Grenoble

Que faire en week-end à Grenoble ?

Située dans le département de l’Isère, la ville de Grenoble (38) est l’ancienne capitale du Dauphiné. Entourée par le massif alpin, on surnomme Grenoble la « capitale des Alpes ». Plusieurs massifs bordent l’agglomération grenobloise : le Vercors, la Chartreuse, le Taillefer ou la chaîne de Belledonne. De quoi faire de très belles balades en forêt et découvrir la région sous le prisme de la Nature. La ville s’est surtout fait connaître pour avoir accueilli les Jeux olympiques d’hiver en 1968. Reconnaissable par ses « bulles », le téléphérique qui relie le centre-ville à la colline de la Bastille, Grenoble connaît un renouveau urbain depuis les années 2000, et c’est une ville tournée depuis longtemps vers l’écologie. En outre, la frontière suisse et italienne n’est distante que d’une centaine de kilomètres pour des escapades transalpines, le temps d’un week-end ou davantage...

À découvrir à Grenoble

Parc naturel régional du Vercors
Parc naturel régional du Vercors
Gigantesque par ses dimensions, plus de 206 000 hectares, le Parc naturel régional du Vercors, s’étend sur pas moins de 58 communes. La ville de Grenoble constitue une porte d’accès privilégiée au massif qui se visite en toutes saisons pour admirer une formidable biodiversité. À noter que le point culminant du Vercors se situe à 2300 mètres. (Photo GUIZIOU Franck)
Fort de la Bastille
Fort de la Bastille
À 476 mètres d’altitude, domine le fort de la Bastille, construit sur un promontoire du mont Rachais, une montagne du sud du massif de la Chartreuse. Un édifice existe sur le site depuis le XVème siècle, toutefois c’est sous l’impulsion de Louis XVIII et du général Haxo que le Fort est réaménagé afin de renforcer la présence militaire face à la frontière du royaume de Piémont-Sardaigne, face à Grenoble. (Photo Snowserge)
Musée Archéologique
Musée Archéologique
Au pied de la colline de la Bastille siège le musée archéologique Grenoble Saint-Laurent, sur le site d’une nécropole gallo-romaine. En 1986, le musée ouvre ses portes et devient rapidement l'un des endroits les plus visités de la ville. Les objets et vestiges présentés sont le fruit des fouilles archéologiques menées par Renée Colardelle de 1978 à 1995.
Téléphérique de Grenoble-Bastille
Téléphérique de Grenoble-Bastille
Depuis presque un siècle (1934), le téléphérique de Grenoble Bastille transporte habitants et touristes dans les différents quartiers de la ville. On comptabilise annuellement plus de 300 000 utilisateurs de ce service urbain, fort pratique. (Photo GUIZIOU Franck)
Musée de Grenoble
Musée de Grenoble
Principal musée d’art de la ville de Grenoble, cette institution a été fondée dès 1798 par Louis-Joseph Hay. Plusieurs édifices composent la structure de l’établissement culturel comme le musée-bibliothèque et ses 21 salles, ou le bâtiment principal de la place Lavalette, inauguré en 1994. Parmi les œuvres remarquables, on notera en particulier les productions picturales de Charles Le Brun, Robert Le Lorrain ou encore Peter Paul Rubens. (Photo Loïc)
Musée Dauphinois
Musée Dauphinois
Troisième musée de Grenoble par sa fréquentation, le Musée dauphinois est un musée ethnographie et archéologique relatant l’histoire de l’ancienne province française du Dauphiné. Parmi les 90 000 objets que possède le musée (dont une grande partie de gravures et photographies), seule une infime part de la collection est exposée. De grandes rétrospectives sont régulièrement organisées sur la région et le patrimoine de Grenoble. (Photo De Agostini / Biblioteca Ambrosiana)
Place Victor Hugo
Place Victor Hugo
Lieu de rencontre des Grenoblois, et passage obligé de la ville pour les visiteurs, cette jolie place est bordée de nombreux bancs et bassins. Parmi les statues de la place, on aperçoit celle du compositeur classique Hector Berlioz, originaire de l’Isère. (Photo gui00878)
 Musée Stendhal
Musée Stendhal
En plein cœur de Grenoble, il est possible de visiter l’appartement du grand-père maternel d’Henri Bayle, plus connu sous le pseudonyme de Stendhal. Un très bel appartement avec son grand salon à l’italienne, son cabinet d’été (ou de travail) ou encore une terrasse agrémentée d’une pergola. Un très beau décor classique qui a sans nul doute fortement stimulé l’imagination du grand écrivain. (Photo JACQUES Pierre)
Muséum d'Histoire Naturelle
Muséum d'Histoire Naturelle
Pas moins de 1,5 millions de spécimens sont réunis parmi les collections du Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble. Un très bel écrin, inscrit au rang des monuments historiques, qui abrite de nombreux cabinets de géologie, zoologie ou botanique, pour le plaisir des petits et grands visiteurs. (Photo : MyLoupe )
Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère
Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère
Depuis 1966, 5000 œuvres et témoignages relatent la grande histoire de la Résistance dans la région de Grenoble. Un musée doté d’une muséographie exceptionnelle, vivante et lisible, qui soulève de nombreuses réflexions auprès des visiteurs. (Photo Francois LE DIASCORN)

Gastronomie et spécialités

Avec sa coque blonde joliment galbée renfermant un cerneau charnu et savoureux, la noix de Grenoble s’est assurée une solide notoriété en France comme à l’étranger. Mais la ville est plus connue pour ses boissons locales. L’antésite est un concentré à base de réglisse de couleur brunâtre, qui dilué dans de l’eau fraîche, donne une boisson désaltérante dépourvue de sucre et d’édulcorant. Quant à la chartreuse, elle se déguste en digestif. Cet alcool à base de plantes a été mis au point par les moines du proche Monastère de la Grande-Chartreuse.

Où sortir à Grenoble ?

Pour découvrir l’atmosphère de la ville, il vous faudra flâner le long des ruelles médiévales et des boulevards haussmanniens, vous arrêter dans les boutiques aux senteurs méridionales et les marchés de producteurs de montagne, puis prendre un verre à la « Place du Trib » comme l’appellent les Grenoblois. Entre marchés colorés et terrasses de café, d’un recoin à l’autre des ruelles médiévales, vous pourrez explorer la vieille ville qui a vu naître et grandir Stendhal.

Pour un shopping mixte

Quoi de mieux que de shopper en couple ? À La Verrière sur Cour, en attendant que monsieur se fasse couper les cheveux ou tailler la barbe, madame peut craquer pour un sac à main ou se laisser tenter par une séance de manucure. Cet endroit est simplement parfait !
Où ? 12, Boulevard Gambetta, 38000 Grenoble

Pour manger sans se ruiner

Ne vous laissez pas tromper par la devanture minuscule du restaurant Le Wagon. S’il est certes de taille réduite, sa carte rassure avec jamais plus de 4 entrées, 4 plats et 4 desserts, et change régulièrement en fonction des saisons. L’addition est aussi une bonne surprise, le menu entrée/plat/dessert ne dépassant pas les 15 €.
Où ? 8, Avenue Valmy, 38100 Grenoble

Pour exalter vos papilles

À La tête à l’envers, la réservation est indispensable, le mot de passe donné est obligatoire, et avec une quinzaine de couverts, c’est le gage d’une cuisine de qualité. Le chef vous séduira sans aucun doute par l’inventivité des plats proposés.
Où ? 10, Rue Chenoise, 38000 Grenoble

Pour faire la fête

L’ambiance café fait à la fois restaurant, bar et discothèque. Une ambiance conviviale, un décor plutôt branché, des prix très raisonnables et côté musique, un Dj qui mixe les tubes d’hier et d’aujourd’hui.
Où ? 78, Rue Alliés, 38100 Grenoble

Où dormir à Grenoble ?

Si vous n’êtes pas véhiculé, l’idéal est de trouver un hôtel dans la vieille ville, ce qui vous permettra d’en explorer les ruelles à loisirs. En revanche, si vous êtes en voiture, pourquoi ne pas dormir en montagne pour respirer l’air pur des Alpes ? Le Sappey-en-Chartreuse n’est qu’à 30 minutes de route et vous permettra de passer aisément de la montagne à la ville.

Quand s’y rendre ?

Pour visiter Grenoble, les mois les plus ensoleillés sont de mai à octobre, les plus pluvieux étant septembre et octobre. Avec un climat semi-continental à influences océanique et méditerranéenne, les températures hivernales peuvent être négatives, mais cela permet aussi de pouvoir allier visite de la ville et ski en rejoignant les proches stations. Plusieurs événements rythment l’année :

Comment y aller ?

Pour y aller en week-end et en profiter, préférez l’avion. L’aéroport Grenoble-Isère est situé dans la banlieue de Grenoble avec des vols directs depuis Brest, Rennes, Nantes et via un arrêt à Lyon depuis Paris et d’autres villes. Au départ de Paris, il est du coup plus intéressant de prendre le train qui relie Grenoble en trois heures et est bien moins coûteux.

Se déplacer à Grenoble

Avec un transport urbain très développé, l’agglomération de Grenoble dispose de 5 lignes de tramway , 44 lignes de bus, 320 km de pistes cyclables sans oublier le téléphérique de la Bastille. Pensez à prendre un Grenoble Pass qui vous permet de vous déplacer, mais aussi de visiter les lieux incontournables de la ville.

Infos pratiques

Office de tourisme

Accès. 14, Rue de République, 38000 Grenoble
Horaires. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h le dimanche de 10h à 12h - Fermé le 1er janvier et le 25 décembre.

La Poste

Accès. 12, Rue de la République, 38000 Grenoble
Horaires. Du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 , le mardi de 09h à 12h et de 14h à 18h. Fermé le dimanche

Taxis

Taxis Grenoble : 04 76 54 42 54

Aux Alentours