Côte d'Emeraude

Week-end sur la Côte d'Emeraude

Trouver un nom au bout de littoral qui s'étend entre Cancale et le cap Fréhel n'aura pas été bien difficile : un coup d'œil à la couleur de l'eau, et le tour était joué, la Côte d'Emeraude était née. Avec Saint-Malo, Dinard ou Dinan, la région offre plusieurs visages qui permettent d'organiser des séjours culturels, sportifs ou naturels selon ses envies. 

A découvrir sur la Côte d'Emeraude

Saint-Malo
Saint-Malo
Face aux îles anglaises de Jersey et Guernesey, Saint-Malo était bien placée pour devenir, aux XVIIe et XVIIIe siècle, la "cité des corsaires", et un important vivier d'explorateurs (notamment Jacques Cartier, qui débarqua à Terre-Neuve au Canada en 1534). Remarquablement bien conservée, la ville est célèbre pour ses murailles, son château médiéval et sa vie festive. (Photo : Arndale)
Dinard
Dinard
En face de Saint-Malo, de l'autre côté de l'embouchure de la Rance, Dinard est une station balnéaire prestigieuse, célèbre pour ses villas de la fin du XIXe siècle. Chaque année en automne, la ville accueille le Festival du film britannique dont la récompense suprême est le Hitchcock d'or. Autour de ses quatre plages se dressent des hôtels particuliers de toutes les époques. (Photo : Launayann)
Le cap Fréhel
Le cap Fréhel
Le cap Fréhel, qui ferme la baie de Saint-Brieuc, est une falaise de granit rose qui s'élève à 70 mètres au-dessus de la mer, accessible par un sentier de randonnée, le GR 34. Le site constitue une réserve ornithologique où l'on peut observer plusieurs espèces d'oiseaux marins : cormorans, goélands… Par temps clair, la vue donne jusqu'à l'île de Jersey. (Photo : LU0810)
Fort-la-Latte
Fort-la-Latte
En face du cap Fréhel, Fort-la-Latte, anciennement La Roche-Goyon, est un château fort du XIVe siècle, l'un des plus célèbres de Bretagne. Il a servi de décor pour plusieurs films, notamment "Les Trois mousquetaires" en 1948, ou "'Ridicule" en 1996. On l'aperçoit aussi dans le clip de "La Tribu de Dana" du groupe Manau (1998). L'édifice se visite tous les jours entre les mois d'avril et septembre. (Photo : JFL Photography)
Cancale
Cancale
A l'est de Saint-Malo, Cancale donne sur la baie du Mont-Saint-Michel. La ville est réputée depuis des siècles pour ses huîtres, qu'on déguste dans l'un des nombreux restaurants qui bordent la digue. Le sentier des douaniers, qui longe la côte et surplombe le port, offre une vue privilégiée sur la baie et ses centaines d'hectares de parcs ostréicoles. La chapelle Notre-Dame du Verger, dans l'anse du même nom, abrite les ex-voto des femmes de marins partis pour le grand large. (Photo : Jovannig)
L'île des Landes
L'île des Landes
En face de Cancale, l'île des Landes abrite une réserve ornithologique où plus de 1000 couples de goélands ont trouvé refuge. Pour protéger la diversité des espèces, l'île est inaccessible au public, ce qui n'empêche pas de l'observer depuis la pointe du Grouin. Des associations de passionnés organisent régulièrement des balades commentées. (Photo : Milosk50)
Dinan
Dinan
En amont de la Rance, Dinan est une ville fortifiée construite sur une colline, dominée par un château du XIVe siècle et entourée par 2600 mètres de remparts. Classée "ville d'art et d'histoire", la cité abrite de nombreux monuments historiques, notamment la tour de l'Horloge, un beffroi du XVe siècle, ou le couvent des Cordeliers, de la même époque. (Photo : JFL Photography)
L'île du Guesclin
L'île du Guesclin
Entre Saint-Malo et Cancale, l'île du Guesclin est accessible à marée basse. Elle est presque entièrement couverte par un fort élaborée par Vauban entre 1757 et 1759 pour protéger la côte des Anglais. Après avoir été saisi par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, le fort est devenu la propriété de Léo Ferré qui y a composé plusieurs chansons, notamment "Je suis le fantôme de Jersey". (Photo : Photlook)
Pléneuf-Val-André
Pléneuf-Val-André
De 4000 habitants, la population de Pléneuf-Val-André passe à 20000 pendant l'été. Station balnéaire très prisée des familles, la cité est célèbre pour sa très grande plage (près de 3 kilomètres), son casino et ses nombreuses infrastructures de loisirs (tennis, golf, char à voile…). Tout autour de la ville, le chemin des douaniers sillonne les falaises environnantes. (Photo : Caroline Gaiffe Fige)
Les Rochers sculptés de Rothéneuf
Les Rochers sculptés de Rothéneuf
Les Rochers sculptés de Rothéneuf, réalisés entre 1894 et 1907 par l'abbé Fouré, sont l'un des principaux exemples d'art brut en Bretagne. Pendant plus d'une dizaine d'années, l'artiste a sculpté patiemment des visages dans les rochers de la côte. Ils évoquent notamment les saints bretons et des personnages historiques (Jacques Cartier, le président Krüger…). (Photo : Jürgen Reitz)
Aux Alentours