Meurthe-et-Moselle

Week-end en Meurthe-et-Moselle

Sur un territoire très étiré du nord au sud, la Meurthe-et-Moselle (54), en Lorraine, est marquée par l’influence des ducs qui ont façonné le territoire, de Nancy à Lunéville. Zone frontière entre la France, l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg, le département a souvent dû se défendre, comme en témoignent les fortifications conçues par Vauban et les nombreux châteaux. Traversé par les plaines et les nombreux cours d’eau, la Meurthe-et-Moselle a développé un secteur artisanal important, notamment à Baccarat.

À découvrir en Meurthe-et-Moselle

La place Stanislas
La place Stanislas
Au sein d’un ensemble urbain classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la place Stanislas, à Nancy, est l’une des plus belles places françaises. Construite au XVIIIe siècle par le duc de Lorraine Stanislas Leszczynski, elle reliait la vieille ville à la ville neuve. Il s’agit d’un vaste carré de pavé d’un peu plus d’un hectare autour duquel s’élèvent des pavillons classiques, des grilles dorées, l’opéra, l’hôtel de ville et le musée des Beaux-Arts. (Photo : Yvann K)
Le palais des ducs de Lorraine
Le palais des ducs de Lorraine
Le palais des ducs de Lorraine, élevé au début du XVIe siècle en plein cœur de Nancy, fut la résidence des seigneurs de la province jusqu’à ce que celle-ci soit déplacée au château de Luneville en 1729. Aujourd’hui, le bâtiment de style Renaissance abrite le Musée lorrain, qui retrace l’histoire du territoire et de ses habitants depuis la préhistoire jusqu’à l’époque moderne. (Photo : Lotharingia)
Le musée de l'école de Nancy
Le musée de l'école de Nancy
Comme son nom ne l’indique pas, le musée de l’école de Nancy est dédié à l’Art nouveau nancéien. Les objets d’art, meubles, verreries, céramiques et tissus présentés dans le musée démontrent le savoir-faire de l’Ecole de Nancy à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. L’édifice est entouré d’un jardin très agréable avec bassins, plantations et plusieurs monuments : une porte en chêne, un monument funéraire et un pavillon aquarium. (Photo : E. Schittenhelm)
Le château de Lunéville
Le château de Lunéville
Le château de Lunéville, construit au début du XVIIIe siècle, est devenu la résidence principale des ducs de Lorraine à partir de 1729. Inspiré par le château de Versailles, le bâtiment est l’un des chefs d’œuvre de l’architecture classique. Il a appartenu tour à tour à Stanislas Leszczynski, qui donne son nom à la place principale de Nancy, à Louis XV, puis à l’armée. Aujourd’hui, le château est la propriété du ministère de la Défense et du conseil général de Meurthe-et-Moselle. Il se visite librement et des expositions sont organisées régulièrement. (Photo : Leonid Andronov)
Le château d'Haroué
Le château d'Haroué
Le château d’Haroué, construit au XVIIIe siècle, évoque lui aussi l’architecture classique, avec quelques particularités toutefois : les quatre tours et les douves du château médiéval ont été conservées dans les plans définitifs. L’édifice est doté de 365 fenêtres, 52 cheminées, 12 tours et 4 ponts, soit l’équivalent des jours de l’année, des semaines, des mois et des saisons, pour évoquer le temps qui passe. (Photo : Davidlee45)
La cathédrale Saint-Étienne de Toul
La cathédrale Saint-Étienne de Toul
Chef d’œuvre de l’architecture gothique, la cathédrale Saint-Etienne de Toul (XIIIe siècle) possède l’un des plus grands cloîtres de France. La façade de l’édifice, partie la plus riche, procède du gothique flamboyant (XVe siècle) alors que le reste de l’édifice, antérieur, évoque le gothique rayonnant plus austère mais non moins imposant. L’accès au sommet des tours est possible en été, ce qui permet de bénéficier d’un panorama impressionnant sur la ville. (Photo : Claudio Colombo)
L'abbaye des Prémontrés
L'abbaye des Prémontrés
Au bord de la Moselle à Pont-à-Mousson, l’abbaye des Prémontrés a été fondée au XIIe siècle, même si le bâtiment actuel date du XVIIIe. Edifié dans un style baroque très sobre, le bâtiment abrite aujourd’hui un centre culturel qui accueille chaque année des expositions, des colloques, des concerts et des conférences. (Photo : Flying Colaure's)
La ville-haute de Longwy
La ville-haute de Longwy
Inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité au titre du réseau des sites majeurs de Vauban (1633-1070), la ville-haute de Longwy a été conçue à la fin du XVIIe siècle sur ordre de Louis XIV. Il s’agit d’une citadelle construite à la frontière du Luxembourg et de la Belgique. Son système défensif fut utile plusieurs fois, notamment lors de la guerre franco-prussienne de 1792, celle de 1870 et pendant la Première Guerre mondiale. A l’intérieur de l’ancienne boulangerie militaire se trouve un musée des fers à repasser et des émaux. (Photo : Didier Salou)
Baccarat
Baccarat
Baccarat, à quelques kilomètres des Vosges, est connue dans le monde entier pour son savoir-faire en matière de travail du cristal depuis le XVIIIe siècle. Si la ville en elle-même ne manque pas de charme, avec son donjon du XIVe siècle et son château du XVIIIe, c’est surtout la cristallerie et le musée du cristal qui attirent les visiteurs. Le musée, qui regroupe plus de 1000 objets d’art, dévoile les secrets d’une technique encore utilisée de nos jours. (Photo : Philetdom)
Saint-Nicolas-de-Port
Saint-Nicolas-de-Port
Saint-Nicolas-de-Port, sur les rives de la Meuse, est doté d’une basilique de style gothique flamboyant aux dimensions impressionnantes, souvent prise pour une cathédrale, avec deux tours s’élevant à plus de 80 mètres. Outre les nombreux édifices religieux (couvent, chapelle, monastère…), la ville abrite un musée consacrée à la brasserie. (Photo : Tobago77)
Aux Alentours