Mont Saint Michel

Week-end au Mont Saint Michel

Célèbre dans le monde entier, le Mont-Saint-Michel, entre la Bretagne et la Normandie, est le site le plus visité de l’Hexagone en dehors de l’Île-de-France. Merveille naturelle, la silhouette que dessinent le mont et son abbaye lorsque le soleil se couche est saisissante, et de nombreux artistes sont venus y trouver l’inspiration.  

A découvrir au Mont Saint Michel

L’abbaye du Mont-Saint-Michel
L’abbaye du Mont-Saint-Michel
Comme toute la baie, l’abbaye du Mont-Saint-Michel est classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Construite au Xe siècle puis modifiée jusqu’au XVIe, l’abbaye offre un panorama de l’architecture carolingienne, romane et gothique flamboyant. Elle se compose de deux parties : l’église abbatiale, où les moines venaient prier, et la Merveille, dans laquelle ils vivaient. (Photo : Oben 901)
La baie du Mont-Saint-Michel
La baie du Mont-Saint-Michel
La baie du Mont-Saint-Michel figure dans le Club des plus belles baies du monde, une association internationale créée en 1997. L’une des particularités de cette baie est l’amplitude de ses marées qui peut atteindre, exceptionnellement, les 15 mètres. A marée basse, la baie est totalement découverte, ce qui permet de rejoindre le Mont-Saint-Michel à pied. Cependant, la traversée se fait nécessairement en compagnie d’un guide, car l’eau remonte si vite que les imprudents se font parfois surprendre. (Photo : Beboy)
Les remparts du Mont-Saint-Michel
Les remparts du Mont-Saint-Michel
Les remparts du Mont-Saint-Michel, construits au XIIIe siècle, servaient à défendre l’abbaye et les moines. Ils furent consolidés pendant la Guerre de Cent Ans (1337-1453) pour protéger la baie des attaques anglaises. Le chemin de ronde des remparts, qui débute au niveau de la tour Claudine, permet de profiter d’un des plus beaux points de vue sur la baie. (Photo : Lotharingia)
L’auberge de la Mère Poulard
L’auberge de la Mère Poulard
L’histoire de l’auberge de la Mère Poulard est celle d’Anne Boutiaut (1851-1931), cuisinière mondialement reconnue pour la qualité de ses omelettes et pour la simplicité de son hospitalité. Presque autant que l’abbaye, l’auberge de la Mère Poulard est une institution du Mont-Saint-Michel à côté de laquelle il ne faut pas passer. (Photo : Yohann Legrand)
Granville
Granville
Côté Manche, Granville est la station balnéaire la plus importante de la baie du Mont-Saint-Michel. Fondée au XIe siècle, celle qu’on surnomme parfois la « Monaco du Nord » en raison de sa situation sur un promontoire rocheux, est devenue une importante destination touristique à la fin du XIXe siècle. C’est l’une des seules villes de France à posséder un quartier insulaire : l’archipel des îles Chausey, dont le labyrinthe a longtemps fait le bonheur des contrebandiers et des pirates. (Photo : Jorvik)
La chapelle Saint-Aubert
La chapelle Saint-Aubert
Au nord-ouest du Mont-Saint-Michel, sur une excroissance rocheuse, la chapelle Saint-Aubert présente une architecture romane simple du XIIe siècle. Selon la légende, c’est ici que se tenait une pierre que personne ne pouvait déplacer, avant que Saint-Aubert ne la pousse pour entamer la construction de l’abbaye du Mont-Saint-Michel. A l’abri du flot de touristes, il s’agit d’un lieu propice au recueillement qui se dévoile à l’issue d’une balade sur les galets. (Photo : Ariane Citron)
Le « Prés-Salés du Mont-Saint-Michel »
Le « Prés-Salés du Mont-Saint-Michel »
Le « Prés-Salés du Mont-Saint-Michel » est une Appellation d’Origine Contrôlée de viande d’agneaux nourris sur les herbus de la baie, des zones de pâturage régulièrement recouvertes par les marées, ce qui leur confère une forte teneur en sel. La viande tirée des élevages, au goût unique, est servie dans plusieurs restaurants des environs, notamment à Beauvoir et Ducey. (Photo : Aterrom)
Avranches
Avranches
Sur une colline granitique qui fait face à la baie du Mont-Saint-Michel, Avranches (Manche) abrite de nombreuses curiosités culturelles, à commencer par la basilique Saint-Gervais du XVIIe siècle, qui contient un magnifique trésor. Le Scriptorial, musée des manuscrits du Mont-Saint-Michel, présente plus de 200 volumes médiévaux et ouvrages rares, dont la première édition de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert (1751). (Photo : Pierre Violet)
Dol-de-Bretagne
Dol-de-Bretagne
Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), à mi-distance entre Saint-Malo et le Mont-Saint-Michel, est une ancienne cité épiscopale dont la cathédrale anglo-normande fournit l’un des rares témoignages de l’architecture gothique du XIIIe siècle en Bretagne. Dans son centre-ville, les maisons à porches et à piliers font partie des plus anciennes de Bretagne. A trois kilomètres de la ville, le Mont-Dol, un rocher granitique de 65 mètres, offre une vue plongeante sur la baie du Mont-Saint-Michel. (Photo : Ariane Citron)
Alligator Bay
Alligator Bay
Allergiques aux sensations fortes, s’abstenir : Alligator Bay, à Beauvoir, à 5 minutes du Mont-Saint-Michel, présente plus de 200 crocodiles au fil d’un parcours sur des pontons de bois. Le labyrinthe des dragons, consacré aux serpents et aux lézards, dispose quant à lui de 150 animaux. Le reste du parc permet de circuler parmi plus de 300 tortues différentes. (Photo : Sondem)
Aux Alentours