1886), c’est l’un des plus beaux bâtiments de la ville. Il abrite un casino depuis 1903. À quelques minutes à pied, la plage Eyrac est très appréciée des Arcachonnais pour le calme de ses eaux. C’est également le point de départ de navettes vers l’Île aux Oiseaux. (Photo : iMAGINE)
tag_photos_new
La plage Pereire
La plage Pereire
Face au Cap Ferret, la plage Pereire, du nom des fondateurs d’Arcachon, est la plus grande de la commune. Fine bande de sable de trois kilomètres de long, elle accueille la plus grande part des visiteurs venus se détendre dans les environs. Elle est bordée par de grandes pelouses et une piste cyclable prolongeant le boulevard de la Mer au sud. Au bout, se trouve la petite plage des Abatilles, appréciée des amateurs de planche à voile et de kitesurf. (Photo : Vouvraysan)
tag_photos_new
Gujan-Mestras
Gujan-Mestras
Le long du bassin, à l’est d’Arcachon, Gujan-Mestras est considérée comme la capitale de l’ostréiculture locale, avec ses sept ports spécialisés et son lycée des métiers de la mer. À l’entrée du port de Larros, la Maison de l’Huître relate l’histoire de la conchyliculture arcachonnaise et l’évolution de l’utilisation du fruit de mer dans la gastronomie française. Le musée est ouvert toute l’année du lundi au samedi. (Photo : Vouvraysan)
tag_photos_new
La réserve ornithologique du Teich
La réserve ornithologique du Teich
La réserve ornithologique du Teich, située sur la commune du même nom, est un lieu de passage de plus de 250 espèces d’oiseaux migrateurs. En automne et au printemps viennent s’y reposer des cigognes, des hérons ou encore des spatules blanches. Au milieu des 120 hectares de marais et de lagunes, plusieurs parcours parsemés d’observatoires permettent d’apercevoir les volatiles sans les déranger. La réserve est ouverte toute l’année, sauf lors des fêtes de fin d’année. (Photo : JAG Images)
tag_photos_new
Le domaine de Certes-Graveyron
Le domaine de Certes-Graveyron
À quelques kilomètres au nord de la réserve du Teich, le domaine de Certes-Graveyron fut d’abord un marais salant au XVIIIe siècle, puis une exploitation piscicole jusqu’à la fin du XIXe siècle. Les 400 hectares de bassins, de prairies humides et de bois de pins sont classés « espace naturel sensible » depuis 1983. Le site propose des visites guidées gratuites d’avril à novembre sur deux parcours d’une longueur de 6 et 10 kilomètres. (Photo : Philippe Devanne)
tag_photos_new
Andernos-les-Bains
Andernos-les-Bains
Andernos-les-Bains, l’une des communes les plus septentrionales du bassin d’Arcachon, est la deuxième station balnéaire des lieux, après Arcachon. Les belles villas du boulevard de la Plage attestent de la présence de cette activité dès le XIXe siècle, notamment la villa Ignota, qui abrite le musée de la ville. La jetée de la plage, l’une des plus longues de France avec ses 232 mètres, offre un beau panorama sur le Cap Ferret. (Photo : Tenborch)
tag_photos_new
L'Île aux Oiseaux
L'Île aux Oiseaux
L’île aux Oiseaux est la seule du bassin d’Arcachon. Il s’agit d’un ancien banc de sable qui s’est fixé au fil du temps. Le lieu est changeant : sa superficie passe de 300 hectares à marée haute à plus de 3 000 à marée basse. Elle doit son nom aux nombreux volatiles qui y font halte lors de leur migration, en printemps et en automne. Le lieu est inhabité et les seules constructions humaines sont les deux cabanes tchanquées, symboles du lieu. Des navettes au départ d’Arcachon permettent de s’y rendre toute l’année. (Photo : Emanelda)
Aux Alentours