Strasbourg

Week-end à Strasbourg

Capitale historique et culturelle de l’Alsace, Strasbourg est marquée par le mélange des cultures allemande, dans le quartier Neustadt, et française, dans le quartier de la Petite France. C’est également l’une des villes les plus importantes de l’Union européenne : avec le siège du conseil de l’Europe et du Parlement européen, la ville voit passer les quelque 751 députés une fois par mois. Strasbourg est aussi connue pour sa Cathédrale gothique Notre Dame dont la première pierre a été posé en 1015 et achevé en 1439. Avec ses 142 mètres, elle était le plus haut monument de l’occident chrétien et le resta jusqu’au XIXe siècle.

À découvrir à Strasbourg

La Petite France
La Petite France
Le quartier de la Petite France tient son nom de l’hôpital qui s’y trouve. Il accueillait au XVe siècle les soldats français atteints de la syphilis, aussi connue sous le nom de « mal français ». En se baladant dans les ruelles, les visiteurs peuvent admirer les nombreuses maisons à colombages construites à cette époque. Reliant les deux parties du quartier au-dessus de la rivière Ill, les trois ponts couverts construits au XIIIe siècle servaient à la défense de Strasbourg. Ils ont perdu leur toit, mais conservent tout de même leur nom. (Photo : John Maldoror)
La Grande-Île
La Grande-Île
La Grande Île est le plus ancien quartier habité de Strasbourg : durant l’Antiquité, un camp militaire romain y était installé. Il abrite également les plus anciens bâtiments de la commune, comme de nombreuses maisons à colombages de la fin du Moyen Âge ou la cathédrale Notre-Dame (XIIe siècle), l’une des plus hautes de France. Non loin de là, la place Kléber est la principale place de la ville. L’île entière est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988. (Photo : Gerhard1302)
Neustadt
Neustadt
Neustadt est un quartier situé au nord de la Grande Île. Il a été construit entre les années 1880 et 1910 par les autorités allemandes, après l’annexion de l’Alsace-Lorraine. Cet aménagement a triplé la superficie de Strasbourg et a permis de loger près de 100 000 personnes. Les bâtiments constituent les rares témoins en France de l’architecture germanique impériale, constituée de larges avenues bordées de grands édifices, comme le palais du Rhin, la bibliothèque nationale et universitaire ou encore l’hôtel des Postes. L’office de tourisme organise toute l’année des visites guidées du quartier. (Photo : Katatonia)
Le jardin des Deux Rives
Le jardin des Deux Rives
De part et d’autre du Rhin, le jardin des Deux Rives a été aménagé en 2004 pour symboliser l’amitié franco-allemande. Les deux parties, l’allemande et la française, sont reliées par la passerelle piétonne Mimram, du nom de son créateur. Le parc accueille tout au long de l’année des expositions florales organisées par les mairies de Strasbourg et de Kehl, en Allemagne. (Photo : Bluesky6867)
Illkirch-Graffenstaden
Illkirch-Graffenstaden
Illkirch-Graffenstaden est une ville limitrophe de Strasbourg. Son territoire compte de nombreux lacs ouverts à la baignade comme le Baggersee ou le lac Achard. Il s’agit en réalité d’anciennes carrières de pierre qui ont été inondées. L’église Saint-Symphorien, construite au XIXe siècle, est un bel exemple de l’architecture néogothique, populaire dans l’empire allemand. La commune compte par ailleurs de nombreux vestiges militaires des deux guerres mondiales, comme le fort Uhrich et des bunkers construits le long du canal du Rhône au Rhin. (Photo : Leonid Andronov)
Obernai
Obernai
Au sud-ouest de Strasbourg, Obernai est l’une des communes les plus visitées d’Alsace en raison de son centre historique regorgeant de monuments historiques construits du XIV au XVIe siècle. La halle au blé (XVIe siècle) de style Renaissance, sur la place centrale, en est un bel exemple. De nombreux bâtiments remarquables parsèment également le territoire de la commune : l’abbaye de Truttenhausen, fondée au XIIe siècle, le château de la Leonardsau, qui abrite le musée du cheval, ou encore l’église Saints-Pierre-et-Paul. (Photo : Pierre Violet)
Le mont Sainte-Odile
Le mont Sainte-Odile
Dominant Obernai, le mont Sainte-Odile porte le nom de la sainte patronne de l’Alsace. S’élevant à plus de 750 mètres, il est couronné par l’abbaye de Hohenbourg, ancien couvent fondé au VIIe siècle à flanc de falaise. C’est l’un des lieux les plus visités d’Alsace, avec plus de 1,3 million de visiteurs par an. Plus récente, la basilique du mont a été construite à la toute fin du XVIIe siècle. Son clocher est surmonté d’une grande statue de Sainte-Odile bénissant la région. En contrebas, le chemin de ronde longeant le vide donne accès à un panorama exceptionnel. Par temps clair, on peut voir jusqu’à la Forêt Noire, en Allemagne. (Photo : Jorisvo)
Haguenau
Haguenau
À moins de 30 kilomètres au nord de Strasbourg, Haguenau est l’une des plus grandes villes d’Alsace. La plus grande part de son territoire est recouverte par une forêt de 21 000 hectares, principalement peuplée de pins et de chênes, classée « Natura 2000 » depuis 2004. La commune est par ailleurs la capitale régionale de la poterie. Les deux ateliers encore en activité de la ville, Betschdorf et Soufflenheim, sont ouverts au public toute l’année. (Photo : PackShot)
Saverne
Saverne
À la frontière avec la Moselle, Saverne fut le siège des évêques de Strasbourg du XIIIe siècle à la Révolution française. Le château des Rohan, construit au XVIIIe siècle, fut leur résidence principale. Il accueille désormais le musée d’art et d’histoire d’Alsace et une auberge de jeunesse. Aux limites de la commune, le château du Haut-Barr, en ruines, permettait de surveiller la plaine environnante. Des vestiges antiques sont ouverts aux visiteurs, comme l’oppidum du fossé des Pandours et les fortifications entourant la ville, érigées au IVe siècle. (Photo : Maurice Metzger)
Le parc naturel régional des Vosges du Nord
Le parc naturel régional des Vosges du Nord
À cheval entre la Moselle et le Bas-Rhin, le parc naturel régional des Vosges du Nord s’étend sur plus de 1 200 km². Il est composé de plus de 800 km² de forêts, principalement de hêtres et de chênes, et plus de 2 000 hectares de vignes. 2 600 kilomètres de sentiers balisés permettent aux randonneurs de découvrir aisément la région. Parmi les 37 châteaux que l’on peut y trouver, celui du Fleckenstein, au nord, est le plus connu. Construit sur un piton rocheux au XIIe siècle, il possède la particularité d’être semi-troglodyte, c’est-à-dire que ses salles ont été creusées dans la roche. (Photo : Matteo)

Gastronomie et spécialités strasbourgeoises

La ville regorge de spécialités locales. La choucroute bien sûr, dont on dit qu’il y a autant de recettes que d’habitants. La flammekueche est une tarte flambée d’origine paysanne, cuite au feu de bois. Côté pâtisseries le Kougelhopf est une brioche ronde qui se mange aussi bien au goûter qu’à l’apéritif, et dont l’orthographe est aussi variable que ses recettes. Sans oublier les Springerle, des petits gâteaux ronds et en relief à base d’anis que l’on déguste à Noël. Enfin, avec des crus comme le Crémant d’Alsace, le Riesling ou le Gewerztraminer, l’Alsace est aussi une grande terre vinicole !

 

Où sortir à Strasbourg ?

Autour de la cathédrale, les restaurants, bars et winstub (les bars à vin alsaciens) sont très nombreux, mais il y a aussi quelques belles adresses autour de la Petite Venise.

Pour du shopping Made in Alsace

La maison de Hansel et Gretel vous accueille tous les jours de la semaine, non loin de la cathédrale. On peut y dénicher de l’artisanat local, de la vaisselle typiquement régionale aux décorations en céramique en passant par du linge de table.
Où ? 7, rue du Chaudron, 67000 Strasbourg

Pour découvrir un Winstub typique

À quelques pas de la Cathédrale, Le Clou propose une cuisine savoureuse à la générosité alsacienne. Les spécialités de la maison sont sans conteste le wädele braisé au pinot noir ou les escargots à l’alsacienne et évidemment la choucroute garnie.
Où ? 3, rue du Chaudron, 67000 Strasbourg

Pour manger dans un cadre exceptionnel

Les Haras est une brasserie dans les anchiens Haras Nationaux où le chef Marc Haeberlin concocte foie gras de canard, tartes flambées, bouchées à la reine, foie de veau et pour les amateurs de sans gluten, le choco-croc.
Où ? 23, Rue des Glacières, 67000 Strasbourg

Pour faire la fête

Direction l’Intemporel, un bar réservé aux plus de 25 ans qui ouvre à 18h avant de se transformer en boîte de nuit à partir de 23 heure pour une ambiance plutôt House.
Où ? 7, Rue Hannong, 67000 Strasbourg

Où dormir à Strasbourg ?

Le quartier de la petite France est le coin historique de la ville de Strasbourg classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1988. Calme et agréable, il permet d’explorer la ville à pied et de découvrir ses façades à colombages et surtout les nombreux canaux. Sinon, le quartier de la cathédrale offre une situation exceptionnelle pour dîner, boire un verre et admirer la cathédrale de nuit comme de jour.

Quand s’y rendre ?

De mai à septembre, les journées sont souvent ensoleillées. L’automne est frais de novembre à mars, les températures peuvent être vraiment basses. Côté événements, l’année est bien chargée :

Et dès le 25 novembre, Strasbourg accueille son mythique marché de Noël qui perpétue la tradition d’un Noël alsacien authentique et chaleureux. À cette période, la ville devient intimiste et magique, notamment grâce aux illuminations et aux nombreuses animations locales.

Comment y aller ?

Pour un départ à petit prix, des bus économiques relient Strasbourg depuis toutes les grandes villes, à partir de 5€ l’aller, mais le trajet peut être long. Avec 16 allers-retours pour un trajet de 2h20 depuis Paris et 11 par jour depuis Lille et un trajet de 3h , le train demeure l’option idéale pour un trajet plus rapide. Par les airs, vous atterrirez à l’Aéroport International Strasbourg-Entzheim, situé à 10 km du centre-ville. Une navette fait le trajet quatre fois par jour et rallie la Gare de Strasbourg en 9 minutes (2€60 l’aller simple).

Se déplacer à Strasbourg

Pour ceux qui ne craignent pas la marche, c’est sans conteste le mode de déplacement qu’il faut privilégier. La ville de Strasbourg a mis en place un plan pour les piétons, disponible à l’Office de tourisme. Si vous préférez rouler, cinq lignes de métro, 30 lignes de bus et six lignes de Tram desservent la ville et six communes de son agglomération ainsi que la ville allemande de Kehl sur plus de 45 000 km de réseau. Si vous voyagez en famille ou entre amis, n’oubliez pas que la ville propose des billets groupe et famille.

Infos pratiques

Office de tourisme

Accès. 17, Place de la Cathédrale, 67000 Strasbourg
Horaires. Ouvert du lundi au dimanche de 9h à 19h et de 10h à 17h les dimanche et jours fériés - Fermé le 1er janvier et le 25 décembre.

Poste

Accés. 87, Route du Polygone, 67100 Strasbourg
Horaires. Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h30, le samedi de 8h30 à 13h. Fermé le dimanche

Taxis

  • Taxi 13 (disponible 24h/24 – 7j/7) : 03 88 36 13 13
Aux Alentours