Ile de Ré

Week-end sur l'Ile de Ré

Au large de La Rochelle, sur la côte Atlantique, l’île de Ré est célèbre pour ses maisons blanches, ses pistes cyclables qui couvrent tout le territoire et la douceur de vivre qui y règne. Accessible depuis le continent en moins d’une demi-heure grâce à son pont, « Ré la blanche » est un paradis pour les sportifs, qui y pratiquent le surf, le tennis ou les sports nautiques, mais aussi pour les amoureux de culture qui peuvent admirer de nombreux vestiges historiques, les fortifications conçues par Vauban, les phares et les musées.

A découvrir sur l'Île de Ré

Saint-Martin-de-Ré
Saint-Martin-de-Ré
Principal centre administratif de l’île, Saint-Martin-de-Ré est une petite ville portuaire abritant plusieurs monuments et fortifications conçues par Vauban (1633-1707). La citadelle et les remparts de la ville figurent parmi les ouvrages majeurs de l’ingénieur militaire. Très touristique, la cité accueille l’un des plus grands ports de plaisance de l’île. (Photo : Pictures News)
Les marais salants
Les marais salants
Comme toute la Charente-Maritime, l’île de Ré abrite des marais salants qui lui ont valu une partie de sa prospérité économique. L’Ecomusée des marais salants, à Loix, retrace l’histoire et les techniques de production de « l’or blanc », et embarque les visiteurs pour une balade à travers le paysage étonnant formé par la saliculture. (Photo : Aurélien Antoine)
Ars-en-Ré
Ars-en-Ré
Ars-en-Ré, à l’ouest de l’île, est, avec Saint-Martin-de-Ré, l’un des ports de plaisance les plus importants du territoire. Le port est situé dans le « fier d’Ars », une baie de 800 hectares qui coupe l’île, accessible par un chenal qui traverse les marais salants. Au sud de la ville, une plage mène jusqu’au phare des Baleines. (Photo : zzzz17)
Le phare des Baleines
Le phare des Baleines
Construit sur la pointe ouest de l’île, le phare des Baleines veille, du haut de ses 57 mètres, sur l’entrée du pertuis Breton. Erigé en 1854, il succède à un phare plus petit conçu par Vauban, qui subsiste au nord du site et abrite aujourd’hui un musée consacré aux phares et balises. Le phare des Baleines, qui tire son nom des nombreuses baleines qui venaient s’échouer à cet endroit, se visite toute l’année. (Photo : Shocky)
La Rochelle
La Rochelle
En face de l’île de Ré, La Rochelle est la ville la plus importante de la Charente-Maritime et une cité portuaire de premier plan. Fortifiée, la ville conserve plusieurs monuments défensifs, notamment un ensemble de tours médiévales sur le Vieux-Port. Depuis la fin du XIXe siècle, La Rochelle est devenue l’une des stations balnéaires les plus réputées de la côte Atlantique. (Photo : zzzz17)
Le pont de l’île de Ré
Le pont de l’île de Ré
Construit entre 1986 et 1988, le pont de l’île de Ré, qui part de La Rochelle, est le deuxième pont le plus long de France derrière celui de Saint-Nazaire. Sa courbe, sa longueur (3 kilomètres) et sa hauteur en font un ouvrage majeur et une prouesse technique de l’architecture contemporaine. Le péage sert aujourd’hui à financer une écotaxe reversée aux communes de l’île. (Photo : Bunyos)
Les pistes cyclables
Les pistes cyclables
Avec 100 kilomètres de pistes cyclables et un ensoleillement presque constant, l’île de Ré est un paradis pour les amateurs de balades à vélo. Des boutiques de location sont disposées dans toute l’île. Plusieurs chemins balisés permettent de réaliser des parcours thématiques, le long du littoral, dans les forêts et marais ou sur les traces des monuments historiques. (Photo : Thomathzac23)
L’île d’Oléron
L’île d’Oléron
Au sud de l’île de Ré, l’île d’Oléron est la plus grande des îles métropolitaines après la Corse. Elle est reliée au continent par un pont, le troisième plus long de France, et le plus ancien (1966). Oléron est réputée pour ses huîtres qui se dégustent dans ses nombreux restaurants et dont la culture se dévoile au cours de visites guidées en compagnie d’ostréiculteurs professionnels. (Photo : Toanet)
L’île d’Aix
L’île d’Aix
Entre Ré et Oléron, l’île d’Aix, à quelques encablures du Fort Boyard, est la plus petite commune de Charente-Maritime. L’île abrite plusieurs monuments historiques notables, dont des fortifications conçues par Vauban, un fort du Ier Empire (1804-1814), ainsi que deux musées dédiés à Napoléon et à l’Afrique. (Photo : Bernard Girardin)
Fort Boyard
Fort Boyard
Rendu célèbre par une émission télévisée, le Fort Boyard, au large des îles d’Aix et d’Oléron, ne se visite pas. En revanche, de nombreuses croisières nautiques embarquent les curieux autour de l’édifice du XIXe siècle, et racontent son histoire. Entamé au début du XIXe siècle, le fort est devenu obsolète en quelques années face aux progrès de l’artillerie, puis transformée en prison. (Photo : Jérôme Rommé)
Aux Alentours