Sologne

Week-end en Sologne

Patrie d’Alain-Fournier (1886-1914) et de Maurice Genevoix (1890-1980), la Sologne, qui s’étend entre la Loire et le Cher, est une région d’une grande richesse naturelle, parsemée d’étangs, de forêts et de canaux. La zone qui s’étend le long de la Loire, à l’ouest, accueille de nombreux châteaux, alors que l’est du territoire, plus rural, se prête aux balades bucoliques.

À découvrir en Sologne

Orléans
Orléans
Orléans, chef-lieu de la région Centre-Val-de-Loire, est une ville d’art et d’histoire dont le centre ancien est garni de maisons à pan de bois du Moyen-Âge et de la Renaissance. La cathédrale Sainte-Croix, presque entièrement détruite pendant les guerres de religion au XVIe siècle, a été reconstruite au XVIIe et terminée au XIXe. Chaque année, entre le 29 avril et le 8 mai, la ville célèbre les fêtes johanniques, en l’honneur de Jeanne d’Arc, ce qui donne lieu à de nombreuses animations et à l’un des plus grands défilés militaires français. (Photo : BBS Ferrari)
Blois
Blois
Résidence royale au XVIe siècle et chef-lieu du Loir-et-Cher, Blois est connue pour son château, situé au cœur de la ville. Construit au XIIIe siècle et maintes fois remanié, l’édifice a été délaissé à partir du règne de François Ier. Sa visite, qui permet de découvrir plusieurs périodes architecturales, constitue une bonne introduction à celle des autres châteaux de la Loire. A proximité, la cathédrale Saint-Louis présente des traces d’architecture des XIIe, XVIe et XVIIe siècles. (Photo : D’Eric)
Le château de Chambord
Le château de Chambord
Le château de Chambord, à quelques kilomètres de Blois, est le plus grand des châteaux de la Loire et l’un des chefs-d’œuvre de la Renaissance française. Acquis par la couronne de France sous le règne de Louis XII, puis transformé par son successeur, François Ier, au XVIe siècle, il ne sera terminé qu’au XVIIe. Le château est situé dans un parc de 5000 hectares, en plein cœur de la Sologne. (Photo : Lamio)
Cheverny
Cheverny
Modèle d’Hergé pour le château de Moulinsart, Cheverny, en plus d’être l’un des plus beaux châteaux de la Loire, est un haut lieu de la chasse et de la vénerie (l’art de la chasse à courre). Le chenil du parc héberge près d’une centaine de chiens dont les repas sont donnés en public, à heures fixes. A l’intérieur de l’édifice, une exposition interactive est consacrée aux aventures de Tintin. (Photo : Joris Vo)
Le château de la Ferté-Saint-Aubin
Le château de la Ferté-Saint-Aubin
Le château de la Ferté-Saint-Aubin a été construit au XVIe siècle. Les dimanches après-midi et les jours fériés ainsi que tous les jours d’été, la visite des 3 étages meublés du bâtiment est complétée par des animations pour les petits et les grands (jeu de l’oie géant, mini-golf…) et par la dégustation des madeleines au miel maison, concoctées par des cuisinières qui en profitent pour expliquer la manière dont celles-ci étaient préparées au XVIIe siècle. (Photo : Bourbon Numérik)
Les « étangs de Sologne »
Les « étangs de Sologne »
Bien que la Sologne soit couverte par plus de 3000 étangs, une zone de protection spéciale dite des « étangs de Sologne » a été délimitée au nord de Romorantin-Lanthenay, jusqu’à La Marolle-en-Sologne. Etape des oiseaux migrateurs, notamment les échassiers, le territoire est un lieu de reproduction pour une faune très variée. La découverte de la dizaine de communes qui se partage l’espace est l’occasion d’autant de balades champêtres. (Photo : Denis Augustin)
Le canal de la Sauldre
Le canal de la Sauldre
Conçu au XIXe siècle pour améliorer l’agriculture en Sologne, le canal de la Sauldre a rapidement été rendu obsolète par les techniques du XXe siècle, notamment le chemin de fer. La balade ombragée le long du chemin de halage, à pied, à cheval ou en VTT, permet de découvrir les 22 écluses qui jalonnent les 46 kilomètres entre Lamotte-Beuvron, dans le Loir-et-Cher, et Blancafort, dans le Cher. (Photo : Office de Tourisme Sauldre et Sologne)
ZooParc de Beauval
ZooParc de Beauval
600 espèces se partagent les 35 hectares du ZooParc de Beauval, l’un des zoos les plus importants d’Europe par la diversité des animaux présentés. Parmi les pensionnaires emblématiques du parc : Yuan Zi et Huan Huan, deux pandas géants uniques en France. En 2015, l’amphithéâtre aquatique, qui propose des spectacles d’otaries, a été entièrement rénové. Un autre amphithéâtre présente « Les maîtres des airs », un spectacle d’oiseaux. (Photo : Syrah 93)
La Chapelle-d’Angillon
La Chapelle-d’Angillon
Ville natale d’Alain-Fournier (1886-1914), c’est à la Chapelle-d’Angillon que se déroule la première partie du Grand Meaulnes, bien qu’elle soit appelée « La Ferté-d’Angillon » dans le livre. La commune propose de nombreuses visites liées à la vie et l’œuvre de l’écrivain, dont celle de sa maison natale et celle de l’école dans laquelle ses parents enseignaient et où débute le roman. (Photo : Office de Tourisme Sauldre et Sologne)
Le château de Villesavin
Le château de Villesavin
Construit au XVIe siècle, le château de Villesavin est précurseur du style classique et rappelle le château de Chambord. L’extérieur présente plusieurs curiosités, dont une vasque en marbre de Carrare et un colombier à échelle tournante du XVIe siècle. L’intérieur du château est constitué de deux musées : celui de l’hippomobile, qui retrace l’histoire de la traction équestre, et un musée du mariage qui contient une collection de 1500 objets. (Photo : Jean-Paul Bounine)