Toulouse

Que faire à Toulouse en un week-end ?

Toulouse, c'est bien sûr la "ville rose", surnommée ainsi pour ses nombreux bâtiments en brique de terre cuite. Un signe distinctif qui n'est qu'une partie de son histoire. En effet, elle s'est depuis longtemps fait connaître aussi bien pour son industrie aéronautique (c'est le berceau de l'Aéropostale) que son club de rugby ou sa qualité de vie. Entre Atlantique et Mediterrannée, Toulouse est une parfaite destination pour un week-end aux accents du Sud-Ouest.

À découvrir à Toulouse

Le quartier du Capitole
Le quartier du Capitole
Le quartier du Capitole est le cœur historique de Toulouse, et le bâtiment qui lui prête son nom en est le centre. Celui-ci a été fondé au XIIe siècle pour abriter l’administration de la ville. Il est encore aujourd’hui le siège de la mairie. La façade, toute de briques vêtue, date du XVIIe siècle. Le tout est classé aux Monuments historiques depuis 1840. Le reste du quartier s’étend vers les berges de la Garonne par des rues tortueuses. En contrebas, le couvent des Jacobins a été érigé au XIIIe siècle. Son église abrite le corps de Saint Thomas d’Aquin. Au bord de l’eau, le port de la Daurade est une étendue d’herbe d’où l’on peut embarquer sur un bateau pour une croisière sur la Garonne. (Photo : Fred34560)
Le quartier des Carmes
Le quartier des Carmes
A quelques dizaines de mètres au sud, le quartier des Carmes fait également partie du vieux centre de Toulouse. Au rez-de-chaussée des bâtiments en briques, de nombreux bars et restaurants rendent les environs attractifs lorsque le soir vient, surtout dans la rue des Filatiers. Suivant une ancienne voie antique, elle traverse le faubourg du nord au sud et mène à la place des Carmes, au centre de laquelle se dresse l’un des principaux marchés d’alimentation de la ville. L’église Notre-Dame de la Dalbade, construite au XVe siècle, est un bel exemple de l’architecture gothique méridionale. (Photo : MIPImages)
Le quartier des Amidonniers
Le quartier des Amidonniers
Le quartier des Amidonniers est coincé entre la Garonne, au sud, et le canal de Brienne, au nord. Ancien centre industriel (les amidonniers étaient des fabricants de farine), c’est aujourd’hui un quartier majoritairement résidentiel. La coulée verte de la promenade de Bazacle le traverse de part en part. Elle est très appréciée des riverains, qui viennent profiter de la nature et des équipements sportifs. Le canal, lui, fut creusé au XVIIIe siècle pour relier le fleure au canal du Midi. Ses rives sont aménagées au profit des promeneurs. (Photo : Rostislav Ageev)
Le quartier Saint-Cyprien
Le quartier Saint-Cyprien
Sur la rive gauche de la Garonne, le quartier Saint-Cyprien fut une commune indépendante avant d’être rattachée à Toulouse lors de la Révolution française. Longtemps laissé en déshérence, l’arrivée du métro en 1993 lui donne une seconde jeunesse, comme le prouvent les nombreux restaurants et bars que l’on y trouve. Au bord de l’eau, Les Abattoirs est l’un des principaux musées d’art moderne de la ville et dispose du label « Musée de France ». Non loin, le musée de la médecine retrace la vie des praticiens locaux depuis plus de 500 ans et expose leurs instruments. (Photo : Joseph_Hilfiger)
Le quartier Saint-Aubin-Dupuy
Le quartier Saint-Aubin-Dupuy
Entre le Capitole et le canal du Midi, le quartier Saint-Aubin-Dupuy s’articule autour de l’église Saint-Aubin. Construite au milieu du XIXe siècle, elle présente une architecture particulière, qui vient du fait qu’elle est inachevée. Elle reste à ce jour la plus grande construction réalisée à Toulouse depuis plus de 200 ans. Plus au sud, la Halle aux Grains est l’une des principales salles de concert de la ville. En forme d’hexagone, elle a été édifiée en 1861 pour servir de marché couvert. Elle abrite aujourd’hui l’Orchestre national du Capitole. En face, la colonne Dupuy est la fontaine la plus élevée de la région (près de 20 mètres). (Photo : Leonid Andronov)
Le jardin des plantes
Le jardin des plantes
Le Jardin des plantes s’étend sur 7 hectares au-delà du Grand Rond, le plus grand rond-point de Toulouse. Fondé en 1730 par la Société des sciences locale, il a été déplacé à son emplacement actuel au tout début du XIXe siècle, sur un terrain donné à la ville par l’empereur Napoléon Ier. S’y épanouissent plus de 1 300 espèces de végétaux, du cyprès du Japon au ginkgo, en passant par des plantes médicinales anciennes. Il est bordé par le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, l’un des plus grands de France. Sa collection de fossiles et de minéraux compte plus de 2,5 millions de pièces. (Photo : Aleksong)
Le canal du Midi
Le canal du Midi
Le canal du Midi permet de relier la Garonne à la mer Méditerranée. Il a été creusé tout au long du XVIIe siècle pour se terminer au cœur de Toulouse. Utilisé à l’origine pour le transport de marchandises, il ne sert plus aujourd’hui qu’à des fins touristiques, surtout depuis son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996. Dans la ville, ses berges sont entièrement aménagées pour faciliter les promeneurs à pied et à vélo. La Maison du Vélo, près de la gare SNCF, permet de louer des cycles pour la journée. (Photo : Thieury)
La Cité de l'Espace
La Cité de l'Espace
À la limite est de la ville, la Cité de l’Espace est, comme son nom l’indique, un parc à thème dédié à l’espace et à la conquête spatiale. Sur près de 4 hectares, les visiteurs peuvent découvrir toute l’histoire de l’exploration spatiale, du premier alunissage à aujourd’hui. Les attractions les plus connues sont les reproductions d’Ariane 5 à taille réelle et d’une partie de l’ancienne station spatiale Mir. Une réplique de salle de contrôle permet d’assister aux préparatifs du lancement d’une fusée et à la mise en orbite d’un satellite. (Photo : Atlantis Media)
Blagnac
Blagnac
Ville limitrophe de Toulouse, Blagnac est tournée vers l’industrie aéronautique. Sa partie ouest est recouverte par l’aéroport local et le siège de la société Airbus. Non loin, le musée Aeroscopia retrace l’histoire de l’aviation grâce à 25 modèles originaux, dont deux Concorde et une Caravelle (ouverts aux visiteurs) et une trentaine de maquettes. De l’autre côté de la commune, le parc des Quinze Sols s’étend sur plus de 800 hectares au bord de la Garonne. Il abrite sept lacs dans lesquels il est possible de pêcher et de nager. Tout autour, de nombreuses activités sont proposées : parcours de BMX, quad, stand de tir… (Photo : Anibal Trejo)
Montauban
Montauban
Capitale du Tarn-et-Garonne et « Ville d’art et d’histoire », Montauban n’est situé qu’à une cinquantaine de kilomètres de Toulouse. En son cœur, le musée Ingres est situé dans l’ancienne demeure des évêques locaux. Sa collection est composée de nombreuses peintures de la Renaissance à nos jours, et notamment de Jean Auguste Ingres (1780-1867), natif de la commune. La cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption, construite à la fin du XVIIe siècle et classée aux Monuments historiques depuis 1906, possède la particularité d’être l’un des seuls édifices historiques des environs à être construit en pierre et non en brique. (Photo : Anibal Trejo)

Gastronomie & spécialités toulousaines

Qui dit Toulouse dit bien sûr saucisse et cassoulet ! Mais la proximité de l'Espagne et la météo clémente favorisent également les tapas, que l'on retrouve dans de nombreux bars. Sans oublier l'incontournable violette. Vous pourrez la déguster sous forme de bonbons ou associée au foie gras mais aussi en profiter dans de nombreux produits de beauté et pour la maison.

Où sortir à Toulouse ?

De la Place Victor Hugo à la Place Saint-Pierre en bordure de la Garonne, en passant par la Place du Capitole, la route est parsemée de nombreux bars et petits restaurants. L'ambiance est garantie Place Saint-Pierre ! Les beaux jours, les soirées se prolongent même jusqu'aux rives de la Garonne, avec souvent des groupes jouant de la musique.

Pour un repas léger

Direction le Boca, petit bar où vous avez le choix entre une centaine de petits Bocadillos, une version sandwich des tapas. La pause gourmande idéale entre deux visites de musées ou monuments.
Où ? 45, rue Peyrolières, 31000 Toulouse

Pour déguster un cassoulet

Tout le monde s'accorde pour dire que le meilleur cassoulet maison de Toulouse se déguste Chez Emile.
Où ? 13, place Saint Georges, 31000 Toulouse

Une alternative ? Le Colombier et son magnifique cadre authentique d'écuriers du XVIIIe siècle.
Où ? 14, rue Bayard, 31000 Toulouse 

Pour faire la fête

Cap sur l'une des nombreuses discothèques aux styles variées. Parmi les plus réputées, ne manquez pas Mr Carnaval avec deux salles (une pour les moins de 25 ans, une plus électique).
Où ? 34, rue Bayard 31000 Toulouse 

Où dormir à Toulouse ?

Le coeur du centre ville regorge d'hôtels qui permettent de visiter la ville rose à pied. Privilégiez-en un non loin du Capitole ou près de la très belle place du Président Thomas Wilson. Vous aurez ainsi accès à tout le centre et sans compter que l'Office de Tourisme n'est pas loin, ainsi que la Gare d'où partent aussi des bus pour rejoindre les environs ou la Cité de l'Espace.

Quand s'y rendre ?

Pour profiter du soleil, on conseillera de partir entre mai et octobre, avec des températures moyennes supérieures à 20°C, même si l'hiver demeure doux (10°C en moyenne de décembre à février). En revanche, le printemps peut être marqué par de fortes pluies et des orages violents. L'année est rythmée par de nombreuses festivités :

  • Fête de la Violette en février,
  • Printemps du Rire et Carnaval en mars,
  • Festival de Flamenco en avril,
  • Rio Loco en juin,
  • Siestes Electroniques en juin/juillet,
  • Mois de l'Image en septembre...

Comment y aller ?

À la croisée d'axes majeurs comme l'E80 Rome-Lisbonne, l'E9 Paris-Barcelone, Toulouse est facilement accessible en voiture.

En train, en attendant la ligne TGV qui reliera Paris à Toulouse en 3h10 (en 2024), on met aujourd'hui 5h30 à 6h, mais bientôt 4h09 depuis la capitale (avec le nouveau TGV l'Océane dès le 2 juillet 2017).

Enfin, l'aéroport Toulouse Blagnac est déservi depuis Paris, Marseille, Lyon, Nantes, Nice, Lille, Rennes, Ajaccio, Brest, Metz-Nancy et Strasbourg.

Se déplacer à Toulouse

Métro, tram, minibus électriques, bateaux de promenade et vélos, les moyens pour explorer Toulouse et ses environs ne manquent pas ! Un minibus panoramique propose également une visite de 75 minutes de la ville, mais on peut aussi opter pour les randonnées en Segway, des visites en taxis touristiques ou la location d'un petit bateau électrique sans permis depuis le port de l'Embouchure.
Toutes les lignes de métro et la moitié des lignes de bus sont accessibles aux personnes handicapées.

Infos Pratiques

Office de Tourisme

Donjon du Capitole - Square Charles de Gaulle (Métro : Capitole)
1et octobre au 31 mai / Lundi : 10h-18h, Mardi au vendredi : 9h-18h, Samedi : 9h-13h 14h-18h, Dimanche et jours fériés : 10h-12h45 14h-17h30.
1er juin au 30 septembre / Lundi : 10h-19h, Mardi au samedi : 9h-19h, Dimanche et jours fériés : 10h-18h

Poste Toulouse Capitole

Où ? 9, rue Lafayette, 31000 Toulouse
Horaires. Du lundi au vendredi (8h30-18h30). Le samedi (9h-12h13)

Taxis

  • Capitole Taxi : 05 34 25 02 50
  • Taxis Radio Toulousains : 05 61 42 38 38
  • Taxis Bleus : 05 82 88 12 23