Seine-Maritime

Week-end en Seine-Maritime

La Seine-Maritime (76) est le département le plus septentrional de la Normandie. Au bord de la Manche, la côte d’Albâtre est parsemée de stations balnéaires abritant un riche patrimoine du XIXe siècle et du début du XXe : Le Tréport, Fécamp, Dieppe… La nature y prend par ailleurs une place conséquente, avec notamment le parc naturel régional des boucles de la Seine normande, au sud du département.

À découvrir en Seine-Maritime

Le Havre
Le Havre
Le Havre, l’un des plus importants ports de France, est la ville la plus peuplée de Normandie. Presqu’entièrement détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, le centre-ville a été reconstruit dans les années 1950 et 1960. Cet effort monumental a été récompensé par une inscription du quartier entier au patrimoine mondial de l’UNESCO. Au bord de l’eau, le musée d’art moderne André-Malraux possède l’une des plus riches collections de peintures impressionnistes de France. (Photo : Marine26)
Le parc naturel régional des Boucles de la Seine normande
Le parc naturel régional des Boucles de la Seine normande
Le parc naturel régional des Boucles de la Seine normande s’étend sur près de 90 000 hectares entre Rouen et l’estuaire de la Seine. Ses forêts sont propices aux randonnées à pied et à vélo avec plus de 1000 kilomètres de sentiers balisés dont trois chemins de Grande Randonnée. À l’ouest du parc, la Réserve naturelle nationale de l’estuaire de la Seine est le lieu de passage de nombreux oiseaux migrateurs. Des visites y sont organisées toute l’année. (Photo : Pepere24)
Le Tréport
Le Tréport
À la frontière avec la Somme, Le Tréport est une station balnéaire fondée au début du XIXe siècle, sous le règne de Louis-Philippe (1773-1850). Une balade dans les rues de la ville permet d’admirer les façades de nombreuses villas érigées à la Belle Époque (fin du XIXe siècle – début du XXe). Le funiculaire emmène ses passagers au sommet des falaises dominant la ville. Ces dernières offrent un beau panorama sur l’embouchure de la rivière Bresles, séparant les régions Normandie et Picardie. (Photo : Punto Studio Foto)
Étretat
Étretat
Au nord du Havre, le village d’Étretat est l’une des principales stations balnéaires de la Côte d’Albâtre. Des artistes comme Maurice Leblanc (1864-1941), Guy de Maupassant (1850-1893) ou encore Claude Monet (1840-1926) y sont venus passer leurs étés. Ils étaient surtout attirés par l’Arche et l’Aiguille, creusées par l’eau dans la falaise. Représentées maintes fois dans la peinture et la littérature de l’époque, elles sont aujourd’hui l’attraction principale de la ville. (Photo : Oscity)
Dieppe
Dieppe
Dieppe, située à l’embouchure de la rivière Arques, est une « Ville d’art et d’histoire ». Son château du XIVe siècle abrite un musée exposant l’une des plus importantes collections de sculptures en ivoire de France. Au bord de l’eau, la Cité de la mer retrace l’histoire de la construction de bateaux en Normandie, des drakkars vikings du IXe siècle aux bateaux de pêche d’aujourd’hui. (Photo : Christian Musat )
Rouen
Rouen
Sise sur les berges de la Seine, Rouen est la préfecture de la Seine-Maritime, labellisée « Ville d’art et d’histoire ». Stendhal (1783-1842) l’a surnommée « l’Athènes du gothique » pour sa profusion de bâtiments construits entre le XIIe et le XVe siècle. La cathédrale Notre-Dame (XIIe siècle) est un chef-d’œuvre du style gothique normand dont la flèche culmine à 151 mètres de hauteur. L’autre symbole de la ville est l’abbaye Saint-Ouen (XIVe siècle), l’un des plus prestigieux monastères de Normandie. (Photo : Oscity)
Le bois des Moutiers
Le bois des Moutiers
À quelques kilomètres de Dieppe, le bois des Moutiers est un parc de douze hectares inscrit aux monuments historiques. Il est divisé en deux grandes sections. La première, entourant le manoir du XIXe siècle, est un jardin à l’anglaise comportant une roseraie et un terrain de croquet. Le grand parc de neuf hectares, quant à lui, abrite des plantes du monde entier, uniques dans le nord de la France : rhododendrons de l’Himalaya, azalées de Chine, érables du Japon… Le tout est ouvert aux visiteurs de mars à novembre. (Photo : JC Drapier)
Le château d’Eu
Le château d’Eu
Le château d’Eu (XVIe siècle), non loin du Tréport, a été la résidence d’été du roi Louis-Philippe (1773-1850). Un musée à son nom retrace l’histoire des propriétaires successifs de l’édifice, d’Anne-Marie-Louise d’Orléans (1627-1693), cousine germaine de Louis XIV (1638-1715) qui y séjourna au XVIIe siècle, à la famille royale portugaise. Le château est ouvert de mars à novembre. (Photo : Alonbou)
L’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville
L’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville
L’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville, fondée au XIIe siècle, est un bel exemple du style roman tardif. Abandonnée à la Révolution française, elle fut classée aux monuments historiques en 1840 et restaurée au cours du XXe siècle. Elle accueille désormais des expositions temporaires d’artistes normands. Le parc de l’abbaye a également été réaménagé en jardin à la française, fidèlement aux plans originaux du XVIIe siècle. Il accueille un potager où poussent des plantes médicinales (pavot, ricin, verveine…) et un verger dont la visite offre une vue imprenable sur la vallée de la Seine. (Photo : Ariane Citron)
Fécamp
Fécamp
Entre Étretat et Dieppe, Fécamp fut la première capitale du duché de Normandie, avant Rouen. La ville conserve de cette période les ruines du château ducal (Xe siècle), classées aux monuments historiques. Non loin du port, le palais Bénédictine est en réalité une usine où l’on élabore depuis le XIXe siècle la liqueur du même nom. La visite permet de découvrir la distillerie et d’en apprendre plus sur les épices composant la boisson. Une galerie d’art contemporain y accueille des expositions tout au long de l’année. (Photo : Philippe Devanne)
Aux Alentours