Lille

Week-end à Lille

La capitale des Flandres et du maroilles est le troisième pôle éducatif de France et donc une ville idéale pour les jeunes adultes. Lille est très connue pour sa Grand’Place, également nommée Place du Général de Gaulle et deuxième plus belle place de France. C’est aussi le poumon de la ville, avec ses cafés et ses restaurants. Elle réunit également les lieux les plus emblématiques de la ville, la Vieille-Bourse et son marché des bouquinistes, la mythique librairie Furet du Nord et au centre de la place la colonne de la déesse et sa fontaine.

À découvrir à Lille

Lille-Centre
Lille-Centre
Le bien nommé quartier de Lille-Centre est le plus ancien de la ville. Ses nombreux bâtiments historiques, comme l’ancienne Bourse du travail ou l’opéra municipal, gravitent autour de la Grand’place, aménagée au XIIIe siècle. Les principaux édifices la bordant sont le théâtre du Nord, construit en 1717 pour servir de garnison militaire, et la Vieille Bourse, ancienne bourse de commerce érigée au XVIIe siècle par les Espagnols puis bourse de valeurs au XIXe siècle, où s’échangeaient des actions d’entreprises minières. (Photo : Bbsferrari)
Le Vieux-Lille
Le Vieux-Lille
Au nord de Lille-Centre se trouve le quartier du Vieux-Lille. C’est la dernière partie du centre-ville dont la quasi intégralité des bâtiments date d’avant le XIXe siècle. L’église Saint-André, construite au XVIIIe siècle, en est un bel exemple, tout comme le Couvent des Minimes (XVIIe siècle) et le Couvent des Urbanistes (XVIIe siècle), qui abrite aujourd’hui le Musée des canonniers. Celui-ci retrace l’histoire militaire de Lille, du XVe au XXe siècle. La cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille, elle, est plus récente. Sa construction a commencé en 1856, pour s’achever en 1999, ce qui en fait l’un des chantiers de cathédrale les plus longs de France. (Photo : Danieldefotograf)
La citadelle de Lille
La citadelle de Lille
Au cœur de la ville, la citadelle de Lille a été construite au XVIIe siècle par Vauban (1633-1707), qui l’a qualifiée de « reine des citadelles ». En forme d’étoile, il s’agit de la principale fortification d’une ligne de défense s’étendant le long de la frontière belge. Le bâtiment revêt toujours aujourd’hui une fonction militaire : il abrite un quartier général de l’Armée de Terre. Les alentours ont été transformés en un parc de 60 hectares, ouvert toute l’année. Un zoo y est également implanté, accueillant près de 250 espèces d’oiseaux, de singes ou encore de reptiles. (Photo : Brad Pict)
Villeneuve-d'Ascq
Villeneuve-d'Ascq
Villeneuve-d’Ascq est situé dans la banlieue immédiate de Lille. La commune est l’un des principaux centres de recherche de la région. Elle accueille plusieurs campus de l’université de Lille et des écoles d’ingénieur. Elle dispose par ailleurs d’un important musée d’art moderne, le LaM, regroupant près de 7 000 œuvres du début du XXe siècle à nos jours. Son parc est parsemé d’une dizaine de sculptures, dont une de Pablo Picasso (18881-1973) et une de Richard Deacon (né en 1949). La ville est surtout connue pour ses moulins à vent du XVIIIe siècle, dont quelques exemplaires sont encore debouts. Le musée des moulins relate leur histoire au fil des siècles. (Photo : Paul Deschaume)
Roubaix
Roubaix
Seconde commune la plus peuplée du Nord-Pas-de-Calais, Roubaix est une « Ville d’art et d’histoire ». Elle a acquis ce statut grâce à son architecture héritée de la révolution industrielle au XIXe siècle, qui l’a vu devenir l’une des capitales mondiales du textile. Un musée, la manufacture des Flandres, relate cette histoire. Autre musée municipal, La Piscine, qui abrite une collection de plusieurs milliers de peintures du début du XXe siècle, de céramiques et de pièces textiles. Sur une surface d’environ 35 hectares, le parc Barbieux permet de découvrir plus de 60 espèces d’arbres, du chêne au pin, en passant par l’érable. (Photo : Brad Pict)
Tourcoing
Tourcoing
Tourcoing est à la fois limitrophe de Roubaix et de la Belgique. Sa gare, construite en 1905 à l’occasion de l’Exposition internationale textile de 1906, montre l’importance que cette industrie a eue sur le développement de la commune. L’hôtel de ville est plus ancien (édifié en 1885), mais ses proportions impressionnantes sont également le symbole de la prospérité de la ville au XIXe siècle. L’église Saint-Christophe, fondée au XIe siècle mais entièrement reconstruite au XIXe siècle, est considérée comme un chef-d’œuvre du style néogothique. (Photo : Jccuvelier)
Béthune
Béthune
Au sud-ouest de Lille, Béthune est un important centre culturel régional. Le musée d’ethnologie regroupe environ 30 000 objets retraçant l’histoire et les traditions populaires du Nord-Pas-de-Calais, du XVIIIe siècle à nos jours. Son centre de documentation permet de feuilleter les publications locales du XXe siècle. Le beffroi, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005 avec 22 autres bâtiments similaires, a été construit au XIVe siècle pour prévenir de potentielles invasions. Il est aujourd’hui le symbole de la commune et de la région. (Photo : P.E. Pernet)
Lens
Lens
Lens fut l’un des principaux centres industriels du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais aux XIXe et XXe siècles. De nombreux terrils culminant à plus de 150 mètres témoignent de cette histoire dans la ville et à Loos-en-Gohelle, la commune voisine. La base 11/19, ouverte à la visite toute l’année, permet de découvrir les infrastructures de surface typiques d’une mine au début du XXe siècle. Non loin de là, le Louvre-Lens est une antenne régionale du musée parisien du Louvre ouverte en 2012. Y sont exposées en permanence plus de 500 œuvres tirées des réserves de son aîné. (Photo : Philippe Graille)
Douai
Douai
À quelques kilomètres à l’est de Lens, Douai a été le centre névralgique du bassin minier de la région au XXe siècle. Le Centre historique minier de Lewarde retrace l’histoire de cette industrie, de la vie dans la mine au quotidien du mineur et de sa famille. Le beffroi de la commune (XIVe siècle) est l’un des plus imposants du Nord-Pas-de-Calais : haut de 55 mètres, il abrite plus de 62 cloches. La collégiale Saint-Pierre, construite au XVIe siècle, est un bel exemple du style classique. La Porte de Valenciennes, vestige des anciennes fortifications, présente une particularité : l’une de ses faces est de style gothique et l’autre est de style classique. (Photo : Chantal Cecchetti)
Le parc naturel régional de Scarpe-Escaut
Le parc naturel régional de Scarpe-Escaut
Le parc naturel régional Scarpe-Escaut, à environ 40 kilomètres à l’est de Lille, est le tout premier de France, créé en 1968. C’est également le plus petit (48 500 hectares) et le plus peuplé (près de 200 000 habitants). Les nombreux paysages s’enchaînent et ne se ressemblent pas : plaine de la Scarpe, vallée de l’Escaut, forêt de Saint-Amand… La commune de Saint-Amand-les-Eaux, justement, est située en plein cœur du parc. Elle est principalement connue pour la tour de l’ancienne abbaye d’Elnon, classée aux Monuments historiques depuis 1846 et qui abrite un musée de la céramique, spécialité locale. (Photo : Brad Pict)

Gastronomie & Spécialités

Les spécialités culinaires sont influencées par la Flandre et la Picardie. On ne peut parler de la braderie de Lille sans parler des tas de moules gigantesques, souvent immortalisés par les photographes et les milliers de bradeux. Donc impossible d’aller à Lille sans goûter les moules frites, les chicons (endives), un welsch et le Maroilles au petit déjeuner à tremper dans le café.

Où manger ? Où sortir le soir ?

Le Barbue d’Anvers (1 Bis rue Saint-Étienne - 59800 Lille - www.lebarbuedanvers.fr.) est un estaminet lillois situé dans le cœur du vieux Lille, pas très loin de l’opéra. Un restaurant sur trois niveaux avec pour chaque salle un style différent, une cave voûtée avec des fauteuils rouges en velours, une mezzanine pouvant être privatisée et au rez-de-chaussée un style plutôt bistrot. Le tout dans un immeuble en briques datant du XVIe siècle. A la carte, des croquettes de fromage et une carbonade flamande seront au rendez-vous tout comme un large choix de bières.

Pour une cuisine française plutôt bistrot, optez pour la Chicorée (15 Place Rihour-59000 Lille - chicoree.restaurantsdelille.com),  une brasserie en plein centre-ville à deux pas de la Grand’Place, ouverte jusqu’au bout de la nuit. Des spécialités locales comme le Welsh, l’assiette du nord et même la fondue du nord y sont servies entre 11h et 4h30 du matin sur des sets de table personnalisés de l’endroit avec des dessins au crayon. Une brasserie centenaire avec des spécialités à prix raisonnable !
Et pour aller boire un cocktail dans une discothèque à la musique variée, au décor actuel, mais très chaleureux, passez faire un tour au Duke’s Club(6-8 Rue Gosselet - 59000 Lille).

Où dormir ?

Si vous ne passez que quelques jours dans la capitale des Flandres et si vous êtes amateur d’art, installez-vous à proximité du Musée des Beaux Arts afin de pouvoir y faire un tour. Il regorge de collections de tableaux exceptionnels tels des Delacroix et des Van Gogh pour les plus connus. Sinon le vieux Lille au nord de la ville est un endroit typique et chargé d’histoire. Si vous aimez l’architecture, vous serez servis !

Quand s'y rendre ?

La Braderie de Lille se tient chaque année en général le premier week-end de septembre, dans le centre-ville de Lille, du samedi 10h au dimanche 23h non-stop. À chaque édition, plus de 10000 exposants, 100 km d’étalages et pas moins de 2 millions de visiteurs viennent chiner dans le plus grand marché aux puces d’Europe, de toute la France mais aussi des pays frontaliers, tous à la recherche des meilleures bonnes affaires. Mieux vaut donc réserver tôt !

Comment y aller ?

Situé entre Paris et Bruxelles, Lille est à une heure de TGV de Paris, et moins de cinq heures de Marseille et de Bordeaux toujours par le rail. L’aéroport de Lille-Lesquin est situé à vingt minutes de la gare de Lille Flandres. Une navette est disponible avec un départ chaque heure. Par la route, l’autoroute A1 depuis Paris permet de rejoindre la ville en deux heures. En venant de Marseille ou de Bordeaux, il faut compter une dizaine d’heures et un bon budget péage. Le TGV reste économiquement le moins coûteux.

Comment se déplacer sur place ?

Transpole est le réseau de transport urbain diversifié et complet, avec deux lignes de métro et de tramway. Des solutions alternatives ne sont pas en reste : segway, taxi-vélo, V’Lille et bien évidemment vous pouvez faire une visite de la ville en City Tour ou son pendant à vélo le Happy Tour.

Infos pratiques

Office de Tourisme :
Palais Rihour – Place Rihour - 59000 Lille
Ouvert toute l’année 7j/7 de 9h30 à 18h - Dimanche et jours fériés de 10h à 16h30 sauf le 1er janvier le 1er mai et le 25 décembre

Poste :
Lille Saint Sauveur  36 Rue Paul Duez – 59000 Lille
Du lundi au vendredi de 8h30 (9h30 le mercredi) à 17h30 - Le samedi de 8h30 à 12h00

Taxis :
Taxis Lille Art : 03.20.81.01.01
AG Taxis : 03.20.26.28.28
Centrale Taxi Métropole 03.20.70.90.90

Aux Alentours