Saône-et-Loire

Week-end en Saône-et-Loire

La Saône-et-Loire (71) est située au sud de la Bourgogne, à la frontière avec la région Rhône-Alpes. L’histoire du département est marquée par le christianisme, avec la présence d’édifices aussi éminents que l’abbaye de Cluny et la basilique du Sacré-Cœur de Paray-le-Monial. Il compte également de grands sites archéologiques, comme la roche de Solutré ou l’oppidum de Bibracte.

À découvrir en Saône-et-Loire

Paray-le-Monial
Paray-le-Monial
Paray-le-Monial, classée « Ville d’art et d’histoire », revêt une importance particulière dans l’histoire religieuse de France. La basilique du Sacré-Cœur (XIIe siècle), chef-d’œuvre du style roman, est à l’origine du culte éponyme ayant notamment inspiré la basilique de Montmartre, à Paris. À quelques rues de là, le musée du Hiéron est consacré à l’art sacré. Sa collection comporte des centaines d’œuvres d’art (peintures, sculptures…) représentant notamment des scènes de la Bible. (Photo : Hervé Rouveure)
Autun
Autun
Aux portes du Morvan, Autun a été un centre culturel influent en Bourgogne au Moyen Âge. Le musée Rolin, installé dans une maison du XVe siècle, retrace dans une de ses salles l’histoire de la cité médiévale et de ses environs. Les 74 hectares de la ville haute, autour de la cathédrale Saint-Lazare (XIIe siècle), sont classés comme secteur sauvegardé. Le quartier regorge de monuments historiques, comme la tour des Ursulines, les remparts gallo-romains ou encore le passage Balthus, anciennes halles marchandes de style Renaissance. (Photo : Julianelliott)
L'arboretum de Pézanin
L'arboretum de Pézanin
Le village de Dompierre-les-Ormes, à quelques kilomètres de Mâcon, abrite l’arboretum de Pézanin. Sur ses 26 hectares poussent plus de 400 essences différentes de bois, dont 37 variétés d’érable, le séquoia géant d’Amérique du Nord ou encore le cyprès chauve et ses racines aériennes. Le parc accueille le Lab 71, un site d’expositions et de conférences autour du bois. Les collections présentées traitent aussi bien de l’ébénisterie que des techniques de construction avec ce matériau. Le lieu est ouvert aux visiteurs toute l’année. (Photo : Koenig Foto)
L'abbaye de Cluny
L'abbaye de Cluny
L’abbaye de Cluny, fondée au Xe siècle dans le sud de la Saône-et-Loire, fut l’une des plus prestigieuses d’Europe au Moyen Âge et le plus grand édifice religieux du monde avant la construction du Vatican. Les bâtiments encore debout ne représentent qu’un dixième de sa surface originelle, le reste ayant été détruit aux XVIIIe et XIXe siècles. La visite est possible toute l’année. (Photo : Pierre-Jean Durieu)
Chalon-sur-Saône
Chalon-sur-Saône
Chalon-sur-Saône, sur les bords de la rivière éponyme, est classée « Ville d’art et d’histoire ». Les ruelles de son centre-ville regorgent de bâtiments du Moyen Âge, comme des maisons à colombages, la tour du Beffroi du XVe siècle ou encore la tour de l’Évêché. La cathédrale Saint-Vincent (XIe siècle) a été construite sur un ancien temple romain dédié au dieu Mercure, dont on peut voir une statue à l’intérieur. (Photo : Ivanalfa)
L'oppidum de Bibracte
L'oppidum de Bibracte
Au cœur du Morvan, l’oppidum de Bibracte était la capitale du peuple celte des Éduens, qui habitait le sud de la Bourgogne. La visite du site archéologique et de son musée, ouverts toute l’année, permet de découvrir la manière dont les villes gauloises étaient organisées au début de notre ère. (Photo : Navarro Laurent)
Tournus
Tournus
Tournus, entre Chalon-sur-Saône et Mâcon, est une « Ville d’art et d’histoire ». L’abbaye Saint-Philibert est l’un des plus grands monuments de style roman de France. Le sol du chœur est recouvert d’une belle mosaïque du XIIe siècle représentant les signes du zodiaque. À côté de l’hôtel de ville, le musée Michel Grezaud conte l’histoire du vélo, du XIXe siècle à aujourd’hui, avec près de 200 cycles. (Photo : Fabiomax)
Mâcon
Mâcon
Mâcon, à la frontière avec l’Ain, est la préfecture de la Saône-et-Loire. Ville la plus méridionale de la Bourgogne, la prédominance de l’architecture romane dans ses rues la rapproche plus des communes du Midi que du reste de la région. La cathédrale Vieux-Saint-Vincent, construite au XIe siècle, en est un bel exemple. Le musée des Ursulines, logé dans un ancien couvent, permet de découvrir l’histoire de Mâcon et de ses habitants, de la préhistoire à aujourd’hui. Il expose également des artistes locaux de la fin du XIXe siècle, comme Jean Laronze (1852-1937). (Photo : Nègre Hervé)
La roche de Solutré
La roche de Solutré
À quelques kilomètres de Mâcon, la roche de Solutré est classée « Grand site de France ». Surplombant la vallée de la Saône de ses 492 mètres d’altitude, elle abrite l’un des plus importants sites préhistoriques de France, occupé pendant plus de 250 siècles (de 35 000 à 10 000 avant notre ère). À son pied, le musée départemental de la Préhistoire expose les objets et ossements découverts dans les environs et retrace la vie de ses habitants. (Photo : Ricochet64)
Le château de Sully
Le château de Sully
Le château de Sully, construit à la fin du XVIe siècle, est considéré comme l’un des plus beaux édifices de Bourgogne. Entouré de douves reliées à la rivière Drée voisine, le bâtiment présente de belles façades Renaissance. Le parc à l’anglaise, classé « Jardin remarquable », abrite un potager comptant de nombreux arbres fruitiers (poiriers, cognassiers, framboisiers…). Le tout se visite sur réservation, d’avril à novembre. (Photo : Fulcanelli)
En savoir plus
Les grands lacs du Morvan
Saône-et-Loire
Les grands lacs du Morvan
Aux Alentours