Dordogne

Week-end en Dordogne

Au nord de l’Aquitaine, la Dordogne (24) est un vaste département créé à la Révolution de 1789, sur l’ancienne province du Périgord. Riche d’un important patrimoine historique et naturel, c’est un territoire apprécié pour sa gastronomie: foie gras, caviar, escargots, canards, champignons (notamment la fameuse truffe).

A découvrir en Dordogne

tag_photos_new
Le Périgord
Le Périgord
Le Périgord est l’ancien nom du département de la Dordogne, mais le terme évoque le patrimoine naturel, historique et gastronomique de la région. Il se compose de quatre parties : Périgord vert, au nord du département ; Périgord blanc, au centre, Périgord pourpre à l’ouest, réputé pour ses vignes ; et le Périgord noir au sud-est, autour de Sarlat-la-Canéda. (Photo : Ariane Citron)
tag_photos_new
La grotte de Font de Gaume
La grotte de Font de Gaume
La grotte la plus connue en Dordogne est sans aucun doute la grotte de Lascaux, mais elle est fermée au public. La grotte qui se visite, Lascaux II, est une reproduction du célèbre abri préhistorique. La grotte de Font de Gaume, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, est ouverte au public et dévoile des centaines de peintures et gravures pariétales qui dateraient de plus de 15 000 ans. (Photo : Jimjag)
tag_photos_new
Périgueux
Périgueux
Capitale du Périgord, Périgueux fait partie des Villes d’Art et d’Histoire. Fondée au Ier siècle avant J.C., la ville est dotée de nombreux vestiges gallo-romains. Dans le centre-ville, la cathédrale Saint-Front, du XIIe siècle, est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO dans le cadre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Au cœur de la province, la cité est l’étape indispensable pour une découverte gastronomique du Périgord. (Photo : Hubert Héliès)
tag_photos_new
Sarlat-la-Canéda
Sarlat-la-Canéda
Capitale historique du Périgord noir, Sarlat-la-Canéda s’est développée au Moyen-Âge autour de son abbaye bénédictine. Son ensemble urbain médiéval fait partie des plus importants au monde. Parmi les bâtiments les plus emblématiques de la ville figurent la cathédrale Saint-Sacerdos, bâtie sur l’ancienne abbatiale, et la maison de La Boétie, où est né le meilleur ami de Montaigne. (Photo : Pierre Violet)
tag_photos_new
Beynac-et-Cazenac
Beynac-et-Cazenac
La Dordogne ne compte pas moins de dix cités classées parmi les plus beaux villages de France par l’association du même nom. Beynac-et-Cazenac, à 10 km au sud-ouset de Sarlat, se voit de loin avec son château du XIIe siècle qui surplombe la vallée de la Dordogne. Niché à flanc de falaise, le village est composé d’habitations en pierre blonde et toit de lauze qui s’alignent autour des ruelles pavées. (Photo : Joseph Hilfiger)
tag_photos_new
Monpazier
Monpazier
Monpazier, classé parmi les plus beaux villages de France, est une bastide du XIIIe siècle dans un état de conservation exceptionnelle. Au gré des ruelles, la place aux arcades irrégulières, l’église Saint-Dominique ou la maison du Chapitre - une grange aux dimes du XIVe siècle - permettent de voyager dans l’histoire de la région, à une époque où l’Angleterre régnait sur une partie de la France. (Photo : PackShot)
tag_photos_new
L’abbaye de Cadouin
L’abbaye de Cadouin
Inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, l’abbaye de Cadouin, du XIIe siècle, est connue pour son linceul. Pendant plusieurs siècle, ce suaire passait pour être celui du Christ, jusqu’à ce qu’une étude dévoile, en 1934, qu’il s’agissait en réalité d’un voile islamique tissé au XIe siècle. Il n’en demeure pas moins exceptionnel : c’est l’un des deux seuls voiles intacts de la période fatimide. (Photo : Pictures news)
tag_photos_new
Saint-Avit-Sénieur
Saint-Avit-Sénieur
Autre monument inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, l’abbaye de Saint-Avit-Sénieur est presque autant une forteresse qu’une église, garnie de tours défensives et d’un chemin de ronde. A l’intérieur du bâtiment du XIe siècle, des peintures en trompe l’œil du XIVe évoquent des tissus orientaux. (Photo : Pecold)
tag_photos_new
Les jardins du manoir d’Eyrignac
Les jardins du manoir d’Eyrignac
Tracés au XVIIIe siècle dans la tradition des jardins à la française, les jardins du manoir d’Eyrignac, à 15 kilomètres de Sarlat, ont été conservés et entretenus par la même famille pendant 22 générations. 50 000 plants d’ifs, de buis et de charmes sculptés forment une exceptionnelle diversité de formes, de symétries et d’univers. (Photo : mocav)
tag_photos_new
Le château de Castelnaud
Le château de Castelnaud
Du haut de son éperon rocheux, le château de Castelnaud, forteresse du XIIIe siècle, raconte l’histoire de l’art militaire médiéval. Le musée de la guerre au Moyen-Âge, à l’intérieur, présente plusieurs centaines de pièces d’armes de toute l’Europe, du XIIIe au XVIIe siècle, et des engins de siège. La visite est complétée par des vidéos et des maquettes qui permettent de visualiser le choc des batailles. (Photo : Hans-Martin Goede)