Ille-et-Vilaine

Week-end dans l'Ille-et-Vilaine

Autour de Rennes, et jusqu’à Saint-Malo, l’Ille-et-Vilaine marque la limite orientale du territoire breton. Bien que les traditions locales y soient fortement ancrées, le département reste historiquement ouvert sur le monde : la France, mais aussi l’Angleterre via la Manche, et même le Canada, puisque c’est à partir de Saint-Malo que l’explorateur Jacques Cartier s’est lancé à la conquête du Nouveau Monde au XVIe siècle. Entre la cité corsaire et Rennes, capitale de la Bretagne, un paysage de légendes raconte son histoire. 

A découvrir en Ille-et-Vilaine

tag_photos_new
Saint-Malo
Saint-Malo
Cité corsaire par excellence, Saint-Malo dresse ses remparts le long de la Manche, face à l’Angleterre. Le prestige maritime de la ville traverse les siècles, depuis Jacques Cartier (1491-1557), découvreur du Canada, jusqu’à la Route du Rhum d’aujourd’hui, en passant par les aventuriers Duguay-Trouin (1673-1736) et Surcouf (1773-1827). La cité historique, à l’intérieur des fortifications, est garnie de belles demeures reconstruites à l’identique après les destructions de la Seconde Guerre mondiale. (Photo : photlook)
tag_photos_new
Rennes
Rennes
Chef-lieu de la Bretagne et de l’Ille-et-Vilaine, Rennes est célèbre pour son dynamisme universitaire et culturel, autant que pour ses maisons à pans de bois du XVe siècle qui se penchent au-dessus des rues de la vieille ville, autour des deux places royales : celle du Parlement et celle de l’Hôtel de Ville. Le marché des Lices, qui a lieu tous les samedis matin depuis le XVIIe siècle, est l’un des plus importants de France. Il regroupe des producteurs, des artisans et des fleuristes locaux. (Photo : bbsferrari)
tag_photos_new
Dinard
Dinard
Ville phare de la côte d’Emeraude, Dinard est une station balnéaire chic où s’élèvent villas et hôtels particuliers de le Belle Epoque (fin du XIXe / début du XXe). Casino, galeries d’art et beaux hôtels sont garants de cet écrin d’élégance mis en place dès les premières heures du tourisme balnéaire. Chaque soir entre juillet et septembre, la promenade du Clair de Lune, de la plage du Prieuré à la pointe du Moulinet, est illuminée et agrémentée de musique. (Photo : kerazalvy)
tag_photos_new
La côte d’Emeraude
La côte d’Emeraude
Entre le cap Fréhel et la baie du Mont-Saint-Michel, la côte d’Emeraude regroupe plusieurs cités balnéaires qui se sont considérablement développées dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Le surnom de cette côte lui vient de la couleur vert émeraude que prend la mer autour du littoral. Le long de la Manche, de nombreux sentiers de randonnée traversent les anciens villages de pêcheurs, les falaises et les plages de sable. (Photo : DjiggiBodgi.com)
tag_photos_new
La pointe du Grouin
La pointe du Grouin
La pointe du Grouin, à l’est de Saint-Malo, est un éperon rocheux qui marque la limite entre la côte d’Emeraude à l’ouest et la Baie du Mont-Saint-Michel à l’est. La vue depuis la pointe donne sur le Mont-Saint-Michel, le cap Fréhel et les îles Chausey. Entre la pointe et Saint-Malo, à Rothéneuf, les rochers sculptés par l’abbé Fouré (1839-1910) constituent l’œuvre d’art brut la plus célèbre de Bretagne. (Photo : hcl12)
tag_photos_new
Brocéliande
Brocéliande
S’il est une forêt qui évoque immédiatement la Bretagne dans l’imaginaire collectif, c’est celle de Brocéliande, habitée par les personnages des légendes arthuriennes, la fée Morgane, l’enchanteur Merlin et les chevaliers de la Table Ronde. Cette forêt mythique n’est pas localisée avec précision, mais les différents auteurs l’assimilent le plus souvent à la forêt de Paimpont, au sud-ouest de Rennes. Plusieurs sentiers de promenade s’arrêtent devant les monuments et les sites emprunts des mystères de Brocéliande. (Photo : jessicahyde)
tag_photos_new
Le château de Combourg
Le château de Combourg
Forteresse du XIIe siècle, le château de Combourg, entre Rennes et Saint-Malo, est considéré comme le berceau du Romantisme depuis que Chateaubriand (1768-1848) y a passé son enfance, racontée dans les « Mémoires d’outre-tombe ». La visite guidée des intérieurs dévoile 7 pièces, dont la chambre d’enfant de l’écrivain, et permet de faire une balade sur les remparts. (Photo : photlook)
tag_photos_new
Le château de Fougères
Le château de Fougères
Plusieurs fois assiégé, abimé et reconstruit, le château de Fougères (XIe siècle), sur deux hectares, est l’un des plus grands châteaux forts français. Sa longue histoire illustre plusieurs étapes de l’architecture militaire, depuis les fortifications romanes jusqu’au triomphe de l’artillerie. Le château se découvre à travers des visites et des spectacles donnés régulièrement. (Photo : krislizz)
tag_photos_new
Saint-Suliac
Saint-Suliac
Saint-Suliac, classé parmi les plus beaux villages de France, est un port breton organisé en petites ruelles tortueuses, à 10 kilomètres de Saint-Malo. Depuis la cité, plusieurs sentiers de randonnées mènent à des belvédères qui donnent sur l’estuaire de la Rance et sur les vignes, dans l’arrière-pays, sur les coteaux du mont Garrot. Le long du littoral, les ruines d’un ancien camp viking émergent à marée basse. (Photo : jasmin28)
tag_photos_new
Dol-de-Bretagne
Dol-de-Bretagne
Ancienne cité épiscopale, Dol-de-Bretagne est célèbre pour sa cathédrale du XIIIe siècle, chef d’œuvre de l’art gothique breton. La maison des Petits Palets, une maison à porche du XIIe siècle, est l’un des plus anciens témoignages de l’architecture civile de la région. A quelques kilomètres de la ville, le mont Dol, rocher granitique entouré de légendes, permet de profiter de la vue jusqu’au Mont-Saint-Michel. (Photo : Ariane Citron)
Aux Alentours