Moselle

Week-end en Moselle

Au nord de la Lorraine, à la frontière allemande, la Moselle (57) est un territoire qui a souvent fait l’objet de disputes entre les grandes puissances. Logiquement, de nombreuses fortifications sont disséminées sur toute la zone. Cette situation géographique, source de conflits, a aussi été l’occasion pour la région de développer de nombreux savoir-faire industriels et culturels : faïence, travail du verre, acier et gastronomie.

À découvrir en Moselle

Metz
Metz
Habitée depuis trois millénaires, Metz, préfecture du département et de la région, a souvent été disputée entre la France et l’Allemagne. Son patrimoine architectural, marqué par les tons dorés de la pierre de Jaumont, s’étire de l’Antiquité à nos jours, à travers de nombreux monuments : sa cathédrale, le musée de la Cour d’Or, l’opéra-théâtre ou, plus récent, le centre Pompidou-Metz, dédié à l’art moderne et aux créations contemporaines. (Photo : Philippe Montembaut)
La cathédrale Saint-Étienne de Metz
La cathédrale Saint-Étienne de Metz
Surnommée la « lanterne du Bon Dieu » en raison de son importante collection de vitraux, dont certains ont été créés par Marc Chagall (1887-1985), la cathédrale Saint-Etienne de Metz est l’un des monuments phares de la ville. Construits entre le XIIIe et le XXe siècle, ses 6500 m² de surface vitrée composent la plus grande verrière gothique d’Europe. Sa voûte, qui s’élève à 42 mètres, la place parmi les plus hautes cathédrales de France. (Photo : Yvann K)
Le château de Malbrouck
Le château de Malbrouck
Le château de Malbrouck est un édifice du XVe siècle qui surveille la frontière entre la France, l’Allemagne et le Luxembourg. Peu à peu abandonné après la Révolution française, il sera finalement réhabilité par le Conseil général de la Moselle à la fin du XXe siècle. La visite permet de découvrir des salles d’expositions permanentes, des parcours ludiques, des spectacles, et des ateliers pour les enfants sur des thèmes très variés (samouraïs, chevalier, Japon…). (Photo : Philippe Devanne)
La ligne Maginot
La ligne Maginot
La ligne Maginot, vaste fortification construite entre les deux guerres sur les frontières entre la France, l’Allemagne, le Luxembourg et la Belgique, est dotée d’un réseau très dense en Moselle. L’ouvrage du Hackenberg, notamment, est le plus important jamais construit. La visite se réalise à bord d’un petit train. Plusieurs musées situés le long de la ligne reproduisent l’ambiance de la « drôle de guerre » (1939-1940), période pendant laquelle Allemands et Français s’observaient sans s’attaquer. (Photo : Tobago77)
Le haut-fourneau d'Uckange
Le haut-fourneau d'Uckange
Dernier des six hauts-fourneaux d’une usine sidérurgique construite en 1890, le haut-fourneau d’Uckange rappelle le passé industriel de la Moselle. Fermé en 1991, le site est devenu un lieu de culture et de patrimoine, ainsi qu’une œuvre contemporaine à part entière grâce à sa mise en lumière par l’artiste plasticien Claude Lévêque (né en 1953). La visite guidée du parc, réalisée par d’anciens ouvriers, raconte l’histoire de la production de la fonte. (Photo : Rémy Salaün)
La route des vins de Moselle
La route des vins de Moselle
La route des vins de Moselle, sur les traces de l’AOC du pays, suit le chemin de la rivière à l’ouest du département, autour de Metz, Vic-sur-Seille ou dans le val de Sierck-les-Bains. En tout, une vingtaine de producteurs accueillent les visiteurs sur les 60 hectares de terroir, pour découvrir la production du vin de Moselle, un vin sec, blanc le plus souvent, parfois rouge ou rosé. (Photo : Sabino Parente)
Sarreguemines
Sarreguemines
Sarreguemines, le long de la frontière allemande, est célèbre pour son industrie faïencière implantée depuis la fin du XVIIIe siècle. Bien que la faïencerie ait disparu au début du XXIe siècle, la ville propose toujours un circuit de la faïence et un musée dédié à ce savoir-faire. Récompensée par quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris en 2009, la cité est aussi la première en Moselle à être labellisée « Pavillon Bleu », symbole de sa qualité environnementale. (Photo : Tobago77)
Rodemack
Rodemack
Enserré dans des remparts du XVe siècle, Rodemack, au nord du département, est classé parmi les plus beaux villages de France. Son château fort du XIIe siècle a été démantelé au XIXe siècle. Il en reste aujourd’hui un parc et des vestiges qui se visitent librement le week-end. Le patrimoine architectural médiéval et les petites ruelles de la cité lui ont valu le surnom de « petite Carcassonne lorraine ». (Photo : Aliasjean)
Saint-Quirin
Saint-Quirin
Habitée depuis l’Antiquité, comme en témoigne sa nécropole gallo-romaine, la petite cité de Saint-Quirin est, elle aussi, classée parmi les plus beaux villages de France. Son église du XIIe siècle, surmontée de trois clochers à bulbe, a longtemps fait l’objet de pèlerinages. Dans un hameau du village, la verrerie de Lettenbachn, fondée au XVe siècle, est restée en activité jusqu’à la fin du XIXe siècle. (Photo : Pixelwolf2)
La vallée de la Sarre
La vallée de la Sarre
La vallée de la Sarre, qui marque la frontière entre la France et l’Allemagne, est un vaste espace naturel propice aux balades en canoë, à pied ou en VTT. Plusieurs circuits sont proposés, notamment depuis Sarreguemines, afin de découvrir les curiosités des environs en passant d’un pays à l’autre. Le circuit sur l’eau ne présente pas de difficultés particulières, et les balades pédestres permettent de visiter la villa gallo-romaine Saint-Ulrich et l’ancien couvent devenu Centre International des Chemins du Baroque. (Photo : Wolfgangstaudt)
Aux Alentours