Nice

Week-end à Nice

Bienvenue à Nice, capitale de la Côte d’Azur et cinquième commune de France la plus peuplée, Son important patrimoine historique et architectural s’admire notamment dans les quartiers du Vieux-Nice et de Cimiez. Sa forte identité se retrouve dans la cuisine locale, sanctionnée par le label « Cuisine Nissarde ». Les alentours regorgent de merveilles naturelles et architecturales, comme le village d’Èze ou les îles de Lérins, au large de Cannes.

À découvrir à Nice

Le quartier du Vieux-Nice
Le quartier du Vieux-Nice
Au bord de l’eau, les ruelles du quartier du Vieux-Nice regorgent de monuments historiques dont le plus connu est sans doute l’opéra. Construit face à la mer à la fin du XIXe siècle, il est classé aux Monuments historiques depuis 1992. Un peu plus loin, la cathédrale Sainte-Réparate a été érigée au XVIIe siècle, selon le style des églises romaines de l’époque. Son dôme recouvert de tuiles vernies est emprunté à l’architecture de Gênes, important port italien de la Renaissance. (Photo : Monticellllo)
La promenade des Anglais
La promenade des Anglais
S’étendant de l’aéroport jusqu’aux portes du Vieux-Nice, la promenade des Anglais tient son nom de la nationalité de son supposé créateur : le révérend Lewis Way, qui aimait passer ses hivers à Nice au XIXe siècle. Appréciée des coureurs et des cyclistes, l’avenue permet également aux visiteurs de découvrir des bâtiments parmi les plus beaux de la ville, dont de nombreux palaces comme le Negresco ou le Palais de la Méditerranée, ou encore l’opéra. (Photo : Andrzej2012)
Le quartier Cimiez
Le quartier Cimiez
Au nord de la ville, le quartier Cimiez abrite des monuments historiques datant de l’Antiquité et du Moyen Âge. Le musée archéologique (ouvert tous les jours sauf le mardi) permet de découvrir les ruines de la cité de Cemenelum, capitale de la région du Ier au IVe siècle. Le monastère, construit au XIIIe siècle, accueille un musée relatant la vie des moines franciscains qui y ont habité. Dans les jardins, les visiteurs peuvent déambuler dans la roseraie ou admirer le point de vue sur la baie des Anges en contrebas. (Photo : Dimitri Surkov)
La
La "Cuisine Nissarde"
Délivré par l’office de tourisme de Nice, le label « Cuisine Nissarde » est décerné aux restaurateurs de la ville perpétuant la cuisine niçoise traditionnelle avec des produits locaux. Parmi les plats que l’on peut retrouver dans ces établissements, il y a la pissaladière, sorte de pizza sans sauce tomate aux oignons et au pissalat (sauce aux anchois), la soupe au pistou ou encore la célèbre salade niçoise. (Photo : Savoieleysse)
Le cap Ferrat
Le cap Ferrat
À l’est de Nice, le cap Ferrat est surnommé « la presqu’île des milliardaires » en raison des nombreuses villas de célébrités qui s’y trouvent. Les visiteurs peuvent les admirer en empruntant « le sentier du littoral », qui fait le tour du lieu jusqu’à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Ce chemin longe les falaises de la côte ouest, permettant d’admirer les eaux bleues de la rade de Villefranche et les bâtiments de l’ancien port militaire de la Darse, de l’autre côté. (Photo : Gaelfphoto)
Èze
Èze
Situé sur un piton rocheux en bord de mer, Èze est un village typique de la région, avec ses ruelles labyrinthiques. Au sommet, les ruines d’un château accueillent un jardin exotique, labellisé « Jardin remarquable », reconnu pour son importante collection de cactus (plus d’une centaine d’espèces). Partant du bord de mer en contrebas et montant jusqu’à la commune, le « chemin de Nietzsche », du nom du philosophe allemand, permet de découvrir les environs en offrant une vue imprenable sur le cap Ferrat. (Photo : Bonzodog)
La principauté de Monaco
La principauté de Monaco
À quelques kilomètres à l’est, la principauté de Monaco est un État indépendant mais est entièrement intégrée à la région. Il s’agit d’une destination de vacances luxueuse, mais les visiteurs peuvent tout à fait en découvrir les lieux importants en une journée. Parmi ceux-ci, l’opéra de Monte-Carlo a été construit en 1876 par Charles Garnier, qui a également réalisé l’opéra de Paris. Plus au sud, non loin du palais princier, le musée océanographique est l’un des plus vieux au monde : il a été fondé en 1889. Il abrite plus de 350 espèces marines. (Photo : Sergii Figurnyi)
Mandelieu-la-Napoule
Mandelieu-la-Napoule
Mandelieu-la-Napoule est située au bord du golfe de la Napoule, face à Cannes. La ville est considérée comme la capitale mondiale du mimosa. Une fête est d’ailleurs consacrée à cette plante, animant la commune et ses environs pendant dix jours au mois de février. Au bord de l’eau, le château de la Napoule, construit au XIVe siècle, a abrité les comtes de Villeneuve au Moyen Âge et à la Renaissance. Rénové au début du XXe siècle, il est classé aux Monuments historiques en 1947 et son jardin est labellisé « Jardin remarquable ». (Photo : Philippe Bosseboeuf)
Antibes
Antibes
Entre Nice et Cannes, Antibes est l’une des principales stations balnéaires de la Côte d’Azur. Le cap éponyme, au sud de la commune, se découvre grâce au sentier littoral dit de Tire-Poil, longeant la mer. Dans la vieille ville entourée de remparts construits aux XVIe et XVIIe siècles, le Fort Carré domine les alentours. Classé aux Monuments historiques depuis 1906, il abrite le musée d’histoire municipale. En contrebas, le port Vauban est l’un des plus grands ports de plaisance d’Europe, où viennent mouiller les yachts de nombreuses célébrités. (Photo : Sebdeist)
Les îles de Lérins
Les îles de Lérins
Au large de Cannes, les îles de Lérins sont un archipel composé de deux îles principales et de nombreux îlots. La plus grande, Sainte-Catherine, est recouverte d’une forêt de pins et d’eucalyptus plantée par l’homme au XIXe siècle. Au bord de l’eau, un ancien fort militaire abrite le Musée de la Mer de Cannes. L’autre île, Saint-Honorat, a accueilli une communauté monastique dès le Ve siècle. Le monastère fortifié, abandonné à la Révolution française, accueille aujourd’hui de nouveau des moines. La visite est possible tous les jours sauf le lundi. L’accès à l’archipel se fait toute l’année depuis les ports de Cannes et d’Antibes.(Photo : Arthur R)