Marseille

Que faire à Marseille en un week-end ?

Stade Vélodrome, Vieux-Port, quartier de la Castelane et évidemment "Plus belle la vie"… Nous sommes bien à Marseille. À 1h35 de Lille, 1h15 de Paris et 55 minutes de Lyon en avion, la ville a plus d’un trésor dans ses rues. Destination quasi obligatoire pour les départs en croisières, profitez de cette occasion pour y flâner deux ou trois nuits…

À découvrir à Marseille

Le Vieux-Port
Le Vieux-Port
Le Vieux-Port est le cœur historique de Marseille : c’est sur ce site que les Grecs ont fondé la colonie de Massilia au VIe siècle avant Jésus-Christ. C’est logiquement dans ce quartier que l’on trouve le musée d’histoire municipal, qui abrite notamment le jardin des Vestiges, où sont conservées des ruines du port antique. Surveillant l’entrée de la rade, le fort Saint-Jean a été construit au XIIe siècle pour empêcher les attaques des pirates. Il accueille aujourd’hui une partie des collections du MuCEM, le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, ouvert en 2013. (Photo : Golovianko)
Le Panier
Le Panier
Au nord du Vieux-Port, le Panier est l’autre quartier historique de Marseille. Il est principalement constitué de ruelles serpentant autour de l’hôtel de ville et de la Porte d’Aix, un arc de triomphe monumental construit au début du XIXe siècle pour commémorer l’indépendance des États-Unis, en 1776. Au bord de la mer, la cathédrale Sainte-Marie-Majeure, érigée dans la seconde moitié du XIXe siècle, est un chef-d’œuvre du style néo-byzantin. Classée aux Monuments historiques en 1906, elle est aujourd’hui le siège de l’archevêque de Marseille et le point de départ d’une grande procession à l’occasion de l’Assomption, le 15 août. (Photo : Aterrom)
L'archipel du Frioul
L'archipel du Frioul
Face au Vieux-Port, l’archipel du Frioul est composé de quatre îles parsemées de bâtiments militaires de toutes les époques. Le plus connu est le château d’If. Érigé dans les années 1520 par le roi François Ier (1494-1547), Il a servi de prison pendant près de 400 ans, avant d’être classé aux Monuments historiques en 1926 et de devenir l’un des sites les plus visités de Marseille. Les deux autres îles principales, Pomègues et Ratonneau, ont servi de première ligne de défense pendant près de deux millénaires. Aujourd’hui reliées par une digue, elles forment une station balnéaire appréciée des Marseillais. (Photo : Photosjcc)
Notre-Dame-de-la-Garde
Notre-Dame-de-la-Garde
La basilique Notre-Dame-de-la-Garde, parfois surnommée La Bonne Mère, domine Marseille depuis sa colline au sud du Vieux-Port. Elle a été construite au milieu du XIXe siècle sur les ruines d’un sanctuaire du XIIIe siècle dédié à la Vierge Marie. Sa statue au sommet du clocher fait face à la mer pour protéger les marins et les pêcheurs. L’intérieur est richement décoré. Des mosaïques tapissent les murs et le plafond, tandis que les colonnes en marbre rouge et blanc soutiennent l’édifice. (Photo : Jörg Hackermann)
Le palais Longchamp
Le palais Longchamp
La fonction première du palais Longchamp, dans le quartier Saint-Charles, est celle d’un château d’eau. Au milieu du XIXe siècle, il est décidé de faciliter l’accès des Marseillais à l’eau en creusant un canal reliant la rivière Durance, au nord, au cœur de la ville. L’édifice et sa fontaine marquent la fin des travaux. Classé aux Monuments historiques en 1999, le bâtiment accueille aujourd’hui le musée des Beaux-Arts et le Museum d’histoire naturelle. Le jardin l’entourant abrite un zoo et un jardin botanique. (Photo : Joseph_Hilfiger)
Le parc Borély
Le parc Borély
Le parc Borély est situé à mi-chemin entre la basilique Notre-Dame-de-la-Garde et le parc national des Calanques. D’une superficie de 54 hectares, il est aménagé dans la seconde moitié du XIXe siècle par Jean-Charles Alphand (1817-1891), ingénieur ayant travaillé avec le baron Haussmann à la refondation de Paris. Il est divisé en plusieurs parties : un jardin à la française, un jardin à l’anglaise, une roseraie ou encore un jardin botanique. Le château accueille le musée des Arts décoratifs, de la faïence et de la mode. (Photo : Jérôme Salort)
Le massif de Marseilleveyre
Le massif de Marseilleveyre
Le massif de Marseilleveyre s’étend au bord de la mer, sur la pointe sud-ouest de Marseille. Il s’agit de l’un des lieux de randonnée les plus appréciés du parc national des Calanques. Il est peu élevé, le point culminant s’élève à 432 mètres, mais son relief est très abrupt, avec de nombreuses falaises et grottes. Les seuls lieux d’habitation sont les calanques de Morgiou et de Sormiou, petits ports de plaisance appréciés des vacanciers. L’archipel de Riou, au sud, est un lieu protégé par le Conservatoire du littoral, apprécié des plongeurs pour ses nombreuses épaves antiques le long des côtes. (Photo : C.de Garam)
Le parc national des Calanques
Le parc national des Calanques
Au sud de Marseille, le parc national des Calanques s’étend sur le quart de la commune. Sur plus de 8 000 hectares en bord de mer, le paysage accidenté satisfait tous les types de vacanciers : nombreuses criques cachées pour les baigneurs, falaises escarpées pour les escaladeurs ou encore grottes sous-marines pour les plongeurs. Les randonneurs peuvent y découvrir plus de 900 espèces végétales dont certaines très rares comme la sabline de Provence, une fleur que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde. La faune, elle, n’est pas en reste. De nombreuses espèces d’oiseaux ont élu domicile dans les environs : hibou grand-duc, faucon pèlerin… (Photo : Aterrom)
Aubagne
Aubagne
Aubagne, ville natale de l’écrivain Marcel Pagnol (1895-1974), est située dans la proche banlieue de Marseille. Afin de présenter la vie de l’auteur de « Manon des sources », sa maison natale a été aménagée en musée comprenant une exposition permanente et une reconstitution fidèle de son logement. La commune est également le centre de production des santons de Provence, qui ornent les crèches à l’approche de Noël. Une dizaine d’ateliers sont ouverts à la visite. Enfin, elle abrite le musée de la Légion étrangère, retraçant l’histoire et les faits d’armes de ce corps de l’armée française, de sa création au début du XIXe siècle à nos jours. (Photo : Jackin)
La Ciotat
La Ciotat
À l’est de Marseille (comptez une demi-heure de trajet depuis le Vieux-Port), La Ciotat est protégée des affres de la mer au fond d’une baie en forme de croissant. La commune dispose d’un important patrimoine naturel. Le parc du Mugel, classé « Jardin remarquable », est un jardin botanique de 12 hectares permettant de découvrir de nombreuses essences d’arbres, comme le châtaignier, le caroubier ou encore le pin d’Alep. À quelques encablures au large, l’Île Verte abrite les ruines du fort Saint-Pierre. Une navette permet d’accéder toute l’année aux trois plages et au sentier de randonnée parcourant les 12 hectares de bois. (Photo : Jackin)

Gastronomie et spécialités marseillaises

En complément des nombreux lieux à visiter, profitez de la ville pour vivre une aventure gustative. Qui dit Marseille dit marché aux poissons quotidiens sur le Vieux-Port... mais aussi l'incontournable bouillabaisse accompagnée d'aïoli. Une aventure gustative qui démarre dés l’heure de l’apéritif avec la tapenade (invention phocéenne). Et en cas de petit creux en après-midi, quoi de mieux qu’un chichi frégi ?

Où sortir à Marseille ?

Pour savourer une bonne bouillabaisse

Direction Chez Aldo, une institution. Au menu, du poisson frais et cuisiné à la divinité selon l’arrivage. Avis aux gourmands, vous pourrez également craquer pour une langouste, un homard ou de savoureuses pizzas cuites au feu de bois.
Top. Une décoration simple et de très bon goût avec une magnifique vue sur la méditerranée. 
Bon à savoir. Pensez à commander votre bouillabaisse 24h à 48h.
Où ? 28, Rue Audemar Tibido, 13008 Marseille
Réservation au 04 91 73 31 55 

Pour un plongeon gustatif

Petit ou grand bassin ? Bienvenue à La Piscine, le restaurant de Florent Manaudou ouvert depuis deux ans sur le Vieux-Port. Les plats sont plutôt généreux et bien présentés, et si la carte est courte, de nos jours c’est plutôt rassurant, car c’est souvent un gage de produits frais.
Top. Le décor est surprenant, un carrelage bleu ambiance piscine et des serveurs grands et bronzés avec des tee-shirts MNS « Maître Nageur Serveur ». 
Où ? 148, quai du port, 13002 Marseille
Réservation au 04 91 89 53 54

Pour les fans de football

On ne peut aller à Marseille sans aller faire un tour à La Brasserie du Port - OM Café. Un spot emblématique de la ville où déguster une salade ou un tartare sur le pouce, directement sur le Vieux-Port. 
Top. Pour une ambiance en toute convivialité, vous serez servi, même les soirs de match !
Où ? 25, quai des Belges, 13001 Marseille
Réservation au 04 91 33 80 33

Pour un flashback clandestin

Au Carry Nation, vous serez plongé dans l’ambiance de l’Amérique au temps de la prohibition, avec des serveurs portants gilet et chapeau. Pour choisir votre boisson, vous feuilletterez le livre de Cave, une large sélection de whiskys et rhums (mais pas uniquement) de grande qualité à des prix plus que raisonnables.
Top. Pour rester dans le mystère, il vous sera demandé de vous connecter sur le site, de laisser votre adresse e-mail ainsi que votre numéro de portable. Vous recevrez alors l’adresse et le code pour accéder au bar.

Où dormir à Marseille ?

L’avenue du Prado, dans le quartier de la Castellane, est l’axe majeur de la ville, où vous trouverez la Basilique du Sacré Cœur. Son marché, ouvert du lundi au samedi, est toujours une richesse de couleurs et d’odeurs, même si le nombre d’étals et de produits dépend de la saison. La rue du Paradis est un haut de lieu de shopping avec de grandes enseignes pour tous les goûts et tous les budgets, avec des marques plus grand public.

Quand s'y rendre ?

Les températures fluctuent de 12°C en janvier à 30°C en juillet. Le nombre de jours d’ensoleillement est l’un des plus hauts de la France. Profitez du printemps pour vous y rendre afin d’éviter la foule de l’été et le mistral qui souffle plus à cette période. N'oubliez pas de visiter l’usine de Pastis (il se produit encore dans la ville), la savonnerie marseillaise (Le véritable Savon de Marseille) ou le tout récent musée du MuCem.

Comment y aller ?

Avec le TGV, Marseille n’est plus qu’à 3h10 de Paris, 4h52 de Lille et 1h43 de Lyon. Dépaysement garanti sans perdre une journée dans les transports. Pensez à garer la voiture dans l’autotrain si vous voulez profiter des environs de la ville. En avion, l’aéroport de Marseille Provence est à 25 minutes du centre-ville en navette.

Se déplacer à Marseille

La Régie des Transports de Marseille (RTM) est dotée de :

  • deux lignes de métro,
  • 80 lignes de bus,
  • 3 lignes de tramway.

Le City Pass vous permet de visiter la ville en illimité, mais vous donne aussi un accès libre aux musées de la ville et à une visite commentée . Il est disponible en trois formules (24h, 48h ou 72h), les prix allant de 24 € à 39 €. Pensez pour une première visite de la ville à emprunter le bus Open Tour pour un tour d'horizon de Marseille.

Infos pratiques

L'office de tourisme

Accès. 11, la Canebière, 13001 Marseille
Horaires. Ouvert de janvier à mars de 9h à 18h et d’avril à décembre de 9h à 19h, le dimanche et jours fériés de 10h à 17h. Fermé le 25 décembre et 1er janvier. 
Bon à savoir. Un bureau de l’office de tourisme est installé au sein de la Gare Saint-Charles en saison de 10h à 17h du mardi au samedi.

Taxis

  • Taxis Marseillais : 04 91 92 92 92
  • Taxis Radio Marseille : 04 91 02 20 20