Strasbourg

Week-end à Strasbourg

Le centre-ville de Strasbourg, capitale de l’Alsace, est marqué par le mélange des cultures allemande, dans le quartier Neustadt, et française, dans le quartier de la Petite France. C’est également l’une des villes les plus importantes de l’Union européenne : elle abrite le Conseil de l’Europe, le Parlement européen et la Cour européenne des Droits de l’Homme. Les environs regorgent de merveilles architecturales et naturelles, comme le parc régional des Vosges du Nord ou Saverne.

À découvrir à Strasbourg

La Petite France
La Petite France
Le quartier de la Petite France tient son nom de l’hôpital qui s’y trouve. Il accueillait au XVe siècle les soldats français atteints de la syphilis, aussi connue sous le nom de « mal français ». En se baladant dans les ruelles, les visiteurs peuvent admirer les nombreuses maisons à colombages construites à cette époque. Reliant les deux parties du quartier au-dessus de la rivière Ill, les trois ponts couverts construits au XIIIe siècle servaient à la défense de Strasbourg. Ils ont perdu leur toit, mais conservent tout de même leur nom. (Photo : John Maldoror)
La Grande-Île
La Grande-Île
La Grande Île est le plus ancien quartier habité de Strasbourg : durant l’Antiquité, un camp militaire romain y était installé. Il abrite également les plus anciens bâtiments de la commune, comme de nombreuses maisons à colombages de la fin du Moyen Âge ou la cathédrale Notre-Dame (XIIe siècle), l’une des plus hautes de France. Non loin de là, la place Kléber est la principale place de la ville. L’île entière est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988. (Photo : Gerhard1302)
Neustadt
Neustadt
Neustadt est un quartier situé au nord de la Grande Île. Il a été construit entre les années 1880 et 1910 par les autorités allemandes, après l’annexion de l’Alsace-Lorraine. Cet aménagement a triplé la superficie de Strasbourg et a permis de loger près de 100 000 personnes. Les bâtiments constituent les rares témoins en France de l’architecture germanique impériale, constituée de larges avenues bordées de grands édifices, comme le palais du Rhin, la bibliothèque nationale et universitaire ou encore l’hôtel des Postes. L’office de tourisme organise toute l’année des visites guidées du quartier. (Photo : Katatonia)
Le jardin des Deux Rives
Le jardin des Deux Rives
De part et d’autre du Rhin, le jardin des Deux Rives a été aménagé en 2004 pour symboliser l’amitié franco-allemande. Les deux parties, l’allemande et la française, sont reliées par la passerelle piétonne Mimram, du nom de son créateur. Le parc accueille tout au long de l’année des expositions florales organisées par les mairies de Strasbourg et de Kehl, en Allemagne. (Photo : Bluesky6867)
Illkirch-Graffenstaden
Illkirch-Graffenstaden
Illkirch-Graffenstaden est une ville limitrophe de Strasbourg. Son territoire compte de nombreux lacs ouverts à la baignade comme le Baggersee ou le lac Achard. Il s’agit en réalité d’anciennes carrières de pierre qui ont été inondées. L’église Saint-Symphorien, construite au XIXe siècle, est un bel exemple de l’architecture néogothique, populaire dans l’empire allemand. La commune compte par ailleurs de nombreux vestiges militaires des deux guerres mondiales, comme le fort Uhrich et des bunkers construits le long du canal du Rhône au Rhin. (Photo : Leonid Andronov)
Obernai
Obernai
Au sud-ouest de Strasbourg, Obernai est l’une des communes les plus visitées d’Alsace en raison de son centre historique regorgeant de monuments historiques construits du XIV au XVIe siècle. La halle au blé (XVIe siècle) de style Renaissance, sur la place centrale, en est un bel exemple. De nombreux bâtiments remarquables parsèment également le territoire de la commune : l’abbaye de Truttenhausen, fondée au XIIe siècle, le château de la Leonardsau, qui abrite le musée du cheval, ou encore l’église Saints-Pierre-et-Paul. (Photo : Pierre Violet)
Le mont Sainte-Odile
Le mont Sainte-Odile
Dominant Obernai, le mont Sainte-Odile porte le nom de la sainte patronne de l’Alsace. S’élevant à plus de 750 mètres, il est couronné par l’abbaye de Hohenbourg, ancien couvent fondé au VIIe siècle à flanc de falaise. C’est l’un des lieux les plus visités d’Alsace, avec plus de 1,3 million de visiteurs par an. Plus récente, la basilique du mont a été construite à la toute fin du XVIIe siècle. Son clocher est surmonté d’une grande statue de Sainte-Odile bénissant la région. En contrebas, le chemin de ronde longeant le vide donne accès à un panorama exceptionnel. Par temps clair, on peut voir jusqu’à la Forêt Noire, en Allemagne. (Photo : Jorisvo)
Haguenau
Haguenau
À moins de 30 kilomètres au nord de Strasbourg, Haguenau est l’une des plus grandes villes d’Alsace. La plus grande part de son territoire est recouverte par une forêt de 21 000 hectares, principalement peuplée de pins et de chênes, classée « Natura 2000 » depuis 2004. La commune est par ailleurs la capitale régionale de la poterie. Les deux ateliers encore en activité de la ville, Betschdorf et Soufflenheim, sont ouverts au public toute l’année. (Photo : PackShot)
Saverne
Saverne
À la frontière avec la Moselle, Saverne fut le siège des évêques de Strasbourg du XIIIe siècle à la Révolution française. Le château des Rohan, construit au XVIIIe siècle, fut leur résidence principale. Il accueille désormais le musée d’art et d’histoire d’Alsace et une auberge de jeunesse. Aux limites de la commune, le château du Haut-Barr, en ruines, permettait de surveiller la plaine environnante. Des vestiges antiques sont ouverts aux visiteurs, comme l’oppidum du fossé des Pandours et les fortifications entourant la ville, érigées au IVe siècle. (Photo : Maurice Metzger)
Le parc naturel régional des Vosges du Nord
Le parc naturel régional des Vosges du Nord
À cheval entre la Moselle et le Bas-Rhin, le parc naturel régional des Vosges du Nord s’étend sur plus de 1 200 km². Il est composé de plus de 800 km² de forêts, principalement de hêtres et de chênes, et plus de 2 000 hectares de vignes. 2 600 kilomètres de sentiers balisés permettent aux randonneurs de découvrir aisément la région. Parmi les 37 châteaux que l’on peut y trouver, celui du Fleckenstein, au nord, est le plus connu. Construit sur un piton rocheux au XIIe siècle, il possède la particularité d’être semi-troglodyte, c’est-à-dire que ses salles ont été creusées dans la roche. (Photo : Matteo)
Aux Alentours