Beaujolais

Week-end dans le Beaujolais

Au nord-ouest de Lyon, la région naturelle du Beaujolais est devenue célèbre dans le monde entier grâce à son vin dont on fête chaque année, au mois de novembre, la nouvelle mise en bouteille. Les kilomètres de vignes qui s’étendent sur le massif vallonné sont inondés presque toute l’année par un soleil, qui, mêlé à la teinte dorée de la pierre locale, donne au pays sa couleur particulière.

A découvrir dans le Beaujolais

tag_photos_new
Moiré
Moiré
Plus petit des villages du Beaujolais avec moins de 200 habitants, Moiré propose de jolis panoramas et de nombreux circuits de balades, à pied ou en VTT, dont la « Voie du Tacot », un chemin qui traverse les plus beaux villages du pays des pierres dorées. Tous les deux ans, au début du mois de juillet, Moiré accueille une grande fête des épouvantails. (Photo : Jeanmical)
tag_photos_new
Chatillon
Chatillon
Entre Villefranche-sur-Saône et Lyon, Chatillon (anciennement « Chatillon d’Azergues ») est dominé par les ruines de son château du XIIe siècle qui commandait l’entrée dans la vallée. Le village a conservé son aspect médiéval sur plusieurs de ses habitations et dans ses nombreux monuments : chapelle Saint-Barthélemy, puits dit « Sarrazin » et lavoir. (Photo : Pierre-Jean Durieu)
tag_photos_new
Le château de Montmelas
Le château de Montmelas
Le château de Montmelas est un ancien château fort restauré au XIXe siècle dans un style néogothique qui respecte la manière de faire du Moyen Âge. Situé sur un promontoire rocheux, l’édifice offre une vue remarquable qui donne, par beau temps, jusqu’au Mont Blanc. Propriété privée, le château, son jardin et son parc se visitent toute l’année. Chaque année au mois du juillet, le domaine accueille le festival « Les Nuits du château de Montmélas », qui propose des spectacles et des concerts. (Photo : Ricochet64)
tag_photos_new
Jarnioux
Jarnioux
Construit à l’abri des remparts à quelques kilomètres de Villefranche-sur-Saône, Jarnioux est un petit village du pays de pierres dorées au patrimoine très riche. Son château fort a été profondément remanié entre le XVe et le XVIIe siècle, notamment par la construction des 7 tours qui lui donnent son aspect Renaissance. (Photo : 55_greg)
tag_photos_new
Theizé
Theizé
Autre village dominé par un château, Theizé est autant dans le Beaujolais qu’en Toscane, tant la lumière qu’il capte est particulière. Emblématique de la région, la petite cité, érigée avec des pierres de toutes les époques, s’est développée au milieu des vignes qui font la réputation du pays. Plusieurs sentiers de randonnée partent du village à travers les hameaux des environs. (Photo : Jeanmical)
tag_photos_new
Beaujeu
Beaujeu
Beaujeu est la capitale historique du Beaujolais. De son riche passé, la ville conserve plusieurs monuments historiques, dont une grande maison à pans de bois, une église du XIIe siècle et les vestiges d’un château comtal. L’ancienne capitale est toujours le siège d’une tradition bicentenaire : la vente des hospices, une vente de vins aux enchères faite à la chandelle. (Photo : Jörg Hackemann)
tag_photos_new
Anse
Anse
Aux portes du Beaujolais, Anse est une vieille cité dont les origines remontent à la préhistoire. C’est pendant l’Antiquité que la situation de la ville, entre Lyon et Autun, lui vaut un développement considérable. De nombreux vestiges témoignent de cette importance, notamment les ruines du castellum romain. Le château des Tours, du XIIIe siècle, abrite aujourd’hui un musée d’archéologie. (Photo : Pierre-Jean Durieu)
tag_photos_new
Oingt
Oingt
Seule cité du département classée parmi les plus beaux villages de France, Oingt dévoile un riche patrimoine médiéval le long de ses ruelles tortueuses. La ville abrite plusieurs monuments du Moyen Âge, dont la Porte de Nizy, ou le donjon, seul vestige du château du XVIe siècle. Nichée sur une colline, la commune offre une très belle vue sur la vallée de l’Azergues. (Photo : Jeanmical)
tag_photos_new
Ternand
Ternand
Construit sur un promontoire rocheux, Ternand est une ville médiévale fortifiée divisée en deux parties : le vieux bourg, sur l’éperon, et les « Grandes Planches », la ville moderne dans la vallée. La visite de la ville haute est un voyage dans le temps, parmi les vestiges médiévaux, dont les ruines du château et l’église Saint-Jean Baptiste du XIIe siècle, les restes du donjon et plusieurs maisons des XIV et XVe siècles. (Photo : 357680 André Cuzel)
tag_photos_new
Le lac des Sapins
Le lac des Sapins
Plus grande baignade biologique d’Europe, le lac des Sapins est une retenue d’eau artificielle créée entre 1977 et 1979 pour accueillir des activités nautiques. Le site est aujourd’hui une grande base de loisir qui permet de s’adonner à de nombreuses loisirs sportifs et naturels : équitation, planche à voile, volley, randonnée… (Photo : Chlemy)
Aux Alentours