Bordeaux

Week-end à Bordeaux

Bordeaux, sur les bords de la Garonne, est la capitale de la région Aquitaine. Son emplacement privilégié en a fait un important port de commerce dès l’Antiquité. Ses quais sont d’ailleurs classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2007 sous le nom de « port de la Lune ». La ville est également l’une des capitales internationales du vin : elle est entourée de plus de 110 000 hectares de vignes dont les appellations sont connues dans le monde entier : margaux, saint-émilion, pessac-léognan ou encore graves.

À découvrir à Bordeaux

Le Vieux Bordeaux
Le Vieux Bordeaux
Au sud du centre-ville, le cœur historique est appelé le Vieux Bordeaux. Il est reconnaissable depuis les quais de la Garonne par la flèche de la basilique Saint-Michel qui dépasse des immeubles. Le bâtiment, de style gothique flamboyant, a été construit au XIVe siècle et possède l’un des clochers les plus élevés de France (114 mètres). Dans les ruelles la reliant au cours Victor Hugo et à la place de la Victoire, de nombreux bâtiments ont conservé leurs façades sculptées vieilles parfois de plusieurs siècles. Plus loin, la porte Cailhau offre un beau panorama sur le quartier ancien et abrite une exposition sur l’histoire de la commune. (Photo : Designbydx)
Le centre-ville
Le centre-ville
Au nord, l’architecture du centre-ville de Bordeaux est l’une des raisons pour lesquelles la ville est affublée du surnom de « Petit Paris ». Il a été entièrement aménagé au milieu du XVIIIe siècle par le marquis de Tourny (1695-1760), intendant de Guyenne. Les grandes avenues comme les allées de Tourny et ses immeubles en pierre blanche ont inspiré le baron Haussmann lorsqu’il a réinventé la capitale au XIXe siècle. Le Grand Théâtre, construit dans les années 1770 et considéré comme l’un des plus beaux opéras de France, et la place de la Bourse avec son miroir d’eau le long de la Garonne sont des lieux emblématiques de ce quartier. (Photo : Guillaumemasson)
Les Chartrons
Les Chartrons
À l’extrémité nord du port de la Lune, le quartier des Chartrons a longtemps été laissé en déshérence. Il fut pourtant le siège des plus grandes familles de négociants bordelais aux XVIIIe et XIXe siècles. Les anciens entrepôts au bord de la Garonne ont depuis été réhabilités et transformés en centre commercial à ciel ouvert. Au sud, les visiteurs peuvent déambuler dans le Jardin Public, aménagé au XIXe siècle sur 14 hectares pour offrir un lieu de détente aux riverains. Il abrite le jardin botanique et le muséum d’histoire naturelle de Bordeaux. Ce dernier dispose d’une collection d’ossements et d’animaux du monde entier, notamment des coquillages de Nouvelle-Calédonie et des fossiles d’invertébrés. (Photo : B. Piccoli)
Caudéran
Caudéran
À l’ouest, Caudéran est l’un des quartiers les plus récents de Bordeaux : c’était une commune indépendante jusqu’en 1965. Majoritairement résidentiel, il est principalement connu pour le Parc bordelais, plus grand espace vert de la ville. Ses 28 hectares sont parsemés de plans d’eau et de bosquets que de nombreux sentiers traversent. Dans un espace dédié, les enfants peuvent découvrir des races locales d’animaux de la ferme. Plus excentré, le Golf du Bordelais est l’un des plus vieux de France : son 18 trous a été dessiné en 1900 sur un ancien terrain de manœuvres militaires. (Photo : Xiongmao)
Le vignoble de Bordeaux
Le vignoble de Bordeaux
Le vignoble de Bordeaux est l’un des plus grands de France : les vignes s’étendent sur plus de 110 000 hectares, soit plus de 10% de la superficie totale du département de la Gironde. Les vins qui y sont produits font partie des plus réputés au monde. Elle compte plusieurs régions, comme le Graves, mais la plus connue est le Médoc, au nord de la ville. Le long de la rive gauche de l’estuaire de la Gironde s’étendent des domaines aux noms connus de tous : du Château Margaux au sud au château Lafite-Rothschild en aval, en passant par les Châteaux Latour et Pichon-Longueville. (Photo : Boletus)
Libourne
Libourne
À l’est, sur les bords de la Dordogne, Libourne est la petite sœur de Bordeaux. Important port de commerce dès sa fondation au XIIIe siècle, la ville était un point de passage important des négociants en vin et en bois. Le pont de pierre enjambant la rivière est le témoin de ce riche passé : imaginé par l’empereur Napoléon Ier, il a été construit dans les années 1820. Les environs de la commune comptent de nombreux châteaux inscrits aux Monuments historiques. Certains sont ouverts à la visite, comme ceux d’Abzac et de Génissac. (Photo : Philippe Graille)
Saint-Émilion
Saint-Émilion
Limitrophe de Libourne, Saint-Émilion est une cité médiévale connue pour son important patrimoine viticole. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999. L’appellation d’origine contrôlée éponyme s’étendant sur un peu plus de 5 000 hectares est l’une des plus connues au monde. Le long des ruelles du centre historique, les visiteurs peuvent également découvrir l’important patrimoine religieux de la commune. L’église collégiale, construite au XIIe siècle et remarquablement bien conservée, et l’église monolithe, l’un des plus grands édifices creusés dans la roche au monde, en sont de bons exemples. (Photo : Yvann K)
Blaye
Blaye
Sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde, Blaye est l’un des principaux points de passage vers Bordeaux depuis l’Antiquité. C’est également un important lieu de défense de la région, comme en atteste la citadelle construite dans les années 1680 par Vauban (1633-1707). Elle abrite aujourd’hui le musée archéologique de la commune et le musée du conservatoire de l’estuaire. Au milieu de l’eau, le fort Pâté complétait le dispositif militaire. Sa silhouette massive avait pour objectif principal de faire peur à d’éventuels assaillants, plutôt qu’à résister à une véritable attaque. (Photo : Tenborch)
Pauillac
Pauillac
De l’autre côté de l’estuaire, Pauillac est l’une des capitales du vignoble du Médoc. Elle compte sur son territoire deux des plus grands domaines de Bordeaux : le Château Mouton Rothschild et le Château Lafite Rothschild. Le premier est connu pour l’extravagance des étiquettes de ses bouteilles, dessinées chaque année par un peintre célèbre. Georges Braque, Pablo Picasso ou encore Andy Warhol en ont par exemple réaliséés. L’édifice abrite un musée de l’histoire du vin. Le second domaine, quant à lui, se distingue par le prix particulièrement élevé de sa production. Une bouteille d’une « mauvaise » année se vend entre 700 et 800 euros. (Photo : PHB.cz)
Le bassin d'Arcachon
Le bassin d'Arcachon
Au sud-ouest de Bordeaux, le bassin d’Arcachon est la destination préférée des Bordelais qui souhaitent passer leur journée à la plage. Les stations balnéaires s’étendent au bord de ce lac ouvert sur l’océan comme Arcachon, Audenge ou encore Arès. Mais la tradition ostréicole n’a pas disparu pour autant, comme en atteste la présence d’une Maison de l’huître à Gujan-Mestras, retraçant l’histoire du métier et l’évolution de l’utilisation du fruit de mer dans la gastronomie nationale. Au sud, la dune du Pilat, la plus élevée d’Europe (110 mètres d’altitude), offre un beau panorama sur la forêt de pins et le cap Ferret. (Photo : JPchret)
Aux Alentours