Doubs

Week-end dans le Doubs

A la frontière suisse, dans la région  Franche-Comté, le Doubs (25) appartient au massif du Jura, dont il partage les paysages : montagnes, cluses, lacs, cascades et rivières. Besançon, son chef-lieu, est dotée de plusieurs monuments très importants, notamment la citadelle conçue par Vauban ou la cathédrale Saint-Jean. Les châteaux et les villes de caractère qui parsèment le département démontrent l’importance stratégique de la région au cours de l’histoire.

A découvrir dans le Doubs

La citadelle de Besançon
La citadelle de Besançon
Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la citadelle de Besançon est l’un des chefs-d’œuvre de Vauban (1633-1707). A 100 mètres au-dessus de la ville, les fortifications s’étendent sur près de 12 hectares. Surplombant Besançon, la citadelle est dotée de trois musées : le Musée Comtois, qui transmet l’histoire de la Franche-Comté, le Musée de la Résistance et de la Déportation, et le Muséum d’histoire naturelle. (Photo : Nemesis2207)
La cathédrale Saint-Jean de Besançon
La cathédrale Saint-Jean de Besançon
La cathédrale Saint-Jean de Besançon, du XIIe siècle, abrite une horloge astronomique du XIXe, dite « Horloge de Vérité », du nom de son concepteur : Auguste-Lucien Vérité. Elle se compose de 30 000 pièces qui affichent plus d’une centaine de données : heures dans différents lieux du monde, dates, saisons, solstices, éclipses… Les automates qu’elle déclenche interprètent des scènes de la Bible et de la vie du Christ. (Photo : Laiotz)
La saline royale d’Arc-et-Senans
La saline royale d’Arc-et-Senans
La saline royale d’Arc-et-Senans, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, est un exemple « d’architecture utopique » du XVIIIe siècle. Manufacture destinée à la production de sel, le bâtiment préfigure la révolution industrielle autant qu’il constitue une tentative d’usine utopique, à la fois lieu de travail et de vie. Constituée de 11 bâtiments, la saline a fermé ses portes en 1895. (Photo : Lotharingia)
Le château de Montbéliard
Le château de Montbéliard
Le château de Montbéliard, érigé dans sa forme actuelle au XIIIe siècle et plusieurs fois remanié, est un lieu de promenade apprécié pour la vue qu’il offre, en surplomb de la vieille ville et des faubourgs. Résidence des comtes de Montbéliard puis des ducs de Wurtemberg, il accueille aujourd’hui un musée regroupant des collections archéologiques, historiques et artistiques. Une partie du musée est dédiée à l’art contemporain. (Photo : Aphtong)
Le Saut du Doubs
Le Saut du Doubs
Le Saut du Doubs est l’endroit où la rivière saute, littéralement, 27 mètres plus bas, entre la Suisse et la France. Plus de 300 000 personnes s’y rendent chaque année pour admirer le panorama ou pour des balades en bateau, des randonnées ou des promenades équestres. En hiver, le bassin du Doubs, situé en amont, forme l’une des plus grandes patinoires naturelles d’Europe. (Photo : Stéphane Besson)
Le château de Joux
Le château de Joux
Au-dessus de la Cluse de Pontarlier, le château de Joux surveille, depuis plus de 1000 ans, la route entre la Suisse et la France, à travers le Jura. Tour à tour, le bâtiment a été remanié par Charles Quint (1500-1558) puis Vauban, avant de devenir une prison d’Etat puis d’être intégré à la ligne Maginot entre les deux guerres mondiales. A l’intérieur, le musée d’armes expose 600 pièces et retrace l’histoire de l’armement du XVIIe au XIXe siècle. (Photo : Emmanuelle KUHN)
Lods
Lods
Classé parmi les plus beaux villages de France, Lods, à une quarantaine de kilomètres au sud de Besançon, a longtemps vécu de sa vigne et de ses forges. Un passé qui se dévoile dans le Musée de la Vigne et du Vin et le long des anciennes maisons vigneronnes. Le château du XIIIe siècle domine la Loue, petite rivière qui traverse la cité et se brise contre les rochers, pour le plaisir des pêcheurs. (Photo : Studio Zebulon)
La grotte d’Osselle
La grotte d’Osselle
La grotte d’Osselle, à une trentaine de kilomètres de Besançon, est connue depuis le XIIIe siècle. La visite, qui se déroule sur un peu plus de 1300 mètres, passe par une quinzaine de salles où se dévoilent des stalactites et des stalagmites à la couleur changeante. Au XVIIIe siècle, la grotte accueillait des fêtes auxquelles participait notamment Voltaire. Elle est devenue un lieu de refuge pour les prêtres réfractaires pendant la Révolution de 1789. (Photo : Ségolène Roze)
Métabief
Métabief
Métabief est situé à quelques kilomètres du Mont d’Or, le point culminant du Doubs (1463 m). La station est fréquentée été comme hiver, pour pratiquer ski alpin, raquette, ski de fond, randonnée ou VTT. Le Parc naturel régional du Haut-Jura, à moins de dix kilomètres, offre un vaste espace sauvage de 180 000 hectares, composé de montagnes, lacs et villages de caractère. (Photo : photostefk)
La vallée de la Loue
La vallée de la Loue
La Loue suit son cours sur 130 kilomètres environ, depuis sa source au nord de Pontarlier, jusqu’au Doubs, à Parcey, au sud de Dole. La vallée de la Loue est parcourue de cités de caractère, comme Lods, Ornans, Vuillafans ou Moutier-Haute-Pierre. L’itinéraire qui suit la rivière offre de beaux panoramas sur le Jura. La source de la Loue, qui jaillit depuis une grotte, est un cadre naturel grandiose qui a inspiré plusieurs toiles à Courbet (1819-1877). (Photo : Studio Zebulon)
Aux Alentours