Côte Atlantique

Week-end sur la Côte Atlantique

De la Bretagne à l’Espagne, la côte Atlantique totalise plus de 800 kilomètres de littoral qui couvrent des paysages aussi divers que la Vendée, la Charente-Maritime, l’Aquitaine et le Pays basque. Le Gulf Stream, qui prend sa source aux Bahamas, caresse les nombreuses plages et contribue à maintenir une température agréable toute l’année. D’une grande variété, les territoires sont garants d’une même passion : celle de la mer et de ses promesses infinies de liberté.

A découvrir sur la Côte Atlantique

La presqu’île de Crozon
La presqu’île de Crozon
Au nord de la côte Atlantique se trouve la Bretagne, et au centre des trois péninsules bretonnes, la presqu’île de Crozon. Appréciée pour ses eaux turquoise et la variété de ses paysages, le bout de terre en forme de croix présente plusieurs sites naturels remarquables, dont la plage de l’île Vierge qui passe pour être l’une des plus belles du monde. Un itinéraire touristique, la « route des fortifications », passe par les principaux ouvrages défensifs du territoire, preuve de son importance stratégique. (Photo : Bzphoto)
Bénodet
Bénodet
Au sud du Finistère, Bénodet est une station balnéaire prestigieuse dans un village qui a su garder sa dimension humaine, malgré le succès. Disposant de 4 plages de sable fin, d’un casino et d’équipements touristiques, la cité dévoile aussi un important patrimoine culturel, dont le musée du Bord de Mer, qui revient sur l’essor de la station. En face de la ville, l’archipel des Glénan est un ensemble de sept bandes de sable blanc, accessibles en bateau, qui ressemblent aux plages des Seychelles. (Photo : Matteo)
L’Île d’Oléron
L’Île d’Oléron
Plus grande île métropolitaine française après la Corse, l’Île d’Oléron est célèbre pour sa tradition ostréicole, ses marais salants, son patrimoine historique et ses maisons colorées. A quelques encablures, le Fort Boyard, emblématique, ne se visite pas, mais s’observe sous toutes les coutures à l’occasion de croisières en bateau. (Photo : JC Drapier)
La Baule
La Baule
Sur la baie de Pouliguen, au sud du golfe du Morbihan, La Baule est l’une des stations balnéaires les plus célèbres du littoral atlantique, particulièrement représentative du développement du tourisme à la fin du XIXe siècle. Côté mer, la cité portuaire donne sur une grande bande de sable fin. Côté terre, c’est une pinède qui accueille les longues balades. (Photo : PackShot)
La dune du Pilat
La dune du Pilat
Au sud du bassin d’Arcachon, la dune du Pilat est la plus grande dune d’Europe. Apprécié des baigneurs et des randonneurs, le site est aussi très réputé pour la pratique du parapente. En face de la dune, accessible en bateau, le banc d’Arguin abrite une réserve naturelle nationale qui accueille de nombreuses espèces animales, parmi lesquelles des Phoques gris et des Grands dauphins. (Photo : Imacture)
Les Sables d’Olonne
Les Sables d’Olonne
Principale station balnéaire de la Côte de Lumière, qui s’étend sur le littoral vendéen, Les Sables d’Olonne est une commune touristique dont le développement remonte au début du XIXe siècle. A proximité de la dune du Pilat, la ville abrite une longue plage, un port de pêche, un port de plaisance et deux casinos. (Photo : Pictures News)
Île de Ré
Île de Ré
Au large de La Rochelle, l’Île de Ré doit son surnom, « Ré la Blanche » à la couleur caractéristique de ses maisons traditionnelles. Reliée au continent par le deuxième plus grand pont de France, l’île est réputée pour ses 100 kilomètres de pistes cyclables, ses fortifications conçues par Vauban (1633-1707) et ses équipements adaptés à la pratique de nombreux sports (surf, planche à voile, rugby, tennis…). (Photo : Dominique Vernier)
Arcachon
Arcachon
Au sud du bassin qui porte son nom, Arcachon est une ville neuve sortie de terre dans la deuxième moitié du XIXe siècle, alors que le tourisme balnéaire se développe considérablement. De nombreuses villas témoignent encore de cette époque, en particulier dans la « ville d’hiver », un quartier célèbre pour la variété de son architecture qui emprunte à de nombreux styles. Au centre du massif, la cité est un excellent point de départ pour partir à la découverte de la forêt des Landes. (Photo : Delphotostock)
Biarritz
Biarritz
Toujours plus au sud, Biarritz est considérée comme la capitale française du surf. Festive à toutes heures et en toutes saisons, la cité du Pays basque profite du Gulf Stream, qui réchauffe le courant toute l’année. La grande plage de la ville, très réputée, peut vite transformer les bains de mer en bain de foule, mais d’autres plages plus discrètes accueillent les baigneurs en quête de tranquillité. Parmi les incontournables : la Cité de l’Océan, l’aquarium de la ville, et juste en face, le Rocher de la Vierge, une plateforme au milieu de la mer, accessible par une passerelle métallique. (Photo : Yvon52)
Saint-Jean-de-Luz
Saint-Jean-de-Luz
Dernière grande station balnéaire française avant l’Espagne, Saint-Jean-de-Luz a acquis sa réputation grâce à sa rade protégée, la seule entre Arcachon et l’Espagne. Son port de pêche, qui existe depuis la préhistoire, est l’un des plus importants du littoral français. La ville dispose de six plages de sable fin et d’un centre historique piéton. (Photo : Bernard Girardin)
Aux Alentours