Le Touquet

Week-end au Touquet

Au bord de la Manche, Le Touquet-Paris-Plage est surnommé « la perle de la Côte d’Opale ». Créée à la fin du XIXe siècle, la station balnéaire connaît son apogée dans les années 1920, durant lesquelles la haute société britannique vient y passer l’été. L’architecture locale atteste d’ailleurs de ce passé. Les paysages alentour marquent par leur beauté naturelle, à l’image des dunes de Fort-Mahon-Plage ou de la baie de l’Authie.

À découvrir au Touquet

La plage du Touquet
La plage du Touquet
Longue de 12 kilomètres, la plage du Touquet est l’une des plus étendues de France. Son sable fin accueille de très nombreux visiteurs en été (plus de 200 000) venus profiter du soleil, faire du char à voile ou passer une après-midi au parc aquatique Aqualud. Au nord, la pointe du Touquet, classée site naturel protégé par le département depuis 2001, est un lieu propice aux balades à pied parmi les dunes, le long de l’estuaire de la Canche. (Photo : Lotharingia)
Le marché couvert
Le marché couvert
En amont de la plage, le marché couvert, construit dans les années 1930, rompt le quadrillage des rues avec sa forme en demi-cercle. Son architecture, typique de la région, en fait l’un des plus beaux monuments du Touquet. Non loin, l’hôtel de ville a été érigé à la même époque. Classé aux Monuments historiques en 2014, l’édifice présente une ressemblance frappante avec les manoirs anglais. (Photo : PackShot)
Les villas Art déco
Les villas Art déco
Le Touquet compte encore 16 villas de style Art déco construites dans les années 1920, toutes inscrites aux Monuments historiques. Réparties dans la ville, elles sont les derniers vestiges de la station balnéaire des Années Folles, avant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Elles ne se visitent pas, mais l’office de tourisme organise toute l’année sur réservation des visites guidées à vélo à travers la ville pour les admirer. (Photo : PackShot)
Le golf du Touquet
Le golf du Touquet
Au sud de la ville, le golf du Touquet est l’un des plus grands et des plus anciens de France. Inauguré par le Premier ministre britannique en 1904, il est composé de trois parcours, dont deux de 18 trous, l’un au cœur de la pinède et l’autre serpentant entre les dunes, et un de 9 trous. Il a accueilli dans les années 1930 la haute noblesse d’outre-Manche, dont le Prince de Galles. Le site est ouvert toute l’année à ceux qui souhaitent profiter du beau cadre. (Photo : Thomas Screve)
Étaples
Étaples
Sur la rive opposée de la Canche, Étaples est un important port de pêche du Pas-de-Calais. L’histoire de la ville, fondée aux alentours du Ve siècle, est détaillée au musée municipal Quentovic. La commune est également reconnue pour son cimetière militaire britannique, le plus grand de France, contenant les tombes de plus de 11 000 soldats des deux guerres mondiales. La terrasse le dominant offre une vue imprenable sur la baie de la Canche. (Photo : Oslobis)
La réserve naturelle nationale de la Baie de Canche
La réserve naturelle nationale de la Baie de Canche
Un peu plus à l’ouest, la réserve naturelle nationale de la baie de Canche s’étend sur plus de 500 hectares de vasières et de dunes. Les visiteurs peuvent y découvrir plus de 600 espèces végétales rares, comme la pensée des dunes, une fleur locale, ou une orchidée menacée de disparition, le liparis de Loesel. Il s’agit également d’un lieu de passage de nombreux oiseaux migrateurs (cigognes, busards…). Les visites sont libres tous les jours de l’année. (Photo : Oslobis)
Berck-sur-Mer
Berck-sur-Mer
Au sud du Touquet, Berck-sur-Mer est une autre station balnéaire importante du Pas-de-Calais. Elle fut également une ville thérapeutique au XIXe siècle : les tuberculeux y venaient prendre des bains de mer pour se soigner. La ville a accueilli de nombreux artistes (Édouard Manet, Eugène Boudin…), dont certaines œuvres sont exposées au musée municipal, et même la famille impériale russe au début du XXe siècle. (Photo : Brimeux)
La baie de l'Authie
La baie de l'Authie
En quittant Berck par le sud, la baie de l’Authie se dévoile lentement aux visiteurs. D’une superficie de 119 hectares, l’espace protégé par le Conservatoire du littoral depuis 2003 est quasiment entièrement constitué de dunes, entre lesquelles se forment des pannes, des mares éphémères d’eau douce. Celles-ci permettent la prolifération de plantes rares comme l’iris fétide, l’oyat ou encore l’ache rampante. Une colonie de phoques veaux-marins vit au large de la côte. Elle est visible à l’aide de jumelles sur les bancs de sable de l’estuaire à marée basse. Photo : Oslobis)
Fort-Mahon-Plage
Fort-Mahon-Plage
De l’autre côté de la baie de l’Authie, Fort-Mahon-Plage est une station balnéaire du département de la Somme. Elle est principalement reconnue pour ses dunes l’entourant, fixées avec des végétaux au XVIIe siècle pour empêcher l’ensablement de la ville. Chacune possède sa propre flore, de la pelouse rase aux arbres comme le bouleau et le pin, en passant par de petits arbustes. Le sentier du Royon est un parcours de 4 kilomètres serpentant entre les petites collines permettant de découvrir le lieu. Photo : Manuel Clerc)
Montreuil-sur-Mer
Montreuil-sur-Mer
Comme son nom ne l’indique pas, Montreuil-sur-Mer est une petite ville de l’arrière-pays touquettois. Elle fut un important port de pêche du royaume de France au Moyen Âge. Elle conserve de cette époque les remparts l’entourant et les ruines de la citadelle du XIIIe siècle. Classée aux Monuments historiques, celle-ci accueille désormais le musée de l’histoire de la ville et une importante collection d’art sacré moyenâgeux. (Photo : Oslobis)