Lozère

Week-end en Lozère

Si la Lozère est l’un des départements les moins peuplés de France, c’est sans doute pour ne pas abimer le paysage exceptionnel sculpté au fil des millénaires par la nature : causses, canyons, falaises, montagnes, plateaux, landes, rivières, grottes, gorges…  Au cœur du Massif central, le département jouit d’un patrimoine sauvage parmi les plus impressionnants de l’Hexagone. 

A découvrir en Lozère

Le mont Lozère
Le mont Lozère
Emblème du département auquel il donne son nom, le mont Lozère, dans les Cévennes, est un ensemble de sommets du sud-est du Massif central, qui culmine à 1699 mètres au niveau du pic de Finiels. Vaste espace naturel propice aux balades et aux loisirs sauvages, le mont est aussi doté d’un riche patrimoine architectural dans ses nombreux villages : Fraissinet-de-Lozère, Pont-de-Montvert, Saint-Maurice-de-Ventalon… (Photo : B. Piccoli)
Les Grands Causses
Les Grands Causses
Les Grands Causses désignent une partie du Massif central composée de plateaux, de vallées et de gorges à l’ouest et au sud du mont Lozère, sur quatre départements : Lozère, Aveyron, Hérault et Gard. Paysage de moyenne montagne (aux alentours de 1000 mètres d’altitude), l’ensemble est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO au même titre que les Cévennes. (Photo : aterrom)
Les Cévennes
Les Cévennes
Voisines des Grands Causses, les Cévennes sont une vaste chaine de montagnes qui s’étend sur trois régions et neuf départements, au sud-est du Massif central. L’un des parcours les plus connus pour découvrir le paysage est le « Chemin de Stevenson », une randonnée qui suit le sentier que l’écrivain (1850-1894) décrit dans son roman autobiographique « Voyage avec un âne dans les Cévennes ». (Photo : Atlantis)
Le Tarn
Le Tarn
Le Tarn, qui prend sa source sur le mont Lozère, creuse un canyon de 400 à 600 mètres de profondeur à travers les plateaux des Grands Causses. La région est très appréciée pour la pratique des loisirs nautiques : canoë-kayak, baignade ou canyoning. Le parcours tracé par la rivière est garni de falaises propices à l’escalade et la à spéléologie, et de petits villages de caractère (Quézac, Montbrun, Saint-Chély-du-Tarn…). (Photo : hdemestier)
Sainte-Enimie
Sainte-Enimie
Sainte-Enimie est une petite cité médiévale construite sur les pentes du causse de Sauveterre. Le village, classé parmi les plus beaux de France, s’est développé pendant plusieurs siècles autour de son abbaye bénédictine du Xe siècle. Depuis le milieu du XXe siècle, Sainte-Enimie s’est tournée vers le tourisme en mettant en valeur sa position en plein cœur des gorges du Tarn. (Photo : Pascal06)
La Garde-Guérin
La Garde-Guérin
Le village fortifié de la Garde-Guérin est juché sur un plateau qui domine la vallée du Chassezac à 850 mètres d’altitude. Classée parmi les plus beaux villages de France, la petite cité est interdite à la circulation automobile et présente une architecture du Moyen-Âge presque intacte, hormis les destructions dues à la guerre de Cent Ans (1337-1453). (Photo : Souchon Yves)
L’aven Armand
L’aven Armand
A une vingtaine de kilomètres au sud de Saint-Enimie, l’aven Armand est une grotte célèbre pour sa forêt de stalagmites, un décor digne du « Voyage au centre de la Terre » de Jules Verne. La salle principale, à 100 mètres sous la surface, est si vaste qu’elle pourrait accueillir la cathédrale Notre-Dame de Paris. Elle abrite la plus grande stalagmite du monde : 30 mètres de haut. Depuis 2014, la grotte est mise en valeur par une nouvelle scénographie son et lumière. (Photo : albillottet)
Le parc à loups du Gévaudan
Le parc à loups du Gévaudan
Le Gévaudan, ancienne province dont les limites ont servi de référence pour former la Lozère, est connu du grand public pour sa célèbre « bête », un animal non-identifié qui a terrorisé les habitants au XVIIIe siècle, entrainant un massacre de loups de grande ampleur. Depuis 1985, le parc à loups du Gévaudan à Saint-Léger-de-Peyre, participe à la réintroduction et à la protection de l’animal en présentant au public plus d’une centaine de loups de différentes sous-espèces. (Photo : Sébastien Delaunay)
La Réserve des bisons d’Europe de Sainte-Eulalie
La Réserve des bisons d’Europe de Sainte-Eulalie
La Réserve des bisons d’Europe de Sainte-Eulalie est un espace zoologique créé en complément d’un plan de sauvetage mené en Pologne. La visite du parc, qui se déroule en calèche, permet de circuler parmi les bêtes en semi-liberté. Un autre parcours, accessible à pied, mène à des postes d’observation. Le bison d’Europe était présent sur tout le continent depuis la préhistoire, jusqu’à ce que la déforestation, au XVIIIe siècle, ne le fasse presque disparaitre. Il n’en reste aujourd’hui que quelques individus, en Pologne et dans cette réserve. (Photo : laetipastel)
La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat
La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat
La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat, à Mende, préfecture de la Lozère, est un édifice gothique dont la construction a débuté au XIVe siècle pour n’être terminée qu’au XIXe. Malgré le temps qu’a duré son édification, la cathédrale présente une unité stylistique particulièrement remarquable, chaque architecte ayant cherché à prolonger le projet originel. A l’intérieur, les tapisseries d’Aubusson et les boiseries du XVIIe siècle mettent en valeur la sobriété générale de l’église. (Photo : Marc CECCHETTI)
Aux Alentours