Nantes

Week-end à Nantes

Préfecture de la région Pays de la Loire, Nantes fut la capitale de la Bretagne pendant plus de 600 ans, comme l’atteste le château des Ducs de Bretagne au cœur de la ville. Grand centre industriel aux XIXe et XXe siècles, la commune possède un coeur historique d’envergure. Les parcs sont légion, comme le Jardin des plantes ou l’île de Versailles sur l’Erdre. 

À découvrir à Nantes

Le centre-ville
Le centre-ville
Sur les bords de la Loire, le centre-ville de Nantes correspond au centre historique de la commune. Le quartier Bouffay et ses rues étroites conservent encore de nombreuses maisons à colombages construites au XVe siècle. C’est également là que se trouve la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, un chef-d’œuvre de l’architecture gothique qui a nécessité 400 ans de travaux, du XVe au XIXe siècle. Non loin de là, l’hôtel de ville s’étend autour d’une place entière, dans quatre hôtels particuliers dont les principaux sont l’hôtel de Derval et l’hôtel Rosmadec, tous deux construits au XVIIe siècle. (Photo : Atlantis)
Le château des ducs de Bretagne
Le château des ducs de Bretagne
Le château des ducs de Bretagne est situé à la limite est du centre-ville, entre la cathédrale et la Loire. Entouré de douves, aujourd’hui aménagées en jardin, c’est en fait un ensemble de bâtiments construits entre le XIVe et le XVIIIe siècle. La tour dite du Vieux Donjon est le vestige le plus ancien encore debout. Elle a été érigée par Jean IV de Bretagne, devenu duc de la région en 1369. Entièrement rénové au début des années 2000, il accueille désormais le musée d’histoire de Nantes. Le circuit des remparts offre une vue panoramique sur la ville. (Photo : Thomasthzac23)
L'Île de Nantes
L'Île de Nantes
Comme son nom l’indique, le quartier de l’Île de Nantes est situé sur une île de la Loire, au cœur de la ville. Elle est le résultat de la réunion de plusieurs îlots aux XIXe et XXe siècles, et porte parfois le nom de l’un d’entre eux : l’île Beaulieu. La partie ouest fut longtemps un important centre industriel et maritime, abandonné dans les années 1980. Entièrement rénovée, elle doit bientôt accueillir les écoles d’architecture et des Beaux-Arts de la ville. Non loin, les Machines de l’Île est un espace d’exposition de sculptures monumentales, dont le fameux Grand éléphant, grande construction mécanique qui se balade dans le parc à longueur de journée. (Photo : Lamio)
Le quartier Saint-Donatien
Le quartier Saint-Donatien
À l’est du centre-ville, au-delà de la rivière Erdre, le quartier Saint-Donatien tient son nom de l’autre grand édifice religieux de Nantes : la basilique Saint-Donatien-et-Saint-Rogatien. Construite à la fin du XIXe siècle en l’honneur des fondateurs de la ville, elle est un bel exemple de l’architecture néo-romane. Non loin de là, dans le quartier Malakoff, la Petite Amazonie est une zone humide de 18 hectares au cœur de la commune. Elle est classée Natura 2000 pour la diversité de sa faune (de nombreux oiseaux, des renards, des anguilles…). La Ligue pour la protection des oiseaux organise des visites guidées sur réservation de mai à octobre. (Photo : Leonidas)
Le Jardin des plantes
Le Jardin des plantes
Le Jardin des plantes de Nantes, labellisé « Jardin remarquable », est l’un des plus anciens de France. Fondé en 1687 sous le nom de jardin des Apothicaires à l’ouest de la ville, il est déplacé à la Révolution française à son emplacement actuel. D’une superficie de 8 hectares, il est composé à la manière d’un jardin à l’anglaise, avec des bosquets regroupant des séquoias, des charmes ou encore des ginkgos, des plans d’eau, des fontaines et de nombreuses statues. Ses serres (ouvertes tous les jours sauf le mardi et le jeudi) abritent de nombreuses plantes tropicales. (Photo : Lotharingia)
L'Erdre
L'Erdre
Traversant Nantes du nord au sud avant de se jeter dans la Loire, la rivière Erdre est l’un des trois cours d’eau de la ville. Au nord, elle longe le quartier de Nantes-Erdre, dont les quais sont entièrement aménagés pour les promeneurs et les cyclistes. La compagnie des Bateaux Nantais propose toute l’année une croisière de deux heures au fil de l’eau pour découvrir les beautés naturelles. Non loin du château des ducs de Bretagne, l’Île de Versailles a été aménagée dans les années 1980 par la mairie, qui y a installé un jardin japonais de près de 2 hectares ouvert à tous toute l’année. (Photo : Photlook)
Rezé
Rezé
Au sud de Nantes, Rezé est située à la confluence de la Loire et de la Sèvre Nantaise. Elle est la capitale historique du pays de Retz, ancienne province de la Bretagne. Au bord de l’eau, le port de pêche de Trentemoult a conservé ses maisons traditionnelles de pêcheurs aux façades colorées. Il abrite aujourd’hui un port de plaisance. Le parc de la Morinière s’étend sur près de 3 hectares sur la rive de la Sèvre. Il est planté de nombreuses espèces d’arbres (séquoias, saule pleureur, ginkgo…) et de rhododendrons. Une cheminée en brique est l’une des dernières traces du passé industriel de l’endroit. (Photo : Cécile Haupas)
Le lac de Grand-Lieu
Le lac de Grand-Lieu
À quelques kilomètres au sud de Nantes, le lac de Grand-Lieu est l’un des plus grands de France. Du fait de son relief très plat, il est peu profond (4 mètres maximum en hiver) et sa superficie varie entre 3 000 et 6 000 hectares. Il est le lieu de vie de plus de 200 espèces d’oiseaux, du héron cendré à la bécassine, en passant par l’échasse blanche et la spatule. La Maison du lac, à Bouaye, permet de découvrir l’endroit en détail grâce à des expositions et des visites guidées organisées sur réservation. (Photo : Gabylegeai)
Pornic
Pornic
Pornic est une station balnéaire de la côte Atlantique, à mi-chemin entre Saint-Nazaire et l’île de Noirmoutier. La fin du XIXe siècle et le début du XXe marquent l’apogée de la ville : de nombreux artistes viennent s’y reposer et y trouver l’inspiration, à l’image de Gustave Flaubert et Auguste Renoir. Ils venaient admirer le vieux port et arpenter le chemin des douaniers, qui longe la côte sur une quinzaine de kilomètres. Symbole de la ville, le château dit de Pornic se dresse depuis le Xe siècle au nord du port. Inscrit aux Monuments historiques depuis 1986, il ne se visite que lors des Journées européennes du patrimoine. (Photo : Savoieleysse)
L'estuaire de la Loire
L'estuaire de la Loire
En aval de Nantes, les berges de l’estuaire de la Loire sont recouvertes de marais et de zones humides, tant au nord, autour de Saint-Nazaire, qu’au sud, sur la côte du pays de Retz. La faune et la flore y sont abondantes. Les espèces les plus courantes sont l’aulne, le saule pleureur, l’anguille, l’échassier et la loutre. Des croisières au départ de Nantes permettent de découvrir le lieu et ses merveilles naturelles et architecturales. Certaines sont accompagnées de spécialistes retraçant l’histoire de ce tronçon final de la Loire. (Photo : Sinuswelle)