Pyrénées-Orientales

Week-end les Pyrénées-Orientales

Entre l’Espagne et la mer Méditerranée, les Pyrénées-Orientales forment un territoire où la douceur de vivre typiquement méditerranéenne se mêle à la présence majestueuse de la montagne. La culture de la région est marquée par les échanges entre la France et l’Espagne, des relations parfois tendues comme en témoignent les nombreux villages médiévaux fortifiés. Parsemé de stations balnéaires et ensoleillé pendant la majeure partie de l’année, le département est célèbre pour ses paysages charmants et la richesse de son patrimoine.

À découvrir dans les Pyrénées-Orientales

tag_photos_new
Le pic du Canigou
Le pic du Canigou
S’il n’est pas le plus haut sommet du département avec ses 2 784 mètres, le pic du Canigou reste le plus emblématique. Plusieurs itinéraires permettent de se rendre au sommet, depuis le chalet de Cortalets ou depuis le refuge de Mariailles. En été, l’ascension n’est pas particulièrement difficile, même s’il faut tout de même prévoir la journée et un équipement adapté. Depuis le sommet, par temps clair, la vue donne jusqu’à Barcelone. (Photo : Yvann K)
tag_photos_new
Perpignan
Perpignan
A moins de 30 kilomètres de la frontière espagnole, Perpignan, la préfecture du département, est fortement influencée par la culture catalane. Au pied des Pyrénées, l’ancienne capitale du royaume de Majorque profite de la proximité de la mer pour offrir une douceur de vivre typiquement méditerranéenne. De son statut de capitale royale au XIVe siècle, la ville conserve plusieurs monuments dont le plus emblématique est le palais des Rois de Majorque. (Photo : Philetdom)
tag_photos_new
Canet-en-Roussillon
Canet-en-Roussillon
Inondée de lumière pendant près de 300 jours par an, Canet-en-Roussillon est la commune littorale la plus proche de Perpignan. Ancien village de pêcheurs, la ville a profité de l’essor du tourisme balnéaire pour devenir une station importante de la côte d’Améthyste, nom donné au front de mer entre Argelès-sur-Mer et la Camargue. La ville est divisée en deux pôles distincts : la plage, entourée d’infrastructures balnéaires, et le vieux village aux ruelles tortueuses. (Photo : Laure F)
tag_photos_new
Le château de Quéribus
Le château de Quéribus
Niché au sommet d’un piton rocheux à plus de 700 mètres d’altitude, le château de Quéribus est un édifice du Xe siècle conçu pour défendre le pays cathare. Après sa prise par l’armée française au XIIIe siècle, la forteresse est intégrée aux défenses frontalières contre l’Aragon. L’annexion du Roussillon au XVIIe siècle le rend obsolète, ce qui entraine sa dégradation progressive. Il est restauré à partir de la fin du XXe siècle et constitue aujourd’hui une destination touristique majeure et facilement accessible. (Photo : Jean-Philippe Delisle)
tag_photos_new
Le château de Salses
Le château de Salses
Érigé à la fin du XVe siècle par les rois d’Espagne, le château de Salses, au nord de Perpignan, constituera une sévère épine dans le pied des rois de France qui souhaitaient conquérir le Roussillon (ce qui sera tout de même fait en 1659). Son architecture, qui a prouvé son efficacité à plusieurs reprises, est dite « de transition », entre les châteaux forts du Moyen Âge et les bastions du XVIe siècle. (Photo : Arenysam)
tag_photos_new
Castelnou
Castelnou
Sous l’ombre impressionnante du Canigou, Castelnou, classé parmi les plus beaux villages de France, est installé sur les flancs d’une colline dominée par un château du XIe siècle. La petite cité est organisée autour de deux rues parallèles, entourées par des fortifications défendues par huit tours. Au nord-ouest du village, une ancienne tour cylindrique très bien conservée renseigne sur le système défensif du Moyen Âge.
tag_photos_new
Eus
Eus
Considéré comme l’un des plus beaux villages de France, Eus possède un patrimoine architectural et culturel important pour sa petite taille, dont deux églises du XIe et du XVIIIe siècles auxquelles mènent des ruelles escarpées. La plupart des habitations possèdent encore la trace d’une particularité locale : les fours à pain individuels, construits sur les murs de chaque maison. Au nord de la commune, le hameau de Comes, aujourd’hui désert, abrite une belle église du XIIe siècle. (Photo : Santi Rodriguez)
tag_photos_new
Mosset
Mosset
Au nord-est du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes, Mosset, classé lui aussi parmi les plus beaux villages de France, se distingue par son patrimoine architectural médiéval, qui s’exprime aussi bien dans les habitations que dans les bâtiments religieux (église Saint-Julien-le-Vieux, « Capeletta », ancienne abbaye Sainte-Marie…). Le territoire de la commune, sur la route du col de Jau, s’étend sur plus de 2000 mètres de dénivelé. (Photo : Arenysam)
tag_photos_new
Villefranche-de-Conflent
Villefranche-de-Conflent
Juste au sud de Mosset, Villefranche-de-Conflent est une ville médiévale où domine le marbre rose. Parmi ses édifices notables, le Fort Liberia, conçu par Vauban au XVIIe siècle, a été classé au Patrimoine mondiale de l’UNESCO en 2009. Dans la cité, plusieurs bâtiments du Moyen Age ont été conservés, notamment la tour du Diable et les portes du Roussillon et de France. La ville est connue pour une spécialité gastronomique : la bougnette, une sorte de beignet léger, dur et croquant. (Photo : Arenysam)
tag_photos_new
Collioure
Collioure
Au bord de la Méditerranée, Collioure fait partie de la côte Vermeille, la partie la plus méridionale du littoral avant l’Espagne. Station balnéaire renommée, la cité a attiré de nombreux artistes, dont Henri Matisse et André Derain qui y auraient inventé le Fauvisme en 1905. Ils seront suivis quelques années plus tard par Braque, Signac, Picasso ou Salvador Dali… Un parcours dans la ville permet de redécouvrir les lieux qu’ils ont peints. (Photo : Philetdom)