Val-d'Oise

Week-end dans le Val-d'Oise

Le Val-d’Oise (95), au nord-est de la région Île-de-France, marque la frontière entre la région parisienne et le Nord de la France. Le département présente deux visages. Son quart sud-ouest, le plus proche de Paris, est fortement urbanisé et dynamique. Le reste de son territoire est essentiellement composé de terres agricoles et de forêts.

À découvrir dans le Val-d'Oise

tag_photos_new
Le parc naturel régional du Vexin français
Le parc naturel régional du Vexin français
Le parc naturel régional du Vexin français couvre près de la moitié de la superficie du département. Ce plateau de plus de 700 km² est majoritairement dédié à l’agriculture, principalement l’orge, le blé et le colza. Le reste est couvert de marais et de forêts, notamment au nord, sur les buttes de Rosnes. La Maison du Parc est installée dans le château de Théméricourt, une demeure datant du XVe siècle. (Photo : Laurent Sigonneau)
tag_photos_new
L'abbaye de Royaumont
L'abbaye de Royaumont
À la frontière entre le Val-d’Oise et l’Oise, l’abbaye de Royaumont est un ancien monastère cistercien fondé au début du XIIIe siècle par Louis IX (1214-1270). Après la Révolution française, elle fut tour à tour fabrique de coton, refuge pour jeunes religieuses, résidence personnelle de campagne puis foyer pour artistes en difficulté. Les bâtiments, classés aux monuments historiques depuis 1948, sont maintenant le siège de la Fondation Royaumont pour le progrès des Sciences de l’Homme. (Photo : Foxytoul)
tag_photos_new
La Roche-Guyon
La Roche-Guyon
La Roche-Guyon, commune la plus à l’ouest du Val-d’Oise, est la seule d’Île-de-France à avoir reçu le label de plus beau village de France par l’association du même nom. Le château du XIIe siècle, classé aux monuments historiques, est le siège de la maison La Rochefoucauld, une des plus anciennes familles de la noblesse française. L’église Saint-Samson (XVe siècle), également classée monument historique, mélange le gothique flamboyant et le style Renaissance. (Photo : Morane)
tag_photos_new
La maison de Van Gogh
La maison de Van Gogh
L’Auberge Ravoux, à Auvers-sur-Oise, est plus connue sous le nom de maison de Van Gogh. Le peintre hollandais (1853-1890) n’y passa que 70 jours, mais il a peint pas moins de 80 toiles durant son séjour. Sa chambre, que l’on peut visiter, n’a pas changé depuis sa mort, le 29 juillet 1890. Le bâtiment a été classé monument historique pour cette raison. (Photo : PackShot)
tag_photos_new
Écouen
Écouen
À l’est du Val-d’Oise, la petite ville d’Écouen domine les environs depuis la butte sur laquelle elle est implantée. Le château, construit au XVIe siècle, accueille le musée national de la Renaissance. Il est d’ailleurs considéré comme l’un des symboles de l’architecture de l’époque. L’église Saint-Acceul (XVIe siècle) fait partie des premiers édifices classés aux monuments historiques, en 1840. (Photo : JF Lefèvre)
tag_photos_new
Pontoise
Pontoise
Pontoise, chef-lieu du Val-d’Oise et capitale historique du Vexin français, est une « Ville d’art et d’histoire » qui compte douze monuments historiques. Parmi eux, la cathédrale Saint-Maclou (XIIe siècle) mélange trois styles architecturaux : gothique primitif, gothique flamboyant et Renaissance. Le musée Pissarro regroupe des œuvres du peintre impressionniste (1830-1903), qui vécut près de vingt ans dans la ville, et d’artistes locaux (Charles-François Daubigny, Paul Signac…). (Photo : Laurent Sigonneau)
tag_photos_new
Enghien-les-Bains
Enghien-les-Bains
Créée en 1850, Enghien-les-Bains est l’unique station thermale d’Île-de-France. La ville connaît son apogée sous le Second Empire (1852-1870) grâce notamment à la présence constante de la princesse Mathilde, cousine de l’empereur Napoléon III (1808-1873). Les villas au bord du lac datent en majorité de cette époque, comme le château Léon ou la Villa du Lac. (Photo : Pixarno)
tag_photos_new
Argenteuil
Argenteuil
Commune la plus peuplée du Val-d’Oise, Argenteuil existe depuis l’époque gallo-romaine. La présence de la Sainte Tunique dans la ville permet son essor à partir du XVIe siècle. Le XIXe siècle et l’apparition du chemin de fer achèvent de développer la ville. Elle devient un lieu de villégiature pour les Parisiens et les peintres impressionnistes. La basilique Saint-Denys, de style néo-roman, date de cette époque : elle a été construite entre 1862 et 1865. (Photo : David_Bgn)
tag_photos_new
Le château d'Auvers-sur-Oise
Le château d'Auvers-sur-Oise
Construit en 1635 par un financier italien, le château d’Auvers-sur-Oise est un bel exemple du style classique. Longtemps laissé à l’abandon, le Conseil général du Val-d’Oise le rachète en 1987 et le restaure entièrement. Il accueille aujourd’hui un centre d’interprétation de l’art. Celui-ci propose un parcours aux visiteurs, intitulé « Voyage au Temps des Impressionnistes », qui présente la société de la seconde moitié du XIXe siècle et ses influences sur des artistes comme Vincent Van Gogh (1853-1890) ou Claude Monet (1840-1926). (Photo : PackShot)
tag_photos_new
L'Isle-Adam
L'Isle-Adam
Sur les bords de l’Oise, L’Isle-Adam a été le siège de plusieurs grandes familles de la noblesse française, notamment la famille de Montmorency. Le pavillon chinois de Cassan, classé monument historique, est l’un des rares bâtiments du XVIIIe siècle encore debout dans la commune. Il a été imaginé par le peintre Fragonard (1732-1806), ami du propriétaire du parc de Cassan. (Photo : Michel Delaconnay)
Aux Alentours