Cévennes

Week-end dans les Cévennes

Au sud-est du Massif central, les Cévennes sont une chaine de moyennes montagnes partagée entre plusieurs départements : Gard, Lozère, Ardèche et Hérault. L’environnement naturel, dont les traditions ont été préservées jusqu’à nos jours, a attiré et attire encore de nombreux grands hommes, qui sont venus s’y balader, écrire, réfléchir ou résister. 

A découvrir dans les Cévennes

Le GR 70
Le GR 70
En 1878, le jeune écrivain Robert Louis Stevenson (1850-1894) se lance dans le projet d’une traversée à pied des Cévennes. C’est l’année suivant que parait le récit de ses aventures « Voyage avec un âne dans les Cévennes ». Un sentier de grande randonnée, le GR 70, suit ses pas à travers la région, entre le Puy-en-Velay et Alès. (Photo : Julien Leblay)
Le Parc national des Cévennes
Le Parc national des Cévennes
Créé en 1970, le Parc national des Cévennes couvre trois départements : la Lozère, le Gard et l’Ardèche. Seul parc national intégralement situé en moyenne montagne, son altitude varie de 378 à 1699 mètres au niveau du mont Lozère. Si le parc accueille de nombreux touristes toute l’année, c’est aussi un espace où les habitants vivent et travaillent, notamment les éleveurs qui pratiquent encore la transhumance traditionnelle pendant l’été. (Photo : Angelique Chouvet)
Alès
Alès
Considérée comme la « capitale des Cévennes », Alès est située au sud du parc national, à une quarantaine de kilomètres de Nîmes. Par sa position, la cité constitue une bonne porte d’entrée pour découvrir le relief vallonné de la région, mais aussi pour flâner dans l’ancien oppidum romain ou participer aux courses taurines dans les arènes du Tempéras. (Photo : Georges Blond)
Les gorges de la Jonte
Les gorges de la Jonte
Entre les parcs naturels des Grands Causses et des Cévennes, les gorges de la Jonte forment un parcours sauvage creusé dans la roche par la rivière. Le canyon, un peu moins profond que celui du Tarn, accueille des randonnées et propose des sites pour pratiquer l’escalade. Plusieurs curiosités jalonnent les sentiers, comme les « vases de Chine et de Sèvres », des rochers aux formes étonnantes. (Photo : Pascal06)
Le mont Aigoual
Le mont Aigoual
Deuxième sommet le plus élevé des Cévennes derrière le mont Lozère, le mont Aigoual (1565 mètres) est un site emblématique de la région, siège de plusieurs maquis de la Résistance. Depuis son sommet, la vue, par temps clair, donne jusqu’au littoral languedocien, aux Alpes et aux Pyrénées. Il accueille sur ses pentes la station de sports d’hiver de Prat Peyrot, la plus importante du massif. (Photo : Stéphane Besson)
Le cirque de Navacelles
Le cirque de Navacelles
Creux naturel de 300 mètres formé par le détournement du cours de la rivière Vis, le cirque de Navacelles forme un paysage étonnant au cœur des causses. Le site est protégé par une zone spéciale en raison de la richesse de sa faune et de sa flore, qui comprend notamment des aigles royaux, des vautours et des faucons. Plusieurs belvédères permettent de bénéficier d’une vue plongeante sur le cirque (Blandas, Baume Auriol…). (Photo : NJ)
La bambouseraie d’Anduze
La bambouseraie d’Anduze
La bambouseraie d’Anduze, à une dizaine de kilomètres d’Alès, est spectaculaire par sa taille : 36 hectares qui se composent d’une forêt de bambous, d’un jardin d’inspiration japonaise, d’un labyrinthe, d’un village laotien et de serres. Des installations et des expositions d’œuvres d’art contemporaines sont organisées régulièrement. (Photo : Vouvraysan)
Le château de Portes
Le château de Portes
Le château de Portes doit son surnom de « vaisseau des Cévennes » à son architecture qui évoque, sur l’un de ses angles, la proue d’un bateau prêt à plonger sur les collines environnantes. Situé au pied du mont Lozère, le château a été construit au XIIe siècle pour surveiller l’ancienne voie Regordane, empruntée par les pèlerins et les croisés en route vers la Terre sainte. (Photo : Ventrejaune)
Sainte-Enimie
Sainte-Enimie
Au nord-ouest du Parc naturel des Cévennes, Sainte-Enimie est classée parmi les plus beaux villages de France. Située sur les flancs du causse de Sauveterre, en plein cœur des gorges du Tarn, la cité est le point de départ idéal pour partir en excursion, à pied ou en canoë-kayak sur la rivière. La ville est bâtie au pied d’un monastère bénédictin fortifié du VIe siècle dont il subsiste quelques salles. (Photo : B. Piccoli)
L’aven Armand
L’aven Armand
L’aven Armand, entre Meyrueis et le Tarn, est une cavité naturelle célèbre pour sa forêt de stalagmites et pour sa salle principale aux dimensions impressionnantes : 110 mètres de longueur et 60 mètres de largeur pour une hauteur de 45 mètres. La grotte bénéficie d’une mise en scène son et lumière. Un funiculaire facilite la visite. (Photo : Albillottet)
Aux Alentours